Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
jade
Auteur Message
Répondre en citant
Message jade 
salut, je suis nouvelle, mais je me rends compte que je connais déjà pas mal de monde ici que je suis contente de retrouver.


je suis issue d'une famille sans problème, un couple de prof de maths. J'ai passé une enfance heureuse, entre les études et  le travail de la maison car nous avons acheté une ruine qu'il a fallu reconstruire. Donc je faisais pas mal de travail manuel pour aménager cette maison.


A l'école, j'avais très peu de relation avec les élèves, j'étais la bonne élève, studieuse, sage disciplinée et un peu solitaire.

Puis, j'ai quitté le giron de mes parents pour continuer mes études, et là, je me suis éclatée. J'avais pleins d'amis, mais je ne faisais plus rien en cours. J'ai donc mis du temps à reussir mes examens, mais j'ai fini par les avoir.

Ensuite, je me suis mise en couple avec un homme que j'adorais. Nous étions très complice, on s'amusait beaucoup, on avais des projets. Et au bout de 3 ans, la relation s'est déteriorée. Je m'étais installée chez lui, nous avions des habitudes, des pb d'argent, il pasait son temps devant la tv ou les jeux vidéo, bref, nous nous sommes éloingés. J'ai bien eu l'idée à ce moment là de le quitter, mais je me suis trouvée de fausses excuses pour rester avec lui. Je suis restée 10 ans avec lui, à la fin, c'étais insuportable. Il faut dire aussi que je suis tombée malade à la fin de mes études, que j'ai été suivie par un psy de manière un peu bizarre. A l'époque, je le trouvais génial, mais je me demande si je n'ai pas perdu mon temps avec lui. En tout cas, la maladie ne m'a pas aidé dans ma relation avec mon ami.

Bref, j'ai quitté mon ami. Pendant 2 ans, j'ai souffert de cette rupture. Une chanson me le rappellait, un lieu me le rappellait...etc..Pourtant, j'avais trouvé un nouvel amour, une histoire un peu superficielle, sans trop d'engagement, mais très stimulante.

Au moment ou j'ai quitté mon ami, j'ai été hospitalisée. C'est d'ailleurs là que j'ai pris la décision de le quitter. J'ai donc rencontré un nouveau psy, un psy d'hosto. Ce psy m'a énormément apporté sur le plan de la connaissance de ma maladie : la schizophrénie. Il m'a aussi fait valoir mes droits, j'ai pu optenir l'aah. Chose que le psy précédent n'avait pas fait, alors que je vivais sur mes économies sans travailler. J'ai vécu dessus pendant plus d'un an, j'ai tout dépensé, il était temps que j'obtienne cette aah. Il faut dire aussi que je suis sortie de mon hospitalisation completement à plat. Je ne sais pas si c'est la maladie qui m'a anesthésiée (surement) ou si c'est ma rupture, mais j'ai mis longtemps avant de m'en remettre. A vrai dire, voilà 4 ou 5 ans que j'ai été hospitalisée, et tous les jours est un progres vers mon rétablissement. Je ne souffre plus de ma rupture, ça doit faire 2 ans que c'est fini de penser à tout ça, mais j'ai été depressive pendant longtemps. Je ne voulais plus rien faire. D'une part, mon ami avait un peu abusé de moi sur la fin en me faisant faire toute les taches ménagères sans rien faire, et d'autre part, je n'avais plus gout à rien. La depression quoi.


Aujourd'hui, je ne pense plus être depressive. Je me suis remise au sport, enfin doucement, je marche, parfois je cours mais j'ai du mal, j'ai toujours ma relation avec cet ami qui va quahin quaha (je vise une autre relation qui soit moins superficielle) mais qui a le mérite d'être là, et j'essaye de trouve un travail.


Le travail a toujorus été quelque chose de difficile pour moi. Je n'ai jamais vraiment travaillé, quelques mois. Mais j'ai toujorus été jusqu'à le fin de mes contracts, sauf que je n'ai jamais trouvé de cdi. A vrai dire, ça me fait un peu peur de travailler, mais d'un autre coté, j'ai envie de rencontrer des gens, de gagner de l'argent un peu plus que l'aah, d'occuper lmes journées activement...bref, plein de choses positives à travialler. Mais j'ai du mal à me voir enfermée dans un job ad vitaem éternam.


Voilà, je n'ai pas construit beaucoup de choses dans ma vie, je me retrouve à 36 ans seule sans travail sans enfants (d'un autre coté c'est pas plus mal) et je me dit qu'il faut que je me dépeche à faire quelque chose de constructif. Enfin, j'aurai vécu plein de choses agréables aussi, plein de souvenirs, et finalement, pas trop de souffrance par rapport à certain, même si j'ai eu mon lot, mais ça reste raisonnable.

dernière chose, lundi, je vais surement commencer une thérapie analytique. J'ai rdv avec le psy, on va voir si il trouve que ça pourrait me convenir, ce qui n'est pas sur avec ma pathologie. Mais même si il ne fait pas de l'analyse pure et dure, il pourra faire un truc à tendance analytique. J'espère que ça va m'aider à me realiser, à comprendre certains mécanismes  pour éviter de recommencer, et aussi, à me permettre d'être un peu moins terre à terre, car je me trouve pas assez imaginative, trop raisonnable, trop cartésienne, parfois insensible, bref, je trouve que mon coté émotion est trop enfoui, j'aimerai le retrouver tout en sachant que les émotions, il y en a qui réjouissent et d'autre qui attristent.

encore une fois, contente d'être parmis vous, ciao


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message jade 
Jade !

Répondre en citant
Message jade 
Bienvenue, Jade !


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message jade 
Sois la bienvenue parmi nous Jade !



_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message jade 
Jade, je suis sûre qu'une thérapie analytique peut te faire beaucoup de bien, si elle est bien menée. Bon courage !

Répondre en citant
Message jade 
bienvenue jade sur le forom.

Répondre en citant
Message jade 
Bonjour Jade, et bienvenue !




_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message jade 
Bonjour jade et bienvenue!

Répondre en citant
Message jade 
jade

Répondre en citant
Message jade 
Bienvenue Jade!

Répondre en citant
Message jade 
Je comprends un peu l'enfermement de ton couple et la longue descente vers l'hospitalisation.
J'espère que ta nouvelle thérapie sera profitable, fais attention quand même car parfois j'entends dire que l'analyse ce n'est pas ce qui est le plus conseillé pour des malades psychotiques.
Peut-être pourrais-tu trouver un mi-temps thérapeutique pour rendre le travail accessible ?
Quant à faire quelque chose de sa vie, je sais que lorsqu'on ne materne pas, on est très à vif sur ce genre de problème, mais peu à peu ça va passer. Car l'essentiel est de vivre le mieux possible, pas de se construire forcément une biographie.
Bienvenue en tous les cas sur le forum question psy.

Répondre en citant
Message jade 
Bonjour Jade 

Message jade 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation