Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Réaliser ses rêves
Auteur Message
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Il est question de ça sur un autre topic, "je suis convaincu que dans la vie, il faut toujours réaliser ses rêves" et ça me donne envie d'ouvrir une discussion à ce sujet. Ma vision personnelle c'est plutôt qu'il faudrait toujours continuer à rêver certains rêves. Et oublier les autres trop utopistes (non je n'irais jamais sur la lune, ni ne changerais le monde, ni...) mais bon, c'est pas grave il reste quand même les plus importants.

Mon rêve quand j'étais enfant, c'était d'avoir un joli petit chien blanc d'une race particulière que j'avais vue dans un livre, un chien des Highland. Mon entourage s'était bien fichu de moi quand je disais que "m'en fiche, quand je serais grande j'aurais le même chien".
Quand j'ai eu mon tout premier salaire en entrant dans la vie active, j'ai filé dans un chenil pour y chercher... mon chien sourire
enfin c'était une fifille, une chienne. Je n'ai pas eu besoin de faire le voyage dans les Highland parce que la race est devenue à la mode quelques mois plus tôt à cause ou grâce à une publicité avec ce chien, mais peu importe j'aurais seulement attendu un salaire de plus pour aller le chercher là-bas s'il avait fallu.
Bon c'était il y a un peu longtemps, elle n'est plus là mais elle m'a accompagné pendant des années.

Mon nouveau rêve d'il y a plusieurs années maintenant : je VEUX aller au Rajasthan.
Ne me demandez pas pourquoi le Rajasthan, je n'en sais rien c'est comme ça. J'en ai rêvé quelques temps, et puis ça a failli se finaliser il y a quelques années un printemps, et je me suis apercu qu'on entrait dans la période de la mousson. Donc annulé, reporté, et depuis les conditions d'emploi, pas de vacances ou pas de sous, ont fait que je n'ai jamais pu regarder ce rêve que de loin.
Peu importe le temps qu'il faudra (j'ai bien attendu une dizaine d'années pour mon chien), J'IRAIS au Rajasthan Cool

Et vous, quels sont vos rêves ? ceux que vous avez réalisés, ceux auxquels vous croyez encore...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Ben j'l'ai déjà dit mon rêve :
  chanter comme La Callas  Mr. Green
pareil, pas mieux hein faut être raisonnable !

En te lisant Sév je me demandais quelle était la frontière entre le projet et le rêve...
(pas dans mon exemple ci-dessus évidemment Cool )


_________________
Je me mis enfin à réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort.
( Samuel Beckett)
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Euhhhh, pas sûre de pouvoir expliquer. Mais non, ce n'est pas un "simple" projet, c'est au-delà du projet. Enfin c'est comme ça que je le vis. Il y a une grande différence entre les 2, et je m'aperçois que je suis bien incapable de l'élaborer
Mince alors.... ô rage ô désespoir... je réfléchis à ça et dès que j'arrive à en faire quelque chose d'à peu près clair je me manifeste.


Fracat, et de 2 Callas sur le forum


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
euh... travailler pour la MIVILUD et taper sur les sectes    Mr. Green


...non mais sans rigoler mes grands rêves, irréalisables, c'était de travailler pour des ONG, faire des actions, de la comm dans ce domaine, pas forcément du travail de terrain au quotidien...

je rêvais sinon d'avoir un voilier et savoir naviguer pour me balader en solitaire... et aller plonger avec les baleines... aujourd'hui franchement ça me ferait flipper  Laughing (les baleine c'est gros quand même)
J'avais demandé à mes parents quand j'avais dans les douze ans de m'envoyer dans une école qui emmenait des p'tits ados pendant une année scolaire à bord d'un voilier, j'avais vu ça dans le magazine Geo ça me faisait vraiment rêver. Je sais plus où ils allaient, aux Antilles je crois. Fallait apprendre à naviguer, tenir son tour de garde de nuit, participer à tout ce que demandait la vie à bord d'un bateau...

... euh sinon... faire une maison d'activité pour jeunes, où on trouverait toutes sortes de moyens d'expressions à essayer sans obligation d'y adhérer... enfin avoir une offre et laisser la personne décider en fonction de ce qui piquait son intérêt et des liens tissés... un lieu assez communautaire... puis je suis passée à l'idée d'auberge de jeunesse... puis à l'idée de faire un refuge pour enfants de la rue... puis de faire une auberge de jeunesse avec un refuge pour enfants de la rue et un centre d'activités à la fois pour les touristes et les enfants de la rue Laughing --> l'idée étant de laisser traîner tout ce monde ensemble et se laisser influencer et enrichir les uns les autres (donc employer temporairement des danseurs, des jardiniers, des artistes, des artians, pour donner des cours de tel ou tel truc, voir si les enfants ou les touristes s'y intéressent...).

Je me disais, le refuge pour les enfants de la rue serait une maison vide, juste avec ce qu'il faut, et qu'ils rempliraient petit à petit en fonction de ce qu'ils auraient dessiné, construit, gagné comme sous etc etc...

Je me disais que ce serait chouette de vieillir comme ça, avec proche de soi tout un monde qui se créé. Pi j'aurais été la p'tite vieille dans son hamac entre deux palmier dans le jardin et le soir on pourrait me décrocher avec le hamac pour me rentrer Mr. Green

(bon puis de préférence dans un pays où il fait CHAUD pour plus avoir à me prendre la tête avec les fringues, car les changements de température sous nos latitudes c'est vraiment une prise de tête pour moi)



 Ah oui puis vivre dans une maison sur pilotis près de la mer... ben la mer de thailande par exemple, au moins elle est pas froide et y'a pas de vagues (enfin y'a des tsunamis parfois mais c'est une autre histoire)
En Camargue sinon dans une maison sur pilotis.
En fait je rêve souvent d'avoir une petite baraque vraiment baraque quoi, un truc en bois... me fait penser à la baraque de l'écrivain dans"Martian go Home" (Dan Brown), où il va s'isoler pour écrire et débarquent les petits hommes verts... un truc loin de tout et pas compliqué et je passerais ma journée sur la veranda.

Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
"Réaliser ses rêves" ça m'a fait repenser à un reportage que j'avais vu sur des gagnants au loto et ça pourrait  illustrer ce que j'en disais sur l'autre fil :

je crois qu'il est important dans la vie de continuer toujours à avoir des rêves à réaliser, et peut-être surtout une part de rêves impossibles, parce que pour moi plus de rêves, plus d'espoir,
plus d'espoir,  plus de sens à la vie ?

Dans ce reportage on voyait un couple, encore jeunes, au RMI. Ils avaient toujours rêvé d'avoir un grand chalet en bois avec des nains de jardin etc...leur gain du loto leur avait permis de faire construire le chalet pile poil comme dans leur rêve avec grande profusion de nains de jardin et autre déco du même genre (bon à chacun son rêve content ).

 A part cela ils n'avaient rien changé à leur vie, les intérêts du capital placé suffisaient largement à les faire vivre et ils passaient leur journée à la pêche comme avant.
Seulement ce n'était plus comme avant,
leur rêve était réalisé et l'imagination leur manquait pour fabriquer de nouveaux rêves.
J'avais trouvé leur histoire vraiment pathétique !

Je crois vraiment qu'on a besoin d'une part d'imaginaire dans la vie.

ps : toujours rien Sév Mr. Green le projet peut-être que ça comprend tout ce qu'on met en oeuvre pour la réalisation  et que le rêve c'est le but final, quelque chose qui tend vers l'idéal...
 


_________________
Je me mis enfin à réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort.
( Samuel Beckett)
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Etre trapéziste volante dans un cirque  Bon, c'est un rêve de gosse, je n'ai plus vraiment la même image des cirques maintenant !

D'accord sur l'importance de garder ses fantasmes à l'abri du pouvoir destructeur de la réalité... Aujourd'hui, je garde quand même en secret (le répétez pas, hein) l'envie d'écrire un jour un bon roman, un très bon roman, qui tiendrait la comparaison avec du Flaubert, du Céline... et pouvoir me dire, ma fille, tu es bien un écrivain.

Séverine, je suis allée au Rajasthan, et dans mes rêves c'était mieux...


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Traviata a écrit:
Séverine, je suis allée au Rajasthan, et dans mes rêves c'était mieux...


Shocked  la chance !
Pourquoi ce n'était pas si bien ? rien que les multi-couleurs locales me réjouissent les yeux


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Manamana tes aspirations touchent presque toutes au monde du travail social. Une collègue qui s'ignore ? Juste un point, du communautaire où chacun serait autonome et responsable, ça c'est utopiste.
Sinon je veux bien moi aussi une place sur un hamac entre 2 palmiers Mr. Green


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Fracat ces lots énormes aux jeux d'argent m'interrogent aussi, je ne sais pas si c'est vraiment du bonheur que de gagner de quoi réaliser ses rêves. Et surtout de quoi les réaliser sans avoir à lever le petit doigt pour ça, ça me semble surtout déstabilisant.
Enfin je ne risque rien de ce côté-là, je ne joue jamais


N'empêche que dans mon idéal, dans la réjouissance d'accéder à certains de ses rêves, il y a la réjouissance de constater que tout ce qu'on a mis en efforts personnels pour obtenir ce résultat a porté ses fruits. Un rêve qui tombe tout cuit dans le creu de la main, ça perd tout son charme.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
je rêve de changer de boulot et je vais me donner la peine de le faire mais il faudra que j'attende un peu d'avoir le diplôme pour ça

c'est un rêve réalisable

Mr. Green

Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Changer de métier ou changer d'entreprise Tinou ?
Et ce diplôme, c'est encore à l'étape de projet ou c'est en cours ?
Ca fait beaucoup de questions Mr. Green

Moi aussi je reluque les sites des universités pour la rentrée prochaine, mais quelle galère entre les diplômes qui me plaisent mais qui n'existent pas dans le cadre de la formation continue et ceux qui me seraient accessibles mais qui ne correspondent pas à ce que je veux.... je suis en train de me résigner par un compromis entre les maigres possibilités et mes souhaits.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Rêve : voir un Ovni , donc avoir de la chance  sourire   . Devenir psychologue clinicien ou achever mes études de psycho .  content  

Donc être de nouveau bon dans les études comme avant .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
salut séverine
changer de boulot et de métier
je commence en octbre en cours du soir à la fac
je suis motivée mais j'ai conscience que cela va me prendre du temps, je prépare 2 uv par semestre soit 4 par an ce qui m'oblige à faire des études pendant au moins 4 ans. Mais j'ai la possibilité de changer de métier avant la fin des études et de me faire payer les études pas mon nouvel employeur si je me débrouille bien

Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Séverine a écrit:


Manamana tes aspirations touchent presque toutes au monde du travail social. Une collègue qui s'ignore ? Juste un point, du communautaire où chacun serait autonome et responsable, ça c'est utopiste.
Sinon je veux bien moi aussi une place sur un hamac entre 2 palmiers Mr. Green




Oui cela paraît utopiste décrit ainsi, évidemment que je "prévoyais"de travailler le projet avec des pédagogues, des travailleurs sociaux, psycho etc, dans un courant de pensée proche des pédagogies nord-européennes, et évidemment que tout ne serait pas laissé au hasard des rencontres dans ce lieu commun.

Mais bon. Oui, j'aurais voulu travailler dans le social ou dans l'humanitaire. En fait j'ai à partir de mes 16 ans environ travaillé ou fait des stages ou du volontariat dans diverses structures, ou bien simplement participé d'une manière plus individuelle et spontanée... centre pour handicapés mentaux, membre actif d'une ong en faveur des droits de l'homme, coordinatrice pour une ong étudiante en faveur de l'éducation dans le respect de la culture et de la langue de minorités ethniques, centre d'accueil pour réfugiés (à l'époque de la guerre yugoslave), refuge pour enfants de la rue puis maison d'accueil d'urgence pour enfants (en attendant de leur trouver une place en orphelinat, en famille d'accueil ou adoption), j'ai aussi fait un peu de volontariat ici dans une association de quartier offrant des activités ludo-éducatives pour enfants et ados...

le souci étant que je ne suis pas fiable (retards... Sad ), et que dans ce domaine bah par exemple quand vus êtes attendu par des petits gamins qui ont vécu toutes sortes de traumatismes et par une travailleuse sociale qui compte sur vous pour l'assister avec les + 10 gamins et nourrisson qu'elle a à charge et que vous arrivez pas.... honte à moi.

en plus je ne suis VRAIMENT pas faite pour être éducatrice spécialisée ou animatrice (je ne sais pas encadrer malgré mes pulsions de "chien de berger" et surtout je ne sais pas créer et mettre en pratique une activité pédagogique - je pars dans tous les sens moi-même alors bon... et je suis trop sur l'instinctif, pas assez sur la construction, la progression etc, ce qui fait que j'ai des tas de lacunes partout) et que bon ben une fois que tu élimines ces deux métiers je vois pas bien ce que je pourrais faire... c'est pour ça que j'avais voulu faire de la psycho l'année dernière mais bon je pense pouvoir dire aujourd'hui qu'envisager de reprendre des études est complètement utopique dans mon cas... quand à être assistante sociale : faudrait d'abord évidemment me former, ce que je suis pas sûre donc de pouvoir tenir, et ensuite bah y'a une part administrative importante que je ne saurais pas mettre en place, comprendre... - sans compter que je ne comprends rien à l'argent et qu'il me sera vraiment difficile d'évaluer ce qui pourrait améliorer le quotidien des personnes.... puis j'ai ce truc bizarre avec les lois, les droits ... enfin ... je sais pas comment dire, je ne sais pas contourner les règles... pas qu'il faille le faire pour être assistante sociale mais je pense qu'il faut sans doute une certaine flexibilité et créativité pour trouver des solutions adéquates et individualisées.

Et puis il y a aussi que j'ai eu du mal pendant ces périodes car je voyais que j'avais un espèce de drôle de bénéfice par rapport à ces boulots surtout quand j'étais + sur le terrain - quelque chose d'un bénéfice narcissique par rapport à la souffrance d'autrui et de mon investissement, qui a tendance à me dégouter de moi - c'est compliqué à expliquer...

Bref... mais je le vois même dans mon jeu en ligne (gratos) - je sais organiser et mettre des infos à disponibilité, je sais enregistrer des tas de données utiles (là dans le jeu sur le plan stratégique, règles de jeu, poltique puisque c'est un jeu avec pas mal de role play, etc etc), mais mettre en oeuvre.... ça je sais pas faire. Je connais sans doute bien mieux le jeu que pas mal de joueurs dans mon empire ou en-dehors, mais questions points gagnés je suis nulle car dans la vie comme dans le jeu, je suis incapable d'agir ce que je pense. (comme quoi imaginer que dans les jv on pourrait être mieux que dans la vie, ben détrompez-vous, mes symptômes sont tout aussi présents là qu'ailleurs, c'était déjà le cas sur WOW, lol malgré mon lvl je n'avais quasi pas de pièces d'or et ma "guilde" a dû se cotiser pour m'offrir une monture... ma guilde était devenue mon RSA in game.... Rolling Eyes )

bref des rêves, besoin d'être utile et de me battre pour quelque chose, et l'environnement dans lequel je travaille est très important pour moi - mais ben je crois que je pourrais jamais réaliser ça.

Répondre en citant
Message Réaliser ses rêves 
Tu es courageuse Tinou. Prend quand même suffisament de temps pour te reposer après la sale période que tu eue, c'est important aussi.

Manamana le plus gros soucis que je vois, c'est la ponctualité. C'est vrai que lorsqu'on est attendu, on a pas le droit de faire faux-bond.
Pour le reste en revanche, de ce que je constate de la manière dont je suis dans la vie professionnelle, il semble qu'on arrive parfois à dépasser des barrières qui paraissent insurmontables dans la vie privée. Par exemple l'administratif chez moi est une catastrophe, c'est du grand n'importe quoi, alors que curieusement au travail je suis très ordonnée avec les papiers. J'arrive même parfois à m'agacer de l'indolence de personnes qui, objectivement, se débrouillent mieux que moi à ce niveau. C'est dire


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Réaliser ses rêves 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation