Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Déclic, c'est quoi??
Auteur Message
Répondre en citant
Message Déclic, c'est quoi?? 
Bonjour,
j'ai envie de mieux comprendre ce qu'est un déclic, j'entends des phrases genre "j'ai eu un déclic", "j'ai réalisé que" "j'ai pris conscience"... Mais enfin, c'est quoi le déclic, c'est la prise de conscience? peut-on le provoquer? Passe-t-il forcément par les émotions? Si oui, quel type d'émotions?
Le déclic se produit-il réellement ou est-ce juste notre envie qu'il ait lieu qui le provoque?
Un déclic peut se produire en quelques secondes et changer radicalement notre vie, comme par magie! C'est ETONNANT Shocked ... En avez-vous déjà eu un?
Bref, vous l'aurez compris Mr. Green , je cherche à comprendre le déclic à travers les spécialistes qui visitent le forum, mais aussi (et surtout) à travers les expériences personnelles des patients et personnes qui auraient déjà vécu un déclic.
Merci d'avance de m'éclairer et merci pour toute participation qui enrichirait ce topic (et le forum en général).


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Déclic, c'est quoi?? 
 Personne n'a quelque chose à partager avec nous, sur le déclic?
 Merci d'avance.


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message Déclic, c'est quoi?? 
Je voulais répondre, mais c'est compliqué Pour moi, c'est quelque chose que l'on sait déjà mais qui soudain fait sens, prend de la réalité. J'observe la même chose chez les patients - on répète x fois la même interprétation ou ses variantes et, tout d'un coup, elle est entendue, suffisamment pour provoquer des associations, réorganiser des choses, etc. Pourquoi à ce moment-là ? Mystère ! Il y a eu tout le cheminement précédent et c'est enfin mûr, d'où l'importance de faire la bonne interprétation au bon moment ?
Je pense à une patiente alcoolique, qui ne se vivait pas comme alcoolique mais m'a dit avoir eu un "déclic" ("je ne peux pas continuer comme ça, il faut que je me soigne") en croisant le regard de son fils alors qu'elle buvait un soir. Là aussi, le gosse l'avait peut-être déjà regardée comme ça des dizaines de fois sans que ça ne lui dise rien, mais à ce moment-là ce regard a croisé quelque chose qui avait probablement cheminé inconsciemment en elle.
Du coup, je me dis que ce pourrait être quelque chose comme ça : l'accrochage de quelque chose qui traîne dans l'inconscient à un point du réel qui le ramène brutalement à la conscience, et ça fait clic !


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Déclic, c'est quoi?? 
Traviata a écrit:
Je voulais répondre, mais c'est compliqué Pour moi, c'est quelque chose que l'on sait déjà mais qui soudain fait sens, prend de la réalité. J'observe la même chose chez les patients - on répète x fois la même interprétation ou ses variantes et, tout d'un coup, elle est entendue, suffisamment pour provoquer des associations, réorganiser des choses, etc. Pourquoi à ce moment-là ? Mystère ! Il y a eu tout le cheminement précédent et c'est enfin mûr, d'où l'importance de faire la bonne interprétation au bon moment ? Je pense à une patiente alcoolique, qui ne se vivait pas comme alcoolique mais m'a dit avoir eu un "déclic" ("je ne peux pas continuer comme ça, il faut que je me soigne") en croisant le regard de son fils alors qu'elle buvait un soir. Là aussi, le gosse l'avait peut-être déjà regardée comme ça des dizaines de fois sans que ça ne lui dise rien, mais à ce moment-là ce regard a croisé quelque chose qui avait probablement cheminé inconsciemment en elle.
Du coup, je me dis que ce pourrait être quelque chose comme ça : l'accrochage de quelque chose qui traîne dans l'inconscient à un point du réel qui le ramène brutalement à la conscience, et ça fait clic !

Héhé oui c'est ce "clic"  qui m'intrigue . Tout d'abord merci Traviata pour la réponse . C'est ce que j'ai cru comprendre aussi: le passage d'une "information" de l'inconscient vers le conscient. 
 Une personne peut suivre une thérapie pendant des années pour réaliser un changement dans sa vie, c'est bien. Mais si jamais elle a un "déclic", le changement se fait en une seconde, et c'est ça qui m'impressionne dans ce "phénomène", ce gain énorme de temps et d'énergie, tel un coup de baguette magique.
 Au fait, je vous délivre ce que j'ai remarqué, j'ai "l'impression" que ce déclic se produit quand il y a une association comme vous dites Traviata, association entre une "idée forte" et une "émotion forte" qui lui est compatible "en force" "en choc". J'ai l'impression que c'est là où la chose devient EVIDENTE, même si elle était tout à fait connue avant.
 Comme si, avant le déclic, la seule connaissance d'une idée n'était pas suffisante, et ce n'est que lorsque l'émotion qui lui est compatible, est ressentie, que ce déclic se fait.
 Comme si la charge émotionnelle de l'idée, permettait ce passage de l'inconscient vers le conscient.

 Sinon, je sens que c'est aussi (parfois), le fait de changer la perception qu'on a d'une idée. Le changement de la perception, de la vision de la chose, peut entrainer un déclic, nous faire prendre conscience d'une chose.
 Il me semble que pour les émotions comme pour la perception (liée à l'imagination?), les deux émanent de l'inconscient.
 Bon, je continue à chercher, désolée s'il y a des erreurs dans mes idées, si je les expose, c'est avant tout pour qu'on me corrige. Merci d'avance.
 


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message Déclic, c'est quoi?? 
 J'ai trouvé quelque chose sur ça, sur ce lien:http://violence.morale.over-blog.com/article-le-declic-une-prise-de-conscience-liberatrice-48139156.html

"le déclic, une prise de conscience libératrice":
 
Certaines situations semblent inextricables, jusqu'à ce qu'un déclic surgisse et avec lui les solutions pour en sortir. Cette prise de conscience soudaine permet d'amorcer des transformations dans son existence. Marthe Marandola, formatrice, a enquêté sur ce phénomène, sa provenance et les étapes pour y parvenir.
 

La vie n'est pas un long fleuve tranquille. Se sentir bloqué(e) dans une situation quasi insupportable est fréquent. Que ce soit un travail insatisfaisant, des infidélités chroniques du conjoint… Quand la coupe est pleine, chercher à en sortir est tout à fait légitime. Mais trouver une issue favorable ne va pas toujours de soi… Jusqu'à ce que tout d'un coup, un déclic surgisse, souvent quand on ne l'attend pas ou plus… Et là, une transformation peut s'opérer. Marthe Marandola, formatrice et co-auteur d'une enquête sur ce sujet, avance une explication : "Cette prise de conscience soudaine s'apparente à une révélation, une évidence, comme le fait d'y voir clair, alors que la seconde d'avant tout semblait confus". Elle ajoute : "En Anglais, on la désigne par Insight, voir de l'intérieur".
 
 Comprendre, c'est se libérer!
La plupart du temps, les personnes sont en grande souffrance quand ils ne comprennent pas ce qui leur arrive" a pu remarquer Marthe Marandola. C'est le cas lorsque l'on rencontre des problèmes récurrents : un amour toxique, un chef manipulateur, une amie qui vous trahit… Cette absence de compréhension peut s'accompagner d'un sentiment d'enfermement, où se mêlent inquiétude et inconfort. "C'est notre inconscient qui nous manipule" commente la formatrice. Tout le travail va alors consister à mettre de la conscience, de la compréhension et de la lumière dans l'immensité de cet inconscient. C'est là que le déclic intervient, une révélation soudaine et libératrice.

 Les formes du déclic sont inattendues 
Lors de l'enquête menée par Marthe Marandola et Geneviève Lefèbvre, il leur est apparu que c'est parfois un simple mot, une lecture, une rencontre, ou encore un événement plus radical, comme un accident ou une maladie qui sont à l'origine du déclic. Qu'il soit mineur ou majeur, peu importe, le voile se déchire et il est alors donné de voir "clair", dans le jeu de quelqu'un, ou une situation qui n'a que trop duré.
Une simple discussion peut avoir l'effet d'une véritable claque, et voilà que vous comprenez qu'il ou elle ne vous aime pas. Un choc physique peut modifier en profondeur un regard sur la vie, sa fragilité et son terme. "Surprenant, anodin, ou tragique, ce déclencheur, par un jeu de domino, va entraîner un changement majeur" développe Marthe Marandola. Quelle que soit l'origine du déclic, il y a un avant et un après, souvent fondamentalement différent.

 Peut-on le provoquer?
 Le déclic surgit suite à une germination longue et secrète dans la marmite de l'inconscient" précise Marthe Marandola. L'être humain est ainsi fait que les difficultés, ou les épreuves qu'il rencontre, vont l'inciter à trouver des solutions. C'est ainsi qu'il va entamer un cheminement intérieur, qui va déclencher à plus ou moins long terme, ce fameux déclic. Il survient la plupart du temps à l'occasion d'un lâcher prise. A force de se triturer les méninges, ou la psyché en thérapie, il va y avoir un moment de "pause". Un renoncement face à l'illusion de contrôle que l'on peut avoir sur soi et sa vie… La plupart du temps à notre insu.
C'est à ce moment-là que le déclic peut avoir lieu. On croit qu'on abandonne, mais ce n'est pas le cas. Notre inconscient, bien plus créatif que notre mental rationnel, va prendre le relais pour trouver des solutions…

 Les pistes pour lâcher prise: 
 La nature première du déclic est de survenir lorsqu'on ne l'attend pas, le provoquer n'est donc pas souhaitable. Toutefois, "lorsque nous sommes obsédés par des solutions qui ne viennent pas, il est possible d'aider le mental à lâcher" module la formatrice… L'idée consiste à "penser à côté" comme le préconisait Einstein ! C'est simple : au lieu de s'acharner, on passe à autre chose. Vous pouvez, par exemple, sortir et marcher, ou faire la vaisselle, danser... L'astuce consiste ainsi à passer d'une conception réfléchie au monde émotionnel. Essayez de vous montrer attentif à vos ressentis : je suis triste, ou en colère… D'autres pratiques comme l'écoute des rêves peuvent également vous donner des pistes. Enfin, toute approche thérapeutique va vous orienter vers des prises de conscience…
Quelles que soient les pistes que vous emprunterez pour chercher à comprendre, l'Euréka, est souvent au bout du chemin…
Marthe Marandola souligne également que "La transformation n'est pas magique, elle est un début et elle ne dédouane pas des efforts à fournir ensuite". Il paraît que la quête de soi est le chemin de toute une vie, c'est sans doute ce qui la rend passionnante
Catherine Maillard - Le 11 janvier 2010
 


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message Déclic, c'est quoi?? 
Le déclic, c'est magnifique.
Pourquoi est-il venu à ce moment là, et pas à un autre.
Il est venu dans un contexte particulier. Et ce déclic, m'a appris et m'apprendra encore beaucoup sur moi.

Très jolies pistes. Merci.

Message Déclic, c'est quoi?? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation