Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?)
Auteur Message
Répondre en citant
Message Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?) 
Hello,
Petite question pratique, ou théorique...
Depuis plusieurs années, je suis sujet à des pensées qui me dérangent...
Généralement ces pensées vont à l'encontre de ma 'volonté' et/ou de mes principes...

Elle s'entrechoquent avec ce que je pense être... ou ce que je "théorise" (ce n'est pas très clair, certes)
Elles s'imposent à moi et je lutte pour ne pas qu'elle prennent le pas, aussi bien dans mon comportement que dans ma tête... (ce n'est pas sur un seul thème mais sur une multitude de thèmes.)

Je ne vous donne pas d'exemple, j'aurais honte et l'impression d'être un monstre...
Et cette honte peut aussi vous donner des pistes pour m'expliquer ce que sont ces idées (je ne sais pas comment les qualifier, s'il faut parler d'idées inconscientes etc.)

Merci d'avance.....

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?) 
coucou manu


je crois que ça arrive ce genre de chose dans notre pathologie, je connais quelqu'un qui est comme toi...


personnellement, je ne crois pas que ça soit mon cas


biz


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?) 
Coucou,

En fait ce serait trop facile si ce n'était qu'un toc, ou une phobie d'impulsion...

On va attendre la brigade des experts ! Mr. Green

Répondre en citant
Message Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?) 
Tu caches tellement bien que je ne saisis pas trop de quels genre de pensées il peut s'agir

J'ai pour ma part des pensées qui pourraient ressembler à ce que tu évoques, mais je ne sais pas si ça peut correspondre ? Je "rêve" dans la réalité, parfois j'imagine en images, que je peux passer à l'acte sur des envies.... atroces. Par exemple un bébé qui pleure dans le bus alors que je suis fatiguée, je peux m'imaginer (sans pouvoir réfreiner cette pensée), même visualiser, jeter ce pauvre bébé par la fenêtre du bus, pour enfin avoir la paix. Pensée que bien évidemment, je réprouve, mais ça s'impose à moi.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?) 
Hello,

C'est dur à expliquer....
Je suis pas sûr que toutes ces pensées suivent la même 'logique' psy... Confused
Ça concerne la morale, ou tout du moins ma morale...
Hop une idée qui me traverse l'esprit d'un coup et qui me parait complètement incompatible avec mon système de croyance morale...
Et puis dans l'instant d'après je la réfrène, dégouté de penser à ça.

Ok je vais mettre les pieds dans le plat.
Je me mets un peu à nu... Ça me faisait suer hier... Mais bon j'en parlerai à mon thérapeute (déjà fait d'ailleurs)
Du coup je vais moins passer pour un type très bien comme psychonaute le disait.

Ça peut concerner des thèmes comme le racisme :
Une idée qui me traverse, exemple : une horreur sur ce thème... Et hop déclenchement de l'auto-dévalorisation.
D'une pensée qui me dit juste après, mais quel immonde fasciste je suis. (ce qui n'est pas le cas)
Du coup si j'aime pas un mec, je me dis "ah bah c'est parce qu'il n'est pas de la même origine que toi" ce qui n'est pas vrai.
Dans la même situation, je vais éviter d'employer des mots car je ne suis pas à l'aise et c'est comme si on allait 'voir' que je suis un horrible facho.
Je ne pense pas que ce soit uniquement une phobie d'impulsion ou un truc dans le genre, ce n'est pas aussi clair.

Autre thème...
la crainte horrible d'avoir peur de trouver jolie voire belle une fille de 15 ans dont mon père me disait, "ho elle devient une femme".
Du coup je suis complètement pétrifié et évite de la regarder ne serait-ce qu'une fois. (sans même l'avoir vu auparavant, et j'y ai pensé quelques jours avant dans la crainte qu'on puisse me prendre pour un pédophile, et qu'on me dise "oulala regardez le celui là c'est un pédophile, il s'intéresse à des filles de 15 ans... Confused )
Donc évitement le plus total et crainte quelques jours avant (car je savais que je serai confronté à la situation car mes parents connaissent sa mère et sa grand-mère.)
 Du coup bien sûr je me dis que je suis un monstre... enfin un type pas normal.

Et si j'ai posé une question sur le fil des pervers l'autre jour, c'est parce que je me demande si je ne suis pas pervers.
Je me suis dis même : est-ce que je ne réagis pas sur ce forum de façon à provoquer des choses chez les autres (notamment Traviata qui disait qu'elle avait un sixième sens.)
Du coup cette idée est revenue plusieurs fois, également : est-ce qu'on va me prendre pour un pervers, ou est-ce que j'en suis un ?


Voyez quand je vous parle de multitude de thèmes...
Voilà hop j'appuie sur le bouton "envoyer".
Désolé si je choque des gens, ce n'est pas le but, mais uniquement de comprendre pourquoi je pense comme ça....

Répondre en citant
Message Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?) 
Et encore, je vous ai expliqué ça de façon un peu 'soft'.
Tout cela n'est pas si clair que ça.

Répondre en citant
Message Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?) 
Non, ça ne me choque pas, Manu.

D'autant que tu n'es ni facho, ni pédophile, mais angoissé à l'idée de pouvoir être cela. Ce n'est pas du tout pareil.
Les pervers ne se posent pas tant de questions.

Ce qui t'angoisse, c'est le fait de pouvoir être quelque chose que tu réprouves, ou que l'entourage s'en aperçoive ? ou les 2...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?) 
Je te rassure manu, c'est assez courant ce que tu décris et ça ne fait pas de toi un monstre  Ce sont effectivement des "symptômes" qui s'inscrivent dans un registre obsessionnel (mais que l'on peut retrouver chez des personnes ayant différentes psychopathologies ou pas de pathologie du tout).
La phobie d'impulsion, c'est davantage la peur de commettre un acte, souvent violent - ce que décrivait par exemple Séverine avec l'idée de jeter un bébé par la fenêtre. Pas mal de mères ont des passages de la sorte : elles vivent dans la peur de faire du mal, volontairement ou accidentellement, à l'un de leurs enfants, et n'arrivent plus à se sortir cette idée de la tête.
Quand il ne s'agit pas d'actes mais de pensées qui assiègent quelqu'un, on parle généralement d'"obsessions idéatives" - très couramment, il s'agit de ce que tu décris, des pensées qui vont totalement à l'encontre de nos valeurs, par exemple, chez une personne très croyante, des idées "blasphématoires", ou des comportements sexuels que l'on réprouve, etc. Rien de tout ça ne fait de la personne en question un pervers


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Pensées qui dérangent. (phobie d'impulsion ? Toc ?) 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation