Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Trouble obsessionnel sans conflit apparent ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Bonjour a tous.


Je me demandais si une personne qui souffrait d'un trouble obsessionnel pouvait avoir mis en place, consciemment ou inconsciemment, un procédé qui la met a distance de tous conflits internes apparents a tel point qu'elle puisse affirmer ne plus avoir de pensées ou ressentis contraignant mais seulement une inhibition galopante ?


Merci !

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Bonsoir Overboukle,
J'ai déplacé ici ta discussion qui était allée se cacher dans le fond d'un tiroir du forum, pas tout à fait à sa place

Je ne suis pas spécialiste du tout, mais je ne vois -à priori- pas de lien particulier entre le trouble obsessionnel et une inhibition.

Je n'ai pas bien compris ce que tu entends par "affirmer ne plus avoir de pensées ou ressentis contraignant". Ca signifie "ne plus avoir de pensée de ce type" ou "affirmer tout en pensant un peu différement" ? Et ce que tu entends par des pensées ou des ressentis "contraignants" ?


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Merci pour ta reponse.


En fait je me demandais si quelqu'un qui souffrait de nevrose obsessionnelle pouvait-au cours d'une periode de tension tres importante- subir une anesthesie de toute tension nerveuse et continuer a subir les effets de son toc (inhibition progressive) mais sans vivre d'obsession a proprement parlé ( schema: obsession entraine anxiete entraine compulsion) car completement coupé de ses tensions...


Merci.

Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Certaines formes de névrose obsessionnelle aboutissent en effet à une forte inhibition, pouvant aller jusqu'à donner une impression de totale paralysie de la personne, sur le plan de ses actes comme sur le plan psychique.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Et ce sans avoir conscience d'une quelconque obsession ? (si ce n'est de rares moments de ruminations sur des evenements vecus comme desagreables)


Merci pour votre temps.

Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Il peut en effet y avoir un "gel" psychique dans certains cas, à fonction défensive.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Excusez moi Traviata, je ne sais pas si j'ai le droit de vous demandez ca, mais vous consultez?

Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
enfin physiquement j'entends...?


Merci.

Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Euh oui, je consulte physiquement  C'est-à-dire que je travaille en institution et en libéral, si cela répond à ta question.

Et toi ? Car il est vrai que l'on ne sait pas très bien de qui tu parles dans ce fil.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Eh bien je parle de mon propre cas et j'essaye de comprendre de quel genre de pathologie je pourrais souffrir. Evidemment on peut me reprocher de vouloir m'auto-diagnostiquer mais ca fait 6 ans que je vais voir de nombreux medecins,psychologues,psychotherapeute sans que ceci puissent me dire precisement de quoi je souffre. J'ai conscience que le diagnostique peut prendre du temps a etre etablit mais j'ai conscience aussi que certaines pathologies particulierement atypiques et ne repondant pas aux traitements actuels auront tendance a faire mettre le patient sur une sorte de voie de garage qui le renverra a se debrouiller par ses propres moyens. En ce qui me concerne les medecins auraient tendance a me diagnostiquer-par confort- schizophrene simple bien que je n'ai jamais souffert d'aucune bizzarerie ni d'un mauvais contact, d'autres me diront nevrosé obsessionnel sans qu'aucune obsession ne soit clairement presente ni aucune anxiete ou conflit interne. J'ai pu entendre aussi anxio-depressif a tendance schizoide mais evidemment sans le tableau classique de sentiment de tristesse, de vide. Le diagnostic le plus proche a ce jour, est celui de "depression indifferente", diagnostic que j'ai moi meme proposé aux medecins qui m'ont avoué que c'est ce qui s'en approché le plus bien que, la encore, certains symptomes ne correspondent pas du tout (comme le fait qu'il n'y ai jamais de deterioration, que ce soit cyclique et que ce soit accompagné de sensation physique etrange). En ce qui me concerne je pencherais plutot pour un genre de nevrose obsessionnelle avec peu de ruminations conscientes, pas de conflit interieur, pas d'anxiete mais une inhibition ou une apathie de plus en plus forte au fur et a mesure que les annees passent et un passé anxieux.

Mon probleme c'est que meme parmis les medecins qui ont les meilleurs reputations sur Paris, finalement aucun n'est vraiment assez bon ou motivé pour se plonger dans les petites subtilités qui permettent de savoir sur quel terrain on se trouve.


Si je me suis permis de te demander si tu consultais c'est parce que je me suis interressé a pas mal de poste de ce forum qui approché de pres ou de loin de mon trouble et j'ai trouvé, dans tes reponses, que tu avais l'air d'avoir les pieds sur terre et de connaitre tres bien ton sujet ( j'ai appris pas mal de choses grace a tes interventions). De plus tu a l'air de consulter sur Paris alors je me suis dit qu'on aurait pu au moins se rencontrer dans une consultation pour en discuter un peu plus precisement si bien sur c'est possible pour toi.


Merci.

Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Bonjour,

Il n'est pas question de reprocher de s'auto-diagnostiquer...
J'imagine qu'un tas de gens le font...

Par contre "aucun n'est vraiment assez bon ou motivé", euhh : ils sont formés et surtout font de leur mieux, je pense...
Au delà de trouver exactement le diagnostique, peut-être faudrait il se pencher sur le travail à accomplir en thérapie en trouvant un professionnel qui te convienne.

Par ailleurs (et j'espère que les anim' de not' site ne m'en voudront pas de répondre à leur place) : c'est impossible de demander à quelqu'un du forum de te recevoir physiquement, c'est interdit.
(quelqu'un pourra sans doute te donner les extraits de lois correspondant, ou tout du moins les raisons.)

Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
manu__ a écrit:
Par ailleurs (et j'espère que les anim' de not' site ne m'en voudront pas de répondre à leur place) : c'est impossible de demander à quelqu'un du forum de te recevoir physiquement, c'est interdit.(quelqu'un pourra sans doute te donner les extraits de lois correspondant, ou tout du moins les raisons.)


En réalité je ne crois pas qu'il y ai de texte de loi à ce sujet.
Sur le forum c'est la charte qui définit les règles, qui précise que "Les participants professionnels du soin sont priés de ne pas se servir de ce forum pour y rechercher des patients - leur participation devra donc être anonyme. Méfiez-vous en général des médecins et soignants qui font leur publicité sur internet - aucun bon "psy" n'a recours à ces méthodes".
Et en effet, quand on voit l'attente lorsqu'on veut consulter un professionnel sérieux, on est étonné de constater que d'autres professionnels doivent râtisser sur les forums internet pour remplir leur cabinet. Ca n'est pas de bon augure....

Et sinon pour la question du diagnostic, je suis d'accord avec toi Manu.
Les psys ne soignent pas un diagnostic, ils soignent des troubles plus ou moins invalidants. Ce qui importe est les difficultés que tu rencontres au quotidien et de quelle manière tu peux continuer ton chemin le mieux possible soit en éradiquant, soit en estompant ces troubles.
Que tu ressentes le besoin de mettre un mot sur tes difficultés est entendable. Mais ce n'est pas ce mot qui t'aidera à avancer, c'est le fait de travailler tes difficultés en thérapie et/ou de trouver le traitement qui te convient.


Citation:
ca fait 6 ans que je vais voir de nombreux medecins,psychologues,psychotherapeute



Un diagnostic est fait sur des mois, parfois des années d'observation et de suivi d'un patient.
En changeant régulièrement de thérapeute, tu te prives de la possibilité de leur laisser le temps de poser un diagnostic sérieux.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
La plupart des specialistes que j'ai pu voir prenaient peu ou pas de notes et sembler redecouvrir mes symptomes a chaque nouveau rdv ce qui est plutot agacant c'est pourquoi je mettais en avant le mot "motivé" qui me parait etre une qualité essentiel dans ce genre de job (la notion de vrai suivi est importante pour moi). Je ne fais pas de generalité, je parle de mon experience et parle de la majorité des 8 ou 9 specialistes de tous genres que j'ai pu voir en 6 ans.
De plus lorsque je parle de ces specialistes je ne parle pas de mon psychiatre referrant qui lui n'a changé qu'une fois en 6 ans et qui prenait des avis ici et la par des consultations et hospitalisations (donc pas de soucis de delai de prise en charge).


"Par ailleurs (et j'espère que les anim' de not' site ne m'en voudront pas de répondre à leur place) : c'est impossible de demander à quelqu'un du forum de te recevoir physiquement, c'est interdit.
(quelqu'un pourra sans doute te donner les extraits de lois correspondant, ou tout du moins les raisons.)"
Si la loi (et Manu) le permettent Traviata, je renouvelle ma demande en esperant ne pas t'avoir trop effrayé en racontant mes experiences therapeutiques passées et que tu accepteras un premier rdv.


Merci a tous.

Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
Ce n'est pas illégal mais il est absolument hors de question pour moi de recevoir quelqu'un par l'intermédiaire d'un forum de discussion sur internet, c'est une question de principe.
Pour tes difficultés, il me semble que le point principal à prendre en compte est ton sentiment d'être sur une "voie de garage", avec, j'imagine, une absence d'amélioration de ton état depuis le début des soins il y a 6 ans. C'est là que la question diagnostique peut s'avérer intéressante, car les améliorations que l'on peut espérer, et les délais dans lesquels on peut les espérer, ne seront bien entendu pas les mêmes selon que l'on parle de schizophrénie, de névrose obsessionnelle ou de troubles anxio-dépressifs... Il peut arriver d'avoir à reconsidérer ses objectifs en cours de traitement mais il est important que le patient n'ait pas l'impression d'être abandonné à son sort, qu'il sache que, même si son "cas" est compliqué, tout est mis en oeuvre pour l'aider à avancer de la meilleure façon possible.
Sans parler de diagnostic, est-ce que l'on t'a proposé une forme quelconque de psychothérapie en plus de tes consultations psychiatriques ?


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 
overboukle a écrit:

La plupart des specialistes que j'ai pu voir prenaient peu ou pas de notes et sembler redecouvrir mes symptomes a chaque nouveau rdv ce qui est plutot agacant c'est pourquoi je mettais en avant le mot "motivé" qui me parait etre une qualité essentiel dans ce genre de job (la notion de vrai suivi est importante pour moi). Je ne fais pas de generalité, je parle de mon experience et parle de la majorité des 8 ou 9 specialistes de tous genres que j'ai pu voir en 6 ans.
De plus lorsque je parle de ces specialistes je ne parle pas de mon psychiatre referrant qui lui n'a changé qu'une fois en 6 ans et qui prenait des avis ici et la par des consultations et hospitalisations (donc pas de soucis de delai de prise en charge).


"Par ailleurs (et j'espère que les anim' de not' site ne m'en voudront pas de répondre à leur place) : c'est impossible de demander à quelqu'un du forum de te recevoir physiquement, c'est interdit.
(quelqu'un pourra sans doute te donner les extraits de lois correspondant, ou tout du moins les raisons.)"
Si la loi (et Manu) le permettent Traviata, je renouvelle ma demande en esperant ne pas t'avoir trop effrayé en racontant mes experiences therapeutiques passées et que tu accepteras un premier rdv.


Merci a tous.

C'est vrai que notre chère Traviata semble être une bonne psy , mais il y a suffisamment de bons professionnels à Paris pour que tu en trouves un(e) .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Message Trouble obsessionnel sans conflit apparent ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation