Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
handicap psychique
Auteur Message
Répondre en citant
Message handicap psychique 
Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum.
Je ne sais pas trop par quoi commencer...
Je suis une femme de 32 ans et je vis maritalement avec un homme génial, super comprehensif au vue de mon état mental...
Je pense etre handicapée psychique.
En effet, je me sens incapable de travailler, rien que d'y penser, je sens l'angoisse monter en moi... et bien sur je culpabilise, je me sens moins que rien et ne vois aucun avenir...
Jusqu'a peu, je pensais etre malade : depressive, angoissee, je me sens differente, pas normale... Comme toute maladie, je pensais donc que j'allais guerir un jour... Je suis evidemment une psychoterapie et je prends des AD ou des anxio quand ca ne va pas...
Mais voila, je suis au chomage sans indemnisation, et j'ai voulu attaquer une formation financee par Pole Emploi.
Je me sentais bien ( j'ai des hauts et des bas ), et la j'etais "en haut".
Je me suis donc rendue au lieu de formation, j'ai fais les 3 h du matin en ayant quelques symptomes anxieux( je ne sais bien sur pas pourqoi car tout se passait bien) que je maitrisais.
Puis, a l'heure du dejeuner, je me suis trouvée seule et j'ai fait une grosse crise d'angoisse : chaud, froid, nausees, plus de force et pleurs...
Je suis rentree chez moi et j'ai dormi tout l'apres midi et beaucoup pleuré...
En fait, je culpabilise tellement, je ne sais pas quoi faire, jene controle pas mes emotions, ces crises surviennent sans que je m'y attende et ca me handicape dans ma vie de tous les jours. Je n'ai plus aucune confiance en moi, je suis desesperee, je ne sais pas quoi faire...

Je suis desolee de ce gros pavé, si qqun peut m'aider ?
Pensez-vous que je suis handicapee psychique ? si oui, puis-je pretendre à l'AAH ?
C'est ce que je pense, la difference avec la maladie, pout moi, c'est qu'on ne peut pas le guerir mais il faut vivre avec... Encore faut-il l'accepter...

Merci de m'avoir lue

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message handicap psychique 
Bonjour Clo' et bienvenue,

Tout d'abord, nous ne sommes pas autorisé à te dire si tu es handicapée pour d'évidentes raisons d'éthique. Par contre, si tu en ressens le besoin, tu peux en parler à ton psy qui remplira avec toi et si nécessaire une assistante sociale un dossier de demande d'AAH sur lequel la MDPH évaluera, avec éventuellement une expertise médicale, un taux de handicap.

La procédure dure plusieurs mois entre la demande de ton dossier et l'attribution de l'AAH. Plusieurs critères entrent en compte dans son attribution comme le taux de handicap, la période sans travailler et le diagnostic.

Mais d'après ce que tu décris, ta demande peut-être légitime. Je suis passé moi-même par certaines de ces étapes avant de faire ma demande.

Bon courage,


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message handicap psychique 
Merci de ta reponse,

Tu dis que tu as connu tout ca, mais comment ca va aujourd'hui ? Es-tu gueri ? as-tu accepté ta situation ? percois-tu l'AAH ?
En fait, je me demande comment on fait pour vivre quand on a un probleme et aucuns revenus !!! heureusement que mon conjoint travaille, mais il n'a que le smic...

D'autres avis ?

Merci encore

Répondre en citant
Message handicap psychique 
La première chose à faire est d'en parler avec ton psychiatre pour voir ce qu'il en pense - ils ont l'habitude et peuvent évaluer la recevabilité d'une telle demande.
Ce qui serait dommage, et c'est l'effet pervers de cette dénomination absurde, serait que tu considères ce "handicap" comme un état définitif - quand tu dis "je pensais être malade", tu es certainement plus proche de la réalité et il y a probablement quelque chose à faire pour traiter cette anxiété.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message handicap psychique 
Je pense que un handicap est definitif mais c'est pas grave ! Ce que je veux dire, c'est qu'il faut s'habituer à ce "nouveau statut" et, une fois qu'on l'a aquis et qu'on le maitrise, on peut aisement vivre avec.
Je pense que mon anxiete est chronique et que je serais tout le temps comme ca, les anxio me soulagent quand je suis en crise mais ces crises justement sont imprevisibles...
Je suis comme ca depuis maintenant plus de 6 ans, et, en y reflechissant, je commence juste a en avoir conscience !!
Il y a le moi "avant", j'etais "normale", fondue dans la masse, puis je suis tombee malade et depuis, il y a moi "maintenant", fragile. Je pense que je dois faire le deuil de "moi avant" Shocked ... pas facile a expliquer...
Mon psy n'a pas l'air de comprendre ce que je ressens, on dirait qu'il veut me "booster" mais ca ne marche pas comme ca...
C'est le 6e que je vois depuis ces 5 dernieres années et je n'ai toujours pas trouvé le bon...

Répondre en citant
Message handicap psychique 
Clood, j'ai eu une longe période et des fois encore, je crois que ça finira jamais. Mais en fait on évolue, et on s'arrange avec ce qu'on peut faire ou pas. Certes, tu redeviens pas "comme avant", de toute façon faut bien penser qu'on prend de l'âge aussi et que malade ou pas, on change, on devient plus mûrs, plus fragile ici, plus fort là... mais les angoisses, ça se traite, ça se travaille en thérapie. Après tu es pas encore prête pour te lancer dans une formation, bon, prends le temps de te soigner. Cela ne veut pas dire que tu ne pourras jamais travailler, ou avoir une activité, juste que tu as encore besoin de temps.

Bien sûr que ton psy veut te booster, c'est son rôle aussi d'essayer de faire en sorte de te maintenir au maximum dans la vie avec les autres. L'idée étant que tu ne te laisses pas trop aller car lorsque tu te replie complètement et t'isoles, les symptômes se mettent à concerner de plus en plus d'aspects de la vie. C'est dur à affronter, mais c'est aussi une question de pas laisser gagner le manque de confiance en toi qui s'installe avec les angoisses.

Bon courage


_________________
“Quand je commence à comprendre quelqu'un, c'est que j'ai la trouille. (...) Or le problème n'est pas de comprendre mais d'écouter, d'entendre”. P. Fédida, Humain déshumain.
Message handicap psychique 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation