Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Souvenirs de tendresse ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Bon j'avais envie de faire un petit sondage en quelque sorte.

Je regarde plein de films et de séries, et je vois sans cesse des manifestations de tendresse entre parents et enfant de tout petit à adolescents, et même adultes ensuite.

Ils se serrent dans les bras, les enfants sont portés, puis je vois les enfants aussi dans mon entourage, se reposer sur leurs parents, s'assoir près d'eux quand ils le peuvent même se chamailler pour les avoir à côté d'eux, s'assoir sur les genoux... se faire des bisous sur la joue... enfin tout ça.

J'ai bien un souvenir de mon père nous  "chatouillant" moi et une de mes sœurs quand on était petite, je me souviens qu'il soufflait sur nos ventre (savez, le pffrrrrr sur le ventre qui chatouille). C'est je crois le seul souvenir de tendresse parent-enfant que j'ai. J'ai une photo de moi vers 2 ans dans les bras de mon père sinon, je ne m'en souviens pas mais bon visiblement ça a existé donc.

Aujourd'hui que mon père et moi refaisons un peu connaissance et après une période d'étrangeté très pononcée, il y a une sorte de tendresse qui se redéveloppe, visiblement on s'est tous les deux rassurés. Pas qu'on se prenne dans les bras ce genre de choses, mais il va se moquer gentiment de moi et dire "ma fifille", je tolère beaucoup mieux sa proximité, enfin on trouve des moyens d'exprimer de l'affection disons en étant des timides tous les deux... avec ma mère c'est bcp plus compliqué mais je trouve je crois aussi des moyens de lui faire comprendre que je l'aime, plutôt en l'apaisant lorsqu'elle est attristée ou vexée, et en aménageant un "espace" pour qu'elle puisse s'exprimer en public sans qu'on lui coupe le sifflet en détournant les yeux (je résiste en fait au mouvement de rejet de tout le monde et montre mon intérêt pour ce qu'elle a à dire, dans le but de générer une écoute de tous en quelque sorte) et pendant les fêtes je lui ai mis un peu de maquillage sur les yeux, ce qui est sans doute le geste le plus tendre que j'ai eu vis-à-vis d'elle depuis... ben depuis tout le temps que je me souvienne, et je dirais même que je crois bien que c'est la seule tendresse qu'elle ait reçu de la part d'un de ses enfants depuis fort fort longtemps.

Le dernier et seul moment de tendresse avec elle dont je me souvienne, où je me suis d'ailleurs dit "là c'est vraiment ma mère", bref c'était vraiment exceptionnel, c'est quand j'avais 10 ou 11 ans, elle m'a aidé à me laver les cheveux. Être dans une salle de bain avec ma mère, une telle proximité, c'était étrange pour moi déjà à ce moment, et je me posais bcp la question des relations mères -filles par rapport à ce que je voyais entre mes camarades de classes et leurs mères. Donc là, une mère qui lave les cheveux de sa fille, je me suis dit que c'était un vraie moment mère-fille.


Donc ma question, est-ce que vous vous avez des souvenirs de tendresse avec vos parents, de proximité physique rassurante ou amusante, est-ce que vous êtes tendres avec eux encore aujourd'hui ? Est-ce que vous vous souvenez d'une époque où vous pouviez vous reposer physiquement et mentalement sur vos parents ?

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Je trouve cela génial la façon dont tu te comportes avec ta mère... C'est très chouette.

J'ai pas trente milles souvenirs, et puis c'est difficile à évoquer... Confused
J'ai accroché plein de photos d'enfance dans ma chambre... Où je suis petit dans les bras de mon père, ou de ma mère, ou des deux... Cela m'émeut toujours beaucoup de voir ma mère très attentive sur les photos avec moi... Sad
J'étais souriant sur les photos.

J'ai une photo de mes premiers pas où j'avais l'air très content, et ma mère derrière me lâche pour que je m'élance, elle avait l'air très heureuse... Sad
J'ai toujours beaucoup aimé mes parents...

Bon bref. Voilà.

Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Pas mes parents non, je n'ai aucun souvenir de quelque chose qui peut ressembler à de la tendresse de leur part.

Mais un tout doux souvenir de mon grand-père, oui sourire
En fait ça ne fait pas grand chose à raconter, j'étais assise sur ses genoux et j'ai le souvenir très clair d'avoir le sentiment d'être en sécurité, que rien ne peut m'arriver tant que les (grosses, énormes) mains de cet homme sont là autour de moi.
Je ne sais pas trop quel âge j'avais mais pas bien grande, puisque j'avais 6 ans quand il est mort.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Mon père moi a toujours été très tendre. J'ai pas non plus de souvenirs précis, aussi parce qu'ils étaient pas très démonstratifs.
Me souviens que ma mère m'a serré la main de façon tendre, et était décomposée lors d'une épisode de ma maladie...

La démonstration qu'on voit dans des séries, bon bah pour moi ça se compare pas avec l'amour ambiant pudique dans lequel j'ai vécu.
Si ce n'est un point commun : l'amour.

Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Ce qu'on voit dans les séries correspond aussi souvent à une autre culture - celles des américains, qui ont tendance à se prendre dans les bras et à se lécher la poire toute la journée. Peut-être qu'on importe maintenant ces comportements avec le reste, mais ils n'étaient pas vraiment en usage en Europe, même dans les pays latins.
Pour la proximité physique rassurante, je n'en ai pas vraiment d'expérience; ma mère est très "tactile" mais pas franchement rassurante, c'est plutôt une étreinte un peu angoissée. J'ai eu des expériences plus rassurantes avec d'autres proches, avec lesquels les contacts physiques étaient rares.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
ben ok pour les US, mais même dans des truc de tv réalité français, ça se papouille et tout  Shocked

sinon vous vous lêchez quand même pas mal la poire aussi en France avec les bises Laughing

franchement quand on vient d'une culture plus nordique, ce qui est en quelque sorte mon cas, c'est vraiment bizarre cette invasion d'espace personnel "mouah! mouah!" sur chaque joue, sérieux pour moi ça fait partie des trucs qui font que je peux pas sortir ou alors récurée au javel, car je sais que si je vois des gens ils vont forcément me renifler de près


et bon avec des vêtements propres, je préfère dans ce cas un bon "hug" qui reste en fait toujours très respectueux parce qu'on détourne la tête, que cette proximité de bouche et pif... beurk
faudrait que je vive en Inde, comme ça je ferais namasté et basta !
mon psy ça le faisait rigoler parce que je faisais un espèce de "Ugh" de la main comme les amérindiens quand je partais Laughing bon maintenant je lui serre la pogne. Pas toujours mais normalement. J'aime pas trop mais bon.



J'essaie de me remémorer ces moments parce que je me pose tellement la question de l'intimité familiale, et des"souvenirs heureux". On voit souvent dans des films, genre le gar qui se souvient de l'odeur des cheveux de sa mère ce genre de choses...
mais où ls vont chercher ça lol...
Apparemment vous avez pas l'air non plus d'avoir des souvenirs de "proximité"....

Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Ben moi je vais pas faire mon plombeur d'ambiance, mais je me souviens distinctement de l'odeur de ma mère, enfin je crois...
Enfin + même de la texture de sa joue quand je l'embrassais...
Et de ses tâches de rousseurs sur les bras, et de ses mains que j'ai beaucoup vues et prises quand elle était malade...
J'avais fait un post à ce sujet.. Mé bon voilà.. hop hop passons à autre chose...

Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
 Merci Manamana pour ton topic. En ce moment, j'ai le cerveau saturé et je sens que je n'ai aucune envie de comprendre les autres. Mais je viens de repérer ce topic et ça m'a donné envie de lire, il m'est déjà arrivé de me poser ce genre de questions sur le contact physique. Bein moi, j'ai eu des "périodes":
 - J'ai toujours été attachée à mon père quand j'étais petite (le complexe d'Oedipe à fond Mr. Green ) : j'étais toujours collée à lui, je me comportais comme si j'étais sa femme, y a même une période où j'avais chassé ma mère du lit parental et c'est moi qui dormais à côté de lui  Shocked  j'avais une relation fusionnelle avec lui, très rassurante, mais le souci est que mes souvenirs sont mentaux, et pas du tout émotionnels; je peux décrire des instants passés avec lui, mais je suis incapable de ressentir (certainement parce que j'ai été "traumatisée" par sa "disparition" brutale quand j'avais 7-8 ans). J'ai l'impression d'être coupée, déconnectée de cette petite enfance.
 La seule fois où j'ai ressenti une émotion venant de cette période, date d'un an, quand je discutais avec un Monsieur d'âge mâture qui m'inspire confiance et que je respecte, et ça a déclenché cette sensation d'être rassurée, comme l'enfant que j'étais qui était rassurée par son père! ça m'avait fait drôlement bizarre!

  - Après cette période de mon enfance, tout chez moi s'est ré-orienté vers ma mère, je ne la quittais plus (j'avais peur qu'elle "disparaisse" elle aussi!!!), j'ai toujours eu des TOCs liés à ça, je touchais tout le temps ma mère, je l'embrassais tout le temps, quitte à lui faire mal ou la mordre Mr. Green  ou l'énerver... Bisous, câlins, touchers... La totale! Mais je pense que ce n'était pas que "affectif", c'était certainement ma façon de me rassurer, de calmer mes angoisses (dont je n'étais même pas consciente à l'époque).
 En dehors de ma mère, j'adorais aussi embrasser les enfants, certainement parce qu'ils sont rassurants.

 Ce n'est que depuis quelque temps, que j'ai réalisé le pourquoi et le comment de mes comportements. Aujourd'hui, je ne supporte pas de toucher ma mère!!! Et si elle me touche, c'est maladroit, non affectueux, elle est du genre angoissé, elle ne sait pas exprimer correctement son amour et son affection... J'ai coupé ce contact physique pour plein de raisons.    
 Sinon, avec les ami(e)s, j'ai jamais vraiment apprécié les toucher, les embrasser, à l'exception des personnes qui me rassurent ( ce qui est rarissime!!!), là je me comporte spontanément.
 Il me reste les enfants, et puisque je suis bénévole à l'orphelinat, et que les orphelins ont un manque terrible d'affection, bein disons qu'ils sont gâtés avec moi Mr. Green , je me lâche et je leur délivre leur dose de bisous, de câlins (ça les rassure mais ça me rassure aussi à vrai dire).

  Voilà, je crois que c'est la 1ère fois où je me livre vraiment sur ce forum (je l'ai déjà fait mais sous d'autres pseudos!).
 Donc là, je me lâche et tant pis si des ami(e)s ou des "ennemis" Mr. Green  me reconnaissent, je m'en fous!
 


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
 Ah zut, j'ai oublié! Je me souviens d'une nounou qui s'occupait de moi quand j'étais toute petite, je me souviens encore de ses magnifiques câlins rassurants!
 Aujourd'hui, je me dis que j'aurais préféré que ce soit ma mère qui m'ait câliné et non cette nounou! Je comprends que ma mère ait une histoire personnelle qui explique son manque terrible d'affectivité, qu'elle cherche à exprimer par des moyens matériels! Mais je lui en veux aussi! Devoir "assumer" sa propre histoire et celle d'un parent, euh.. j'en ai marre parfois!


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
 Il est vrai que les Marocains comme la majorité des méditerranéens et des arabes, sont réputés d'excessivité dans le contact physique. Mais je trouve que notre société n'a pas échappé à l'invasion du matérialisme. Je vois beaucoup de parents qui travaillent à longueur de journée pour offrir des choses matérielles à leurs enfants, mais négligent énormément le côté affectueux, et peuvent même reprocher à leur enfant de réclamer un câlin! Je trouve ça grave et dommage. L'enfant a bien souvent besoin que sa maman ou son papa lui tende les bras pour le câliner, au lieu de lui tendre une barre de chocolat ou de l'argent!
 L'affectif, n'est-ce pas là la clé de tout être humain??

 PS: Merci Manamana d'avoir réussi à me faire parler, je commençais à étouffer dans ma bulle!


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
 Zut, j'ai oublié! Les chats! On en a eu dans le passé, y en avait un avec qui je partageais des moments de tendresse inoubliables. Une fois je faisais la sieste, j'étais couchée sur le côté droit. Il est venu près de moi puis s'est couché sur le bord de ma jambe gauche Mr. Green . Trop mignon. C'est grave ce que parfois un animal peut nous faire exprimer, alors qu'un être humain nous laisserait froid!
  J'adorais ce chat parce qu'il était doux et taquin. Et même si je suis allergique, je jouais avec lui (je me changeais parfois 6 ou 7 fois par jour pour nettoyer mes vêtements de ses poils et puces éventuelles Mr. Green ). C'était le premier chat avec qui j'ai établi un contact. Avant, je n'osais pas les toucher, surtout que j'ai été traumatisée par un chat agressif qu'on avait durant mon enfance  (plein de traumatismes cette Tournesol, loool ).
 Je trouve que les chats ont un "potentiel affectueux" et un instinct qui mérite notre attention.
 En Europe, je sais que c'est très fréquent de trouver un animal dans les foyers (chat, chien...). C'est pas trop le cas au Maroc (pas autant!).
  Je me pose la question: un animal peut-il combler le manque affectif d'un être humain?? Shocked
 


_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Tournesol, je voulais dire que j'aime bien mieux te connaitre  content


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Pareil 

Pour la question de l'animal, il ne fait pour moi aucun doute qu'il peut panser bien des détresses chez un enfant, et même un adulte - et donner le goût des contacts physiques à ceux qui y sont assez rétifs.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Séverine a écrit:
Tournesol, je voulais dire que j'aime bien mieux te connaitre  content


Traviata a écrit:
Pareil


Ok Mr. Green , merci les filles pour votre attention .
J'ai toujours été spontanée, sociable, joviale. Mais au fond, j'ai toujours été méfiante, réservée, solitaire au fond. Une fois, une amie m'a reproché de ne jamais me confier . Je crois que c'est une façon pour moi de me protéger: me protéger de l'autre et/ou me protéger de ce que je pourrais découvrir au fond de ma personne . Ajoutons à celà quelques déceptions, je n'ai fait qu'empirer : Je pense que si quelqu'un veut se confier, il ferait mieux d'aller voir un psy qu'un ami! (Mais je sais que j'exagère là).
Je me suis lâchée sur ce topic aujourd'hui, peut-être parce que j'en ai ras-le-bol de ma bulle ultra-protégée ( je "pète les plombs" comme les Tunisiens et les Egyptiens ), ça fait du bien.

Bon, pour revenir à ce topic, je me souviens qu'une fois je reprochais à ma mère de ne pas être affectueuse (pas suffisamment ou pas du tout, c'est relatif). Elle m'a répondu : "ton père t'a suffisamment câliné quant tu étais petite, jusqu'à tes 7-8 ans" Shocked Shocked Shocked
Sans commentaires, j'ai juré de ne plus reparler de ce sujet avec elle .



Dernière édition par Tournesol le Jeu 3 Fév 2011 - 02:34; édité 2 fois

_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Répondre en citant
Message Souvenirs de tendresse ? 
Autre domaine qui m'inspire pour ce topic, c'est l'orphelinat. J'y observe 3 types d'enfants:
- Il y a ceux qui réclament des bisous, des câlins, même s'ils ne vous connaissent pas! Et là, ouvrez vos bras et préparez vos joues et vos bouches Mr. Green .
- Il y a ceux qui sont tout le contraire! Une minorité je trouve, qui ne supporte pas qu'on les touche ou qui ne réclament pas de câlins (je suppose qu'ils n'ont jamais connu ça Rolling Eyes ).
- Puis il y a ceux qui ne vous demandent rien mais vous laissent leur faire des câlins. Le jour où ils se sentent rassurés, ils expriment enfin leurs émotions. Tel un petit d'environ 2 ans, que j'affectionne particulièrement: il adore que je lui fasse des bisous dans le cou et des câlins, mais ne m'en fait pas vraiment (il préfère recevoir Mr. Green ). Mais parfois, quand il se lâche, il peut me bombarder de bisous Mr. Green . Je le comprends parce que je suis comme ça: j'ai besoin de beaucoup de temps et de rassurance avant de me lâcher.

Je parle aussi des orphelins, parce que chez nous, on dit beaucoup "hamdoullah"= DIEU merci, on doit toujours remercier DIEU et voir les gens pires que nous.
Si chacun de nous sur ce topic, se plaind d'un manque affectif passé ou présent, j'aimerais qu'à la fin, on pense qu'il y a pire ( et qu'on dise "hamdoullah" éventuellement Mr. Green ), non pas pour banaliser ou minimiser telle ou telle souffrance, mais pour...relativiser, ça fait du bien parfois de relativiser. Et puis certaines choses qu'on juge négativement, cachent bien de positivité, qu'on ne découvre que des années plus tard. Y a une phrase que j'emprunte au Coran et qui porte ce sens: ((( Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise))).
Je le cite (non pas pour faire du prosélytisme religieux, rassurez-vous Mr. Green ), mais parce que c'est une idée qui cache beaucoup de philosophie, qui mérite qu'on médite dessus. Je vous raconte une petite histoire en spoiler pour mieux éclaircir l'idée que je veux transmettre:
Il était une fois un roi, qui s'était blessé à la chasse et avait perdu son doigt. Son wizir le rassura en disant " c'est peut-être un bien".
Le roi énervé de cette réponse, emprisonna son wizir, qui répondit là encore "c'est peut-être un bien" Mr. Green .
Un jour, alors que le roi était à la chasse, une tribu d'aborigènes l'attrappa et voulut le sacrifier comme offrande à leur divinité. Mais quand ils remarquèrent son doigt amputé, ils le relâchèrent ( une offrande se devant d'être parfaite). Là, le roi comprit la réponse de son wizir et réalisa que son doigt amputé cachait du bien malgré tout. Il rentra à son palais et alla voirr son wizir en prison pour lui raconter l'histoire. Le roi lui demanda "mais alors, pourquoi vous avez donné cette réponse quand je vous ai mis en prison, quel bien celà peut-il cacher?". Le wizir répondit " si j'avais été avec vous à la chasse, c'est moi qui aurait été présenté comme offrande" Mr. Green



_________________
Un être humain= corps, esprit et âme...
Son équilibre= organique, psychique et spirituel...
Message Souvenirs de tendresse ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation