Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
TRANSFERT
Auteur Message
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Bonjour,

Je me demande si un transfert peut s'établir dès le premier regard. Juste au premier moment lorsqu'on se dit bonjour pour la première fois ?

Parce que je voyais un psy, qui m'a plu tout de suite, et qui m'a dit d'aller voir un autre psy si c'était trop dur pour moi, 2 mois après lui avoir avoué mes sentiments... Le jour où je lui ai dit qu'il me plaisait dès le début... Car au bout de 2 ans de thérapies, je n'arrivais plus à ne pas espérer quelque chose avec lui, et mes sentiments avaient surtout évoluer (avant, que de l'attirance). Je souffrais plus de le voir. Donc il m'a dit d'aller voir un autre psy. Je le vie très mal car depuis le début, j'avais peur qu'il me dise ça, car j'avais peur que si je lui disais tout, il me laisserait tomber. C'est ce qu'il a fait... A un moment ou je me sentais arriver "au fond" de mes problèmes. Je ne lui ai jamais rien demandé (avoir une relation), il ne m'a jamais dit qu'il n'y aurait jamais rien, que c'était impossible...
Ce psy m'avait dit, que j'aurai du ne pas continuer à venir dès le premier jour, un peu dur à encaisser... Et de voir une femme... Est-ce vraiment une bonne idée ? J'ai peur aujourd'hui de ne jamais trouver quelqu'un qui puisse vraiment m'aider.
Une psy m'a dit qu'il l'a fait pour me protéger...

Je lui en veux, c'est clair. Je crois que je suis surtout triste. Je le vie comme une véritable séparation, comme si vraiment j'avais perdu quelqu'un. C'est un dérichement, de quelqu'un qui était en plus sensé m'aider...
Je commence à voir une autre psy. Je ne lui ai pas encore parlé de lui, de tout ça. Je sais qu'elle le contactera puisqu'elle m'a demandé son nom... Quand je lui ai dit qui c'était, elle m'a parlé de lui en l'appelant par son prénom. Forcément, c'est lui qui m'a donné son nom. Que dois-je penser de tout ça ? Est-ce bon de voir une psy qui semble être proche de lui ? En plus, je ne l'a voie pas comme MA psy. Peut être que ça viendra ?

Avec le peu de détails, j'espère que vous pourrez m'apporter des réponses. Parce que ces derniers temps, même 1/2h de psy par-ci par-là ne m'aide pas. j'ai besoin d'un soutien.

Merci à vous :)

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Bienvenue Gabie,

Dans certains cas, le transfert peut effectivement s'établir violemment d'emblée, parfois dès le premier contact téléphonique. Il est peut-être dommage d'avoir mis fin à cette relation thérapeutique sans chercher à analyser ce transfert, mais ton premier psy a sans doute jugé cette tâche difficile, je ne sais pas...
Puisque tu as repris un travail, tu auras sans doute le l'occasion de parler de tout ça et d'essayer d'en comprendre quelque chose. Si cela te gêne que ta nouvelle psy connaisse l'ancien, n'hésite pas à lui en parler, surtout si tu le ressens comme un frein à l'expression libre de tes pensées.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Gabie a écrit:
car j'avais peur que si je lui disais tout, il me laisserait tomber. C'est ce qu'il a fait...

Bonsoir Gabie,
je trouve que votre psy a été très honnête, professionnel et pas du tout égoiste. Il aurait pu vous garder comme patiente tout en vous voyant attirée par lui, il aurait pu profiter de vous, de vos sentiments, ou entrer dans votre jeu ( je regardais tout à l'heure une émission sur ça, et ça existe malheureusement des professionnels peu ou pas scrupuleux, j'en étais choquée!).
Mais il a d'abord pensé à vous, et pas à lui. Il a pensé à votre intérêt et ce doublement: Primo, il a pris cette décision pour que vous arrêtiez d'investir vos sentiments dans cette relation unilatérale. Secundo, il aurait pu vous garder comme patiente mais il a jugé que votre thérapie serait plus concluante loin de lui.
Au lieu d'en vouloir à votre psy, vous devriez lui être reconnaissante, il n'a pas voulu que vous restiez attachée à une illusion. Maintenant que vous n'êtes plus sa patiente, c'est plus sain: si jamais vous vous rencontrez quelque part, il n'aura pas ce poids de la "conscience professionnelle".
Pour ce qui est de votre nouvelle psy, c'est simple: dites-lui que vous ne voulez pas qu'elle parle de vous à votre ancien psy. Et puis s'il vous l'a conseillé, c'est bien parce qu'il fait confiance à cette consoeur (n'oubliez pas qu'il a été honnête jusque là ), alors faites confiance vous aussi et faites l'effort de vous livrer à elle sans inhibitions, pour le bien de votre thérapie (si malgré ça, vous résistez, bein il ne vous reste plus qu'à en consulter un(e) autre que vous choisirez vous-même cette fois-ci ).
Courage surtout.


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Je ne suis pas très sûre, Tournesol, que ce soit là un signe de professionnalisme - un professionnel s'engage, il me semble, à recevoir le transfert et à l'interpréter de façon à le rendre utile à la compréhension qu'a le patient de sa propre problématique. Ces façons de botter en touche témoignent plutôt, à mon avis, des problèmes de formation des psys actuels et de leur inaptitude à manier le transfert, qui, je le répète une fois de plus, n'offre d'intérêt qu'à être interprété et non évidemment reçu pour ce qu'il est.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Traviata a écrit:
Je ne suis pas très sûre, Tournesol, que ce soit là un signe de professionnalisme - un professionnel s'engage, il me semble, à recevoir le transfert et à l'interpréter de façon à le rendre utile à la compréhension qu'a le patient de sa propre problématique. Ces façons de botter en touche témoignent plutôt, à mon avis, des problèmes de formation des psys actuels et de leur inaptitude à manier le transfert, qui, je le répète une fois de plus, n'offre d'intérêt qu'à être interprété et non évidemment reçu pour ce qu'il est.


Ah ok. Merci Traviata pour cet éclaircissement
Mais donc, peut-être que ce psy a essayé d'interpréter ce transfert mais n'a pas réussi et a donc préféré être honnête et adresser sa patiente à une consoeur?
Ou peut-être comme tu dis, il en était incapable par manque de formation là-dessus ( mais là encore, il a été honnête).
Je ne sais pas pour toi, mais pour moi, un médecin qui a du mal à gérer le cas d'un patient (par manque d'expérience ou autre), est professionnel, ou du moins plus professionnel qu'un autre qui garderait ce patient tout en ayant conscience de son manque de compétence.
Je dis ça mais j'ai peut-être tort, pour moi le transfert concerne toutes les spécialités, et j'ignorais qu'en psychiatrie, il vêtissait une telle importance ( je devrais réviser ) .


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Je suis d'accord avec toi sur le principe, mais à long terme, il me semble que cette personne, si cela se présente de façon récurrente (car nous pouvons tous rencontrer quelqu'un qui nous mette en échec), devrait envisager de changer de métier. Gabie a rencontré un psy et l'a bien spécifié, elle n'a pas rencontré un ophtalmo ou un généraliste - et s'il est pardonnable à un ophtalmo ou un génraliste d'être paniqué devant le transfert d'une patiente, cela ne l'est pas à un psychiatre ou un psychologue : c'est leur métier.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Euh petite question... si à la première séance le psy se rend compte qu'il ne peut pas gérer un transfert, c'est là qu'il devrait recommander quelqu'un d'autre, non ?  

Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Merci de débattre sur mon sujet :)

Je n'ai pas dis qu'il n'avait pas été professionnel. Mais par contre, ce n'est pas parce qu'un patient aime son psy que le psy est en droit de lui dire de voir un autre psy... Le but n'est il pas de l'aider ? Perso, si je lui ai dis, si je lui ai parlé que c'était dur pour moi, c'est bien pour qu'il m'aide. Mais il ne l'a pas fait... En sachant en plus que je souffrais d'abandon, c'est ça qui est un peu dur à encaisser. Après, je crois qu'il ne l'a pas dis comme il fallait, et surement aussi pas au bon moment. Ma psy actuelle me l'a dit "j'ai un patient qui est amoureux de mois, cela fait 6 mois que ça dure, ce n'est pas pour autant que je lui ai dit d'aller ailleurs"...

Après, il n'a certainement pas été franc dans sa raison pour m'envoyer ailleurs. Aujourd'hui, ce qui compte, c'est de me sentir de nouveau en thérapie... Mais franchement, ça blesse, ça laisse des marques. A l'avenir, qu'est-ce que je peux penser de ça ? Est-ce que je dois dire à quelqu'un que je l'aime ? Est-ce que je le pourais ? Est-ce que j'aurais pas encore plus peur de me faire rejeter de nouveau ?

Tournesol : jamais il n'a dit que ça allait que dans un sens... Je ne suis pas sûr que si j'avais voulu passer à "l'acte, il n'aurait pas céder... point important... Je n'ai pas voulu le mettre dans une situation embarrassante. Je n'ai rien tenté, rien demandé, pas été provocatrice, ni envahissante. Je lui ai juste dit, pour avoir son aide, qu'il est sensé me donner mais ne l'a pas fait. D'où mon énervement ! Après, j'ai des sentiments pour lui, c'est pas un taré, il ne l'a pas fait méchament, il a toujours été très professionnel... Et avec du recul , c'est certainement mieux comme ça, même si c'est dur !

Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Oui, c'est certainement mieux Gabie, surtout que tu as pu poursuivre ton travail avec quelqu'un d'autre. Comme tu sembles assez lucide sur ce qui s'est passé, je ne crois pas que ces "marques" que tu évoques restent importantes, je te le souhaite en tous cas.

Manamana a écrit:

Euh petite question... si à la première séance le psy se rend compte qu'il ne peut pas gérer un transfert, c'est là qu'il devrait recommander quelqu'un d'autre, non ? 

Le transfert se manifeste rarement à la première séance - même s'il est déjà présent au patient, il ne l'est pas encore, le plus souvent, au psy. Il se construit au fil de la thérapie et se manifeste peu à peu. D'autre part, il ne faut pas oublier que c'est un phénomène inconscient et que le sentiment conscient (qu'on en est venu, par abus de langage, à nommer transfert) n'en est pas forcément le calque - on peut avoir le sentiment conscient d'adorer son psy et lui vouer inconsciemment une haine farouche, qui finira par se manifester et pourra être interprétée.
A la première séance, on peut juste voir si la thérapie est ou non une bonne indication, si l'on se sent capable ou pas de l'initier (si la problématique nous dit quelque chose, si l'on se fait une petite idée du chemin à parcourir) et si l'on n'est pas personnellement touché par la problématique du patient (si elle ne risque pas de taper dans des points aveugles) - si l'on ne se sent pas tout à fait à l'aise et/ou si l'on se sent trop touché, il vaut certainement mieux passer la main et donner des adresses de collègues au patient.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Gabie a écrit:
En sachant en plus que je souffrais d'abandon, c'est ça qui est un peu dur à encaisser.
C'est probablement pour ça que tu as pris sa décision aussi mal et tu l'as vécu comme un rejet.

Gabie a écrit:
Mais franchement, ça blesse, ça laisse des marques. A l'avenir, qu'est-ce que je peux penser de ça ? Est-ce que je dois dire à quelqu'un que je l'aime ? Est-ce que je le pourais ? Est-ce que j'aurais pas encore plus peur de me faire rejeter de nouveau ?
Je crois que seule toi possède les réponses à ces questions. J'espère qu'avec le suivi psychothérapeutique, tu parviendras à ne plus souffrir autant des déceptions, des rejets, des refus. J'espère aussi que ça t'apportera beaucoup quant à ta façon de t'attacher aux autres. Bon courage surtout.

Gabie a écrit:
Je lui ai juste dit, pour avoir son aide, qu'il est sensé me donner mais ne l'a pas fait. D'où mon énervement ! Après, j'ai des sentiments pour lui, c'est pas un taré, il ne l'a pas fait méchament, il a toujours été très professionnel... Et avec du recul , c'est certainement mieux comme ça, même si c'est dur !
Je crois aussi que c'est mieux ainsi. Ton ancien psy ne t'a pas abandonné pour te faire du mal, mais à mon avis, il s'est retrouvé devant une situation qu'il a eu du mal à gérer (comme a dit Traviata précédemment, il y a beaucoup de psy qui ne sont pas bien formés à la considération et l'interprétation du transfert de leur patient). L'essentiel Gabie est que tu ne le prennes pas contre toi et ta personne.


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Je pense que vous avez toutes les 2 raisons : à savoir qu'il n'a pas assuré et n'a pas su gérer, mais aussi qu'il a été professionnel et que finalement, c'est pour mon bien.

Je pense, en effet, peut être m'en remettre mieux que je ne le pensais. Enfin j'espère  ! sourire  Ne plus lui en vouloir c'est une chose, mais ne plus penser à lui et ressentir le manque d'être avec lui, s'en est une autre.. Sad .  Au moins j'avance...

"L'essentiel Gabie est que tu ne le prennes pas contre toi et ta personne."
Ca, ça va être plus dur !

ps: j'arrive pas à citer ! Ca a l'air pas si compliqué pourtant ! Je misère sur ce forum pour répondre !

Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Ah, au fait, je ne pense pas qu'il a eu vraiment beaucoup de temps pour analyser mon transfert, car même s'il pouvait se douter qu'il me plaisait, je ne suis restée que 2 mois après lui avoir dit mes sentiments... Mais de lui avoir dit qu'il me plaisait depuis le début y est pour beaucoup, à mon avis.

Enfin, de toute façon, c'est fait ! sourire

Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Gabie a écrit:
ps: j'arrive pas à citer ! Ca a l'air pas si compliqué pourtant ! Je misère sur ce forum pour répondre !


En haut à droite de chaque message il y a le bouton "quote".
Tu cliques dessus et ça te cite le message, tu peux ensuite écrire dessous (ou dessus)


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Gabie a écrit:
Ne plus lui en vouloir c'est une chose, mais ne plus penser à lui et ressentir le manque d'être avec lui, s'en est une autre.. Sad


Salut Gabie, je sens qu'il y a de l'amélioration dans ta façon de voir les choses, et j'espère que ça avancera encore plus.
Tu sais Gabie, il arrive parfois que nous ayions l'impression d'aimer ou d'apprécier une personne, puis de nous rendre compte plus tard que notre amour ou sentiment n'avait rien d'objectif, que nous n'aimions pas la personne en question, mais plutôt l'image que nous avions d'elle, l'image "idéalisée" que nous avions "dessinée" d'elle dans notre tête. Je ne sais pas si ça peut t'aider, mais demande-toi si tu as réellement aimé ton ancien psy ou plutôt ce qu'il représentait pour toi? L'image que tu te donnais de lui? Une image ne reflétant jamais ce que la personne est réellement. La meilleure façon de connaitre une personne est de bien la connaire, la côtoyer chaque jour, voire vivre avec elle... Peut-être que ce psy "comblait" un manque en toi: une personne rassurante, un père absent ou loin? Je ne sais pas.

En parlant de transfert (et j'espère que ça vous fera rire ) mais au début de mes connexions sur ce forum, j'ai eu un transfert positif envers Traviata la modératrice Mr. Green . J'avais souvent cette impression que je l'apprécie alors que je sais que je ne la connais même pas! Même chose s'est produite sur un autre forum envers une modératrice qui me donnait la même impression Mr. Green . Comme quoi, on n'est jamais à l'abri d'un transfert (positif ou négatif) envers quelqu'un, il y a certainement des raisons en NOUS qui les expliquent.


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message TRANSFERT 
Merci Tournesol pour ton message. Je n'ai pas répondu tout de suite... Pas trop le temps :)

En fait, non, je ne vais pas mieux par rapport à ça et je n'avance pas...
Merci pour tes conseils, mais je ne l'idéalisais pas. D'ailleurs, je ne peux idéaliser personne ! J'aimerai même voir un psy et me dire que c'est une personne géniale, qu'elle sait tout... Mais ça, c'est impossible pour moi ! Je sais que je ne le connaissais pas vraiment. En fait, j'aurais aimé le connaitre pour justement trouver une faille chez lui, quelque chose que je n'aime pas pour passer à autre chose... C'était comme quand on rencontre quelqu'un, qui nous plait... On peut aimer quelqu'un parfois au 1er rendez-vous, pourtant on connait pas la personne. Bah pour moi c'était ça. C'était continuellement le début...
en fait, il m'a juste pourri ma thérapie... Je vois une psy, qui m'a dit que quand un patient aime son psy, le psy ne peut pas continuer à voir son patient. C'est dingue non ??? si une psy peut me donner son avis ! Je croyais qu'au contraire il fallait jouer avec son transfert pour l'aider à dépasser ? Donc à chaque fois qu'un patient aime son psy, il va voir ailleurs ? Combien change de psy alors ? Franchement, je m'intéroge sur ce qu'elle m'a dit ! N'hésitez pas à donner votre avis !
Et pour dire, en fait, aujourd'hui, il m'a juste pourri ma thérapie. Je souffrai d'abandon et lui m'abandonne. Et là je suis à 2 doigts d'arrêter ma thérapie, ou peut être de faire un break, car je me sens si mal, que même cette psy finalement ne m'aide pas. elle m'a même dit qu'en gros je n'aurai pas du lui dire pour continuer ma thérapie avec lui. Mais le plus dur, c'est que ce psy, JAMAIs il ne m'a dit qu'il n'y aurait rien, qu'il ne voulait pas... Et que parfois, c'est limite s'il ne me draguait pas... Mais j'ai jamais su s'il rigolait ou s'il était sérieux... Car je n'ai jamais répondu, je laissais passer...
Il y a un mois je lui ai écris, en espérant avoir une réponse de sa part, au moins peut être pour me dire qu'il ne m'aimait pas, pour m'aider à passer à autre chose... Je n'ai pas eu de réponse. Pour moi, il c'est mis dans sa planque... Il y est bien ! Je suis très en colère ! J'aurais presqu'envie de lui foutre un coup de boule sérieux ! Parce qu'à part me détruire, il n'a rien fait d'autre...
donc non, désolé, mais j'avance pas. Je suis super mal, à cause de ça, des problèmes que j'avais déjà... J'ai l'impression que je pourrai sombrer et qu'aucun psy ne ferai rien. A part faire un signe de la tête... Franchement je ne comprends pas... J'ai l'impression que je pourrai crever, me vider devant eux sans qu'il ne fasse quoi que ce soit. Je ne comprends pas qu'on puisse rendre plus mal quelqu'un et finalement ne même pas prendre 10min pour dire clairement les choses et au moins le soulager. J4aurai peut être du joindre un chèque et une enveloppe timbrée pour avoir une réponse... ou peut être même écrire moi-même la réponse que je voulais avoir. Sérieusement, si un psy sert juste à écouter des gens blablater sur leur vie, je ne vois pas l'intérêt...

Bon désolé... Mais je voulais répondre en disant la vérité. Et j'arrête car à chaque fois c'est trop dur d'y penser...  

Message TRANSFERT 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation