Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces !
Auteur Message
Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Alors je voulais vous parler d'un sujet (qui peut-être va t-il vous faire réagir mais ce n'est pas de la provocation.)

Il se trouve que le message sur "Allo Ruffo" m'a conduit à évoquer ça :
J'ai remarqué que depuis quelques temps (combien ?) le vocabulaire psy, les émissions psy à toutes les sauces (souvent les plus mauvaises), les analyses de comptoir prennent une certaine ampleur.. Et perso ça me tape sur le système.

Même une animatrice là ou je suis, mais qui est très sympa et compétente, m'agace car elle réutilise souvent des termes psy bons à m'énerver, me concernant.
(elle avait cru comprendre que j'étais réceptif à ça, ce qui n'est pas faux)

Aussi, un ami très précieux (que j'ai perdu de vue) me donnait son sentiment (que je ne partage pas) sur les psy (je ne peux pas vous donner le contexte précis) en me disant en substance qu'ils étaient en quelque sorte des gourous détenant des vérités invérifiables basées sur des suppositions.. Certes je ne suis pas d'accord mais je comprends son agacement !

Faut-il ne parler de la psy qu'en cabinet ? Le vocabulaire psy doit-il être l'apanage de professionnels de la santé ?
Quel sens faut-il voir à tout ça : les guerres d'écoles, l'extension de la psychologie à des pans de la société, et pas forcément pour un bonne utilisation? (communication, commercial, magazines de "conseils" santé )

Peut-être que nous pourrions discuter de cela et de la façon dont vous le ressentez ?
c'est vrai que j'ai largement donné mon point de vue...

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
perso, il y a des termes psy qui me ravissent, mais pour leur comique... "hallu hypno pompiques" ou "tachipsychie"...


ceci dit, en dehors des moment ou je parle de mon dossier médical par exemple, je ne prononce jamais les mots barbares! c'est mon choix.

Par contre, pour parler de ma vie... vous savez que j'y excelle.


mais ej crois en effet qu'il y a bcp de psycho de comptoire


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Ben c'est vrai que la "psy" est récupérée et resservie à toutes les sauces dans les médias.
Mais dans le même temps il n'y a pas plus de compréhension envers les problèmes psys. Encore ce matin je lisais dans le journal local l'histoire d'une mère qui est assignée devant les tribunaux par le proprio poussé par le voisinage, parce qu'elle a le mauvais goût de loger son fils schizo plutôt que le mettre à la rue, et que ça dérange les voisins.
Confused

Il me semble que le grand public fait une (trop grande) nuance entre psychiatrie et psychologie et psychanalyse : aller voir un psychanalyste (dans mon domaine professionnel en tout cas) c'est bien, c'est branché, c'est de bon goût. Prendre conseil chez un psychologue, c'est être sage. Mais aller consulter le psychiatre, alors ça, ça ne passe pas du tout.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
jade a écrit:
perso, il y a des termes psy qui me ravissent, mais pour leur comique... "hallu hypno pompiques" ou "tachipsychie"...




Je ne connaissais pas...
Dans le post suivant je vais m'expliquer plus précisément ce qui me chagrine..ce que j'ai voulu dire dans mes propos plus haut.

Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Hé bien ce qui me touche c'est que quand quelqu'un nous parle en terme psychanalytique ou psychiatrique ou autre, et que cela ne se passe pas dans le cadre d'une psychothérapie (ou que bien sûr nous n'avons pas posé de questions de cet ordre, par exemple ici là) , c'est que cela touche à l'intime de notre personne et que l'on a pas forcément envie d'être de cette façon là décortiqué par des personnes qui n'ont pas de fonction précise.
Quand je parle de cela, j'évoque les façons de cataloguer ou de pointer du doigt des dysfonctionnements psychiques que l'on a en nous et que c'est évidement facile de montrer que quelque chose ne va pas quand on présente une fragilité.

le contexte, c'est que j'ai quelqu'un de mon entourage qui a étudié un peu en fac de psycho, et qui dans une adolescence pas vraiment finie prenait plaisir à vouloir expérimenter son savoir sur tout et surtout sur chacun.
C'est de l'ordre du manque de savoir vivre au mieux... Et c'est très inquisiteur comme façon de procéder.

La continuité dans tout ça, et cela n'a pas manqué de me rappeler ce sentiment un peu dérangeant, c'est que j'ai ressenti cela récemment dans mon association.

D'où peut-être cet agacement quand je vois que les analyses faite comme ça n'importe où n'importe mais quand elles sont faites de façon malveillantes ou de façon stigmatisantes.

Ex : dire à quelqu'un qu'il est complètement parano.
Ex: relever un acte manqué en l'analysant sans tact et en le livrant ainsi à la personne...


Comprenez vous ce que je veux dire ou bien c'est un peu flou

Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Oui je crois que je comprends ce que tu veux dire Manu.
Je suis d'accord quand tu parles de manque de savoir-vivre. Mais j'ajoute que j'y vois aussi de la bêtise et une manière de se donner de l'importance facilement.

Personnellement je n'ai jamais vu un vrai psy, de ceux qui sont réellement allés au bout de la formation, se comporter de cette manière. Mais je crois que ça tient à la différence entre l'imaginaire et la réalité, entre être attiré par le prestige ou une certaine forme de pouvoir attribué aux psychos, et avoir étudié et pratiquer dans la réalité la psychologie.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Je pense aussi que, pour une bonne partie, les "interprétations sauvages" sont simplement le fait de personnes mal élevées (et j'ai une horreur absolue des gens mal élevés, c'est plus fort que moi )...
Les psys qui sont incapables de s'exprimer autrement que dans leur jargon, quand ils ne sont pas des débutants enivrés de leur nouveau "savoir", ont franchement un problème à mon avis. Je m'étais déjà moqué ici d'un collègue qui, dans une discussion informelle entre nous, trouvait qu'une de ses proches avait "beaucoup de sublimations" parce qu'elle faisait de la peinture et je ne sais quoi Rolling Eyes . Je ne me vois pas dire que mon mari joue du piano et a "beaucoup de sublimations", je ne tiens pas un relevé des mécanismes de défense de mes proches, sinon je crois que je m'inquièterais vraiment...

Pour les médias, leurs interventions simplistes nuisent considérablement à notre discipline et à l'image que le public s'en fait. Je serais plutôt d'accord avec Séverine sur le fait que Rufo n'est probablement pas le pire (il rappelle un peu ce que faisait Dolto à la radio à une époque), mais beaucoup d'autres me scandalisent régulièrement


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Hé bien merci beaucoup à vous pour votre sentiment la dessus... Cela me fait plaisir de m'être fait comprendre...

A bientôt.

manu.

Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Traviata a écrit:

Je pense aussi que, pour une bonne partie, les "interprétations sauvages" sont simplement le fait de personnes mal élevées (et j'ai une horreur absolue des gens mal élevés, c'est plus fort que moi )...
Les psys qui sont incapables de s'exprimer autrement que dans leur jargon, quand ils ne sont pas des débutants enivrés de leur nouveau "savoir", ont franchement un problème à mon avis. Je m'étais déjà moqué ici d'un collègue qui, dans une discussion informelle entre nous, trouvait qu'une de ses proches avait "beaucoup de sublimations" parce qu'elle faisait de la peinture et je ne sais quoi Rolling Eyes . Je ne me vois pas dire que mon mari joue du piano et a "beaucoup de sublimations", je ne tiens pas un relevé des mécanismes de défense de mes proches, sinon je crois que je m'inquièterais vraiment...

Pour les médias, leurs interventions simplistes nuisent considérablement à notre discipline et à l'image que le public s'en fait. Je serais plutôt d'accord avec Séverine sur le fait que Rufo n'est probablement pas le pire (il rappelle un peu ce que faisait Dolto à la radio à une époque), mais beaucoup d'autres me scandalisent régulièrement


Rufo ça va il vulgarise . Pour les autres :
Gérard Miller est une catastrophe et beaucoup de lacaniens qui donnent une image désastreuse de la discipline psychanalytique .
Allez je serais moins sévère que Green qui dit que Roudinesco n'est pas une historienne et que ses connaissances de la psychanalyse sont très faibles .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
J'ai vu en avril ou mai une émission avec le philosophe Michel Onfray sur son ouvrage destiné à déboulonner Freud...
Je n'ai plus ou pas tellement envie de lire l'ouvrage car le personnage est controversé et surtout le sujet me parait un brin polémique et aussi être une dénégation des avancées apportées par la psychanalyse.
Et que moi la psychanalyse ça m'apporte beaucoup.

Tout ça pour dire que le psy invité était Gérard Miller ... Je suis très perplexe à présent maintenant que tu en parles.
Je ne sais pas quelle crédibilité apporter à ce Monsieur qui est surtout connu pour être un peu pitre d'une émission de divertissement sur la 2...
Certes cela ne fait pas la qualité de la personne, mais j'ai souvent eu l'impression qu'il avait un certain égo démesuré...

Alors effectivement peut-être aurait-il fallu un psychanalyste plus sérieux mais il ne fallait pas s'attendre à beaucoup de la part de l'émission de débat qui semblait surtout s'attacher à l'affrontement entre ces deux personnalités...

Que de critiques, que de critiques !
Pour revenir sur Marcel Rufo, j'ai été un peu 'dur'. C'est vrai que ce monsieur a l'air de vulgariser sans amphase.
Et je vais d'ailleurs poster un message sur le fil "Allo Rufo".

La suite sur ce fil sur une autre réflexion que je me faisais sur la schizophrénie.

Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Séverine a écrit:
Ben c'est vrai que la "psy" est récupérée et resservie à toutes les sauces dans les médias.
Mais dans le même temps il n'y a pas plus de compréhension envers les problèmes psys. Encore ce matin je lisais dans le journal local l'histoire d'une mère qui est assignée devant les tribunaux par le proprio poussé par le voisinage, parce qu'elle a le mauvais goût de loger son fils schizo plutôt que le mettre à la rue, et que ça dérange les voisins.
Confused

Il me semble que le grand public fait une (trop grande) nuance entre psychiatrie et psychologie et psychanalyse : aller voir un psychanalyste (dans mon domaine professionnel en tout cas) c'est bien, c'est branché, c'est de bon goût. Prendre conseil chez un psychologue, c'est être sage. Mais aller consulter le psychiatre, alors ça, ça ne passe pas du tout.


Peut-être un autre sujet, j'en sais rien... Un peu en lien avec ce que tu disais sur la schizophrénie et la méconnaissance du sujet, ou le cliché véhiculé....

Y a un enfant, dans ma famille proche, qui pour plaisanter parlait des schizophrènes qui entendent des voix... Un peu comme on parle du fou se prenant pour Napoléon...
J'ai pas tiqué sur le coup, mais j'y repense assez souvent ces temps ci... Et la prochaine fois que j'entends ça, je lui parle un peu de ma maladie et lui explique ce que peut vivre une personne souffrant de cette maladie...
Non pas pour le sermonner mais pour me faire comprendre...
Et parce que ce que raconte un enfant, il ne l'invente pas et c'est surtout ça qui fait mal Confused

Ça vous parait exagéré comme réaction de ma part

Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Non ça ne me paraît pas exagéré du tout Manu



_________________
Je me mis enfin à réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort.
( Samuel Beckett)
Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
manu__ a écrit:

Séverine a écrit:
Ben c'est vrai que la "psy" est récupérée et resservie à toutes les sauces dans les médias.
Mais dans le même temps il n'y a pas plus de compréhension envers les problèmes psys. Encore ce matin je lisais dans le journal local l'histoire d'une mère qui est assignée devant les tribunaux par le proprio poussé par le voisinage, parce qu'elle a le mauvais goût de loger son fils schizo plutôt que le mettre à la rue, et que ça dérange les voisins.
Confused

Il me semble que le grand public fait une (trop grande) nuance entre psychiatrie et psychologie et psychanalyse : aller voir un psychanalyste (dans mon domaine professionnel en tout cas) c'est bien, c'est branché, c'est de bon goût. Prendre conseil chez un psychologue, c'est être sage. Mais aller consulter le psychiatre, alors ça, ça ne passe pas du tout.


Peut-être un autre sujet, j'en sais rien... Un peu en lien avec ce que tu disais sur la schizophrénie et la méconnaissance du sujet, ou le cliché véhiculé....

Y a un enfant, dans ma famille proche, qui pour plaisanter parlait des schizophrènes qui entendent des voix... Un peu comme on parle du fou se prenant pour Napoléon...
J'ai pas tiqué sur le coup, mais j'y repense assez souvent ces temps ci... Et la prochaine fois que j'entends ça, je lui parle un peu de ma maladie et lui explique ce que peut vivre une personne souffrant de cette maladie...
Non pas pour le sermonner mais pour me faire comprendre...
Et parce que ce que raconte un enfant, il ne l'invente pas et c'est surtout ça qui fait mal Confused

Ça vous parait exagéré comme réaction de ma part

Mais pas du tout .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
;.



Dernière édition par manu__ le Sam 10 Juil 2010 - 10:56; édité 1 fois
Répondre en citant
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 
Je ne sais pas ce que cette psy a réellement dit, mais il a quand même de gros risques pour que cette phrase corresponde à ce que ton amie à compris, ou a bien voulu traduire, plus qu'à une grande vérité énoncée par ta psy.
Je ne sais pas si tu vois encore cette psy, ça pourrait être pertinent de revenir avec elle sur ce qui s'est dit entre ton amie et cette psy. Et savoir s'il s'est réellement dit quelque chose d'ailleurs...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Les pieds dans le plat : Psy à toutes les sauces ! 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation