Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Pourquoi ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Depuis que j'ai commencé mon analyse, je me sens de plus en plus mal. Je n'ai jamais ressenti une telle colère. Si ça continue  je ne saurai plus travailler. C'est pas le contraire qui devrait se passer ?
Merci.

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Non, pas forcément. Il y a des étapes différentes dans un parcours analytique, et le fait de commencer à parler, à penser, de se remémorer divers éléments, peut conduire à des états transitoires où se sont des affects de colère, de dépression, etc., qui vont dominer - l'intérêt est que tu peux alors les élaborer avec ton analyste. Les faire surgir est le meilleur moyen d'apprendre à t'en dégager grâce au travail que tu peux faire en les analysant.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Merci pour ta réponse.

Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Il faut de la patience dans une thérapie... C'est long mais ca peu t'amener au final que de bonne chose! Bon courage!

Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Merci pour ton encouragement. Je sais ou ça coince, mais je suis dans l'impossibilité de verbaliser.

Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
En parcourant ce forum, je constate que pas mal de soucis proviennent d'une mère pas ou peu ... je sais pas comment bien dire. Perso, j'ai été élevée avec une mère toujours malade (cancer) que j'ai vu mourir. J''ai idéalisé. J'ai phantasmé. Pourquoi, ça continue à me pourchasser plus de 40 ans après. Pourquoi du jour au lendemain ? Il y a aussi, un épisode qui refait surface avec un beau frère plus âgé et je n'ai que 10 ans. Comment voulez-vous mettre les mots ?

Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
J'ai toujours marché sur un fil. Maintenant je tombe.

Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Il ne faut pas toujours chercher à "mettre en mots" de façon organisée et cohérente - livrer ses impressions, ses sensations, les rejouer, tout cela donne des pistes extrêmement précieuses pour travailler en thérapie. Particulièrement pour tout ce qui a été vécu de façon traumatique, ce n'est pas dans un discours organisé que tu pourras le transmettre, mais dans des bribes qui permettront une reconstruction progressive de ton vécu.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Une question me "tarabusque". Peut-on devenir anorexique en cours d'analyse ?

Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Traviata, Bonjour,
Tu vas certainement me dire d'en parler avec mon analyste. Mais, j'ai besoin d'écrire avant de parler. Comment dire : ça m'ouvre ? J'ai une fille anorexique. J'ai moi-même vécu une situation d'extrême urgence. Dès lors, je me pose des questions. J'ai besoin de ressentir ce qu'elle ressent. Le but est fixé. Il me fait peur (perdu 5Kg en 5 jours).

Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Si réellement tu vas de plus en plus mal, de façon inquiétante, il est possible que l'indication psychothérapeutique doive être repensée - au niveau du dispositif lui-même, ou du rythme, etc., bref revoir toutes les modalités en fonction de la manière dont tu y réagis.
C'est effectivement ton analyste qui est le mieux placé pour se faire une idée de ce qui peut t'être proposé : continuer en considérant cette souffrance comme un moment transitoire, ou modifier le dispositif d'une façon qui s'accorde davantage à ta problématique, ou encore arrêter et remettre un essai psychothérapeutique à plus tard si cela te désorganise trop, en misant pour l'instant sur des consultations psychiatriques par exemple. 
Ne tarde pas à lui en parler 


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Pourquoi ? 
Je me pose de plus en plus souvent la question de savoir s'il est possible de se soigner en ayant une vie active. Pour l'instant , je vais voir ma psy sur l'heure de table de 12 à 13H, et c'est pas facile de reprendre le boulot 13h05 (j'ai eu la chance de trouver près de mon lieu de travail). Si je voulais la voir 2x semaine, c'est le vendredi soir à 20H30 (trop fatifuée). Alors, je fais quoi ? Je me mets en maladie ? C'est pourquoi, j'essaie d'avoir un "relai" avec vous. Encore Merci. Continuez. Vous êtes formidables.

Message Pourquoi ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation