Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Une valorisation des objets ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message Une valorisation des objets ? 
Bonjour à tous,
Contente de revenir sur ce forum après des mois de silence et de non lecture. Je vois qu'il est de plus en plus actif... Okay voire créatif!

Je reviens ici après une longue pose, non pas que je n'avais pas envie de venir ici mais mon psy m'a proposé de "lâcher" les forums pour me concentrer davantage en séance. (Les psys aiment pas trop internet ou je rêve?) Et il a eu raison, je pense que c'était pas le bon endroit pour "lâcher" un certain nombre de choses...

Bref,
En tout cas je me pose une question et je vais vous la poser, ici noir sur blanc!!!

Est ce que vous accordez une valeur particulière aux objets (dans quel contexte? quel style d'objet?)?
Je viens de lire sur un autre forum (moins psy dirons nous) que certains couples se disputent à cause de cela. L'un ou l'autre n'accordant pas la même valeur aux choses.

Et vous, un objet est-il un simple objet ou peut-il avoir un ou des valeurs et si oui lesquelles?

Je travaille pour mes recherches persos là-dessus donc vos réponses sont les bienvenues.

Merci d'avance.

Visiter le site web du posteur
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Une valorisation des objets ? 
L'objet peut avoir une valeur utilitaire, économique ou affective, il peut aussi représenter symboliquement la personne à laquelle il appartient. Dans un contexte de vie de couple, je serais peut-être un peu contrariée si mon partenaire détruisait un objet très utile, qui a coûté très cher, je serais sûrement affectée s'il détruisait un objet qui m'a été légué par un membre de ma famille que j'aimais beaucoup et je m'inquièterais s'il détruisait quelque chose qui m'appartient et auquel je tiens, dans un geste qui me semblerait une façon détournée d manifester de l'agressivité à mon égard.
Voilà un peu ce que ton thème m'inspire.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Une valorisation des objets ? 
Merci,
Et pour des gens pour qui les objets n'ont aucune importance, au point de les négliger? Est ce que cela peut avoir à ton avis un lien avec la maltraitance? (négligence)?

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Une valorisation des objets ? 
Pour moi quelques rares objets ont de l'importance, une importance affective : mes livres, ma guitare, une poignée de photos de proches disparus.
Le reste m'importe peu. Si ce n'est que je serait bien ennuyée si je n'avais plus la voiture demain, mais ce serait plutôt la perspective de l'inconfort économique qu'autre chose.

Je ne sais pas trop si c'est à mettre en lien avec la négligence éducative dont tu parles, mais ça me fait penser à une personne que j'ai croisé, qui avait une piètre opinion d'elle-même et s'entourait d'objets de piètre valeur (essentiellement des déchets), et "perdait" systématiquement tout objet un peu plus "normal" (autre chose qu'un déchet, quoi) qui lui était offert.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Une valorisation des objets ? 
Bonsoir Chezlacan,
J'ai réfléchi à la question je ne suis pas très attachée aux objets en règle générale mais je prendrais mal que l'on casse volontairement ou abîme par négligence, sûrement parce qu'il y a moi pour moi dans chaque objet du respect pour une valeur travail.
Non en règle générale donc, j'ai à coté de cela quelques petites choses ayant appartenu à mes grands-parents paternels auxquelles je suis très très attachée comme des lettres écrites par mon grand-père prisonnier de guerre ainsi qu'un de ses vieux livre de comptes. Ces objets me sont vraiment intimes et je n'aime pas les partager (j'ai déjà d'ailleurs déjà pensé que ce serait bien qu'ils me suivent dans la tombe où alors je les confierai à mes enfants si j'ai la certitude qu'ils en prendront soin comme d'un bout de moi sais pas encore).
J'ai aussi un tablier de ma grand-mère de 30 ou 40 ans d'âge, on ne sait plus trop de quelle couleur, et il m'arrive de le porter quelques fois quand je prépare un repas de famille (cela devient super difficile de l'attacher, le cordon est de plus en plus court et méga effiloché !). Je crois que c'est pour moi une manière d'associer ma grand-mère à la fête, aux moments de joie de ma vie. C'est sûr que si mon mari venait à le mettre à la poubelle je le prendrais pas bien du tout!
Bon ça ne fait pas bien avancer ta réflexion mes petites histoires, mais ça "m'émotionne" de penser à tout ça


_________________
Je me mis enfin à réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort.
( Samuel Beckett)
Répondre en citant
Message Une valorisation des objets ? 
Pour le lien entre la maltraitance et la négligence envers soi et/ou les objets qui nous entourent, nous appartiennent, je serais plutôt d'accord, dans certains cas - sachant que dans d'autres cas, on peut exactement observer le contraire, une sorte de méticulosité "petite bourgeoise", réparatrice, envers son intérieur. C'est l'aspect destructif, avec ou en dehors de toute considération d'objet, qui me semble intéressant à prendre en compte dans ces cas - pour certaines personnes, négliger, abîmer, casser, détériorer, etc., constitue le seul moyen d'exprimer une agressivité ou une destructivité qui a envahi la personnalité.
J'ai croisé des personnes qui ressemblent sans doute sur ce point à celle à laquelle a fait allusion Séverine et qui nous disent sans cesse, en acte, "je suis une merde".

A rebours, pour aller dans le sens de Fracat, je dirais que je tiens énormément à des objets, même dérisoires, qui incarnent quelque chose de l'amour que m'ont porté des proches et que j'ai ressenti pour eux - c'est de cet amour que ces objets sont colorés et c'est ce qui fait leur valeur, qui est mienne, dans le sens où ils sont un rappel d'aspects positifs de mon existence et valorisés de moi-même. J'ai déjà parlé ici de Bettleheim qui meublait ses institutions d'objet ayant "vécu" de façon symboliquement positive - donner par exemple à un enfant un beau berceau ancien, autour duquel on peut fantasmer avec lui un investissement positif de différents bébés, peut aider à réparer sa perception de lui-même.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Une valorisation des objets ? 
Merci pour toute ces réponses. J'avoue que je n'avais pas pousser la réflexion aussi loin.
Pour ma part les objets restent assez utilitaires, mais je sais accorder la valeur marchande et sentimentale à un objet. J'aurais d'ailleurs plus les traits de la réparatrice comme tu dis, limite maniaque parfois. Mais par dessus tout j'aime que l'objet soit préserver ou protéger. En revanche pour l'homme avec lequel je vis c'est tout l'inverse. De ce fait la dévalorisation de soi reste un mystère dans ce sens là (objet) et j'ai du mal à supporter qu'il maltraite nos objets communs. Je réfléchis donc au sujet... d'autant plus que créant des objets, je ne peux imaginer les maltraiter ou les négliger.
Comment concilier mes réparations et ses dévalorisations?
Bien à toutes et contente de revenir ici sur ces forums...

Visiter le site web du posteur
Message Une valorisation des objets ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation