Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive
Auteur Message
Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
Hoy les amis,

pour faire avancer le schmiblic sur les Touble de la Personnalité dite "obsessionnnelle-compulsive", une bonne synthèse je trouve :

www.aapo.asso.fr/textes/le_sillage_obsessionnel.pdf


ancien nom : névrose obsessionnelle / psychanalytique (FREUD);

La psychanalyse est une approche thérapeutique qui a beaucoup évoluée depuis l'imagerie médicale qui a montré des dysfonctionnements au niveau du cerveau et la génétique une prédisposition.



Dernière édition par redman le Lun 18 Avr 2011 - 21:11; édité 2 fois
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
autre source : http://troubles-maladies-psychiques.blogspot.com/2011/02/trouble-obsessionn…

je partage car intéressant sur une vision plus large des symptômes :

Symptômes Les troubles obsessionnels compulsifs se manifestent sous plusieurs formes. Les symptômes sont proches de ceux du syndrome dépressif avec trouble de la personnalité, anxiété et expression d'une phobie.

Les manifestations sont particulièrement variées, et s'expriment typiquement dans la mise en œuvre d'actions rituelles.



Le lavage Trouble d'origine phobique qui pousse un individu à devoir nettoyer ainsi qu'à se laver en permanence, par peur de contamination, de souillure ou de salissure en tout genre. Il peut occasionnellementprovenir d'hypocondrie,



La vérification Trouble qui consiste à vérifier plusieurs fois de suite un fait ou une action qui pourrait avoir un effet négatif. A titre d'exemple, vérifier le gaz, les portes, la lumière plusieurs fois.
Cependant, cela peut même concerner des choses futiles tel que l'orthographe d'un texte ou le résultat d'une opération mathématique.



L'obsession-impulsion Trouble phobique des personnes ayant peur de passer à l'acte, de perdre le contrôle de soi ou de faire quelque chose contre leur gré sans s'en rendre compte. La personne lutte en permanence contre ses idées et doit s'assurer en permanence de ce qu'il vient de faire.

  • Peur de tuer quelqu'un
  • Peur d'être violent avec quelqu'un
  • Peur de se suicider
  • Peur d'incendier
  • Peur de casser
  • Peur de voler
  • Peur que des mots nous échappent


Le syndrome de lenteur primaire Syndrome rare qui entraîne une lenteur excessive dans la réalisation de certaines actions de la vie quotidienne. Principalement, car le patient s'assure par son extrême application qu'il ne peut entraîner de catastrophe, qu'il n'oublie rien ou qu'il agit idéalement, selon l'obsession contre laquelle il tente de lutter.



La syllogomanie
Article détaillé : Syllogomanie.

Personnes collectant des tas d'objets sans jamais pouvoir/vouloir s'en débarrasser. Elles peuvent concerner une seule catégorie d'objet ou l'ensemble des objets sans différenciation.



Les TOCs d'ordre Personnes obsédées par la symétrie, l'ordre et le rangement. Quelquefois, le lavage compulsif ne provient pas d'une phobie et fait par conséquent partie de cette catégorie.



Les compulsions cachées (ou compulsions cognitives) Caractérise l'ensemble des TOCs n'entrainant aucun rituel physique. Tout se passe dans la tête.

  • Se répéter sans cesse des phrases (quelquefois sous forme de prières répétitives)
  • Se répéter sans cesse un ou plusieurs mots/nombres
  • Calculer incessamment, additionner, retrancher... (voir Arithmomanie)
  • Pensées blasphématoires


La rumination La rumination se définit par un ressassement permanent d'idées dans sa tête. Elles se différencient de la compulsion cachée pure car elle concerne des idées plutôt que des choses abstraites, et peut être accompagnée de rituels. La personne sait au fond d'elle-même qu'elle n'adhère pas à ces idées, mais se contraint tout de même à s'interroger dessus. Ruminations les plus courantes :

  • Peur d'être homosexuel
  • Peur de ne plus aimer quelqu'un
  • Peur d'être pédophile
  • Questionnements méta-physiques permanents
Dans l'ensemble des cas, si une peur de passer à l'acte intervient, nous sommes dans le cas de phobies d'impulsion.



Autres symptômes
  • Avoir peur de vomir (Émétophobie)
  • S'arracher des mèches de cheveux, des cils ou des sourcils (Trichotillomanie)
  • Se ronger les ongles (Onychophagie)
  • Achats incontrôlés et excessifs
  • Troubles du comportement alimentaire (Anorexie, Boulimie)
  • Peur d'avoir un TOC, qu'un TOC revienne (ce qui créé un TOC en soi ou en déclenche finalement un)
  • Avoir peur de toucher certaines choses quand on passe devant
  • Toucher certaines choses un nombre de fois pair ou impair
  • Déplacer et replacer des objets (sentiment qu'ils sont mal rangés ou mal situés)
  • Éviter de marcher sur des lignes au sol
  • Le comptage (le fait de compter tout et n'importe quoi)


Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
intéressant aussi pour aider :

(en plus de voir un professionnel)

Aides
  • Auto-documentation par le patient sur le sujet des TOCs :
    • prendre conscience de sa maladie.
    • rationalisation des faits du patient.
    • mettre en avant le côté rationnel comparé au côté sens/sentimental/non rationnel.
    • différenciation rationnelle par le patient entre ses comportements normaux/modérés et la manifestation des TOCs.
    • le patient arrive à différencier les pensées obsessionnelles et les pensées normales par conséquent il a plus de contrôle pour pouvoir court-circuiter les schémas de raisonnements obsessionnels et par conséquent diminuer l'emprise des TOCs. (ex : différenciation entre la culpabilité normale et le sentiment de culpabilité exagéré qui handicape le patient dans ses moindres actes.
  • le sport et les relations sexuelles apportent un effet apaisant sur le patient.
  • les occupations constructives telles que la motivation et la concentration sur le travail ou les loisirs, laissent moins de temps pour les comportements obsessionnels.
idem source : http://troubles-maladies-psychiques.blogspot.com/2011/02/trouble-obsessionn…

traitements : http://www.lendingtheway.com/ocpdisorder/references1.html



Dernière édition par redman le Sam 16 Avr 2011 - 10:37; édité 1 fois
Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
Très bon texte concret :

Obsessive Compulsive Personality Disorder or OCPD as it's commonly known, is a personality disorder not to be confused with Obsessive Compulsive Disorder or OCD, an anxiety disorder. People who suffer from OCPD are generally perfectionists with an obsession for rules, order and control, with an irrational need for organization in ways that they see as correct. Most people with OCPD are unaware that they even suffer from this kind of disorder, as they're unable to see that there is a problem with the way they live their lives. Research that deals with the causes of OCPD, tends towards the possibility that this is a genetic disorder, which is likely to arise in people with certain forms of the DRD3 gene. However research findings also suggest that the surfacing of this disorder might be dependent on events that trigger its development, so it may not manifest in people who are predisposed, but unexposed to the trigger. In the case of children with the same form of the DRD3 gene, for instance, the likelihood of them exhibiting OCPD symptoms will depend more on nurture than nature - if they are exposed to a parent who suffers from OCPD, the child is likely to develop the disorder, whereas the reverse will also hold true. Listed below are the symptoms and treatments of obsessive compulsive personality disorder.

OCPD Signs and Symptoms

The signs and symptoms in OCPD, generally revolve around an obsessive need for order and routine, irrational rigidity in beliefs and systems, and the pursuit of perfection that may actually hamper the completion of a set task in time. Some may be labeled inefficient as a result of this trait, which makes them unable to meet professional deadlines, even with many hours of work. A person who suffers from OCPD may also have an all consuming need for neatness and a compulsive tendency to make lists. The following are some classic OCPD symptoms in adults:

Perfectionism to the extent that it hampers the completion of set tasks.
Excessive concern with order and routine
Inability to adapt to change, intense dislike of change
Frugality to the extent of stinginess with regards to self and others
Hoarding - displays inability to throw away things, even those with little or no sentimental or monetary value
Inflexibility with regard to morals ethics and 'right' behavior
Uncomfortable with relationships and emotions - beyond one's control
Workaholic, at the expense of social relationships and responsibility, even without obvious financial need
Reluctant to work in teams, or to delegate; high tendency to micromanage

OCPD symptoms in children are likely to exhibit in the same manner, though the manifestation may make itself known through the meticulous following of a specific routine, and a compulsive need to follow rules. The child may even become aggressive in case of a disruption in what he conceives is the acceptable pattern, and such children may refuse to share. OCPD symptoms will exhibit in daily mannerisms and behavior, for instance, the need for toys to be arranged in a particular manner, a bag to be packed in a given sequence or a nighttime ritual that need necessarily be followed.

The treatment for OCPD generally follows a pattern of psychotherapy; often cognitive behavioral therapy is found to be beneficial in combating this personality disorder. Therapy that teaches the patient to find enjoyment in relationships and leisure activities sometimes also shows improvements. Specific drugs, particularly a class of medication called selective serotonin reuptake inhibitors (SSRI's) which are routinely used as antidepressants have found to be effective in the treatment of OCPD symptoms. The prognosis for sufferers of OCPD is fairly heartening in comparison with other psychological disorders, since a combination of therapy and medication may show much improvement. Understanding OCPD symptoms and the manner in which they manifest can help in the early identification and treatment of this disorder. With support of friends and family, and a combination of therapy and medication if needed, the outlook is optimistic - so keep your hopes up!

By Tilottama Chatterjee
Published: 9/8/2010

Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
Je ne sais pas si on peut mais je donne des liens sur des forums intéressants sur l’expérience et les avancées de personnalités obsessionnelle-compulsives (OCPD en anglais)

http://www.psychforums.com/obsessive-compulsive-personality
http://ocpd.freeforums.org

un blog intéressant d'une personne guérit http://www.bashingperfect.blogspot.com/

Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
excellent article http://www.ocdonline.com/articlephillipson6.php . notamment sur l'approche de la TCC (en fin d'article)



Dernière édition par redman le Sam 16 Avr 2011 - 10:39; édité 2 fois
Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
Si il n'y avait qu'un film à voir : "Pour le pire et pour le meilleur"

Jack Nicholson a reçu un oscar pour interprétation d'une personnalité obsessionnelle-compulsive (ce qu'on appelle en psychanalyse la névrose obsessionnelle, juste une question d'approche médicale)

NB : mauvaise traduction dans la version française où selon avec sous titrage ou langue FR on parle de "paranoia obsessionelle compulsive" ou de "trouble obsessionnel compulsif"

dans la version anglaise c'est bien OCPD (personnalité obsessionnelle-compulsive)



Dernière édition par redman le Lun 18 Avr 2011 - 09:14; édité 1 fois
Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
http://hubpages.com/hub/Obsessive-Compulsive-Disorder-OCD-Is-Not-The-Same-a…



Dernière édition par redman le Sam 16 Avr 2011 - 10:38; édité 1 fois
Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
Une autre façon de penser...

Lien entre autisme de Kanner, syndrome d'Asperger, personnalité obsessionnelle-compulsive, trouble du déficit de l'attention avec/sans hyperactivité TDA/H

L'autisme, la personnalité obsessionnel-compulsif, le syndrome d'Asperger et TDA/H ont une même origine biologique,

une prédisposition génétique (gène DRD...) qui a pour conséquence une anomalie dans des zones du cerveau.

L'atteinte de ces zones entraine un dysfonctionnement (transmission neurotransmetteurs) avec les noyaux de la base (noyaux gris centraux), où se trouvent des masses importantes de cellules nerveuses.

Ceux-ci fonctionnent comme un «poste d'aiguillage» entre les stimuli entrants (vue, ouïes…) et les comportements, mouvements ou  réactions cognitives qu’ils stimulent;

Plusieurs des circuits impliquant les ganglions de la base ne sont cependant pas moteurs de mouvements, mais sont plutôt impliqués dans la mémorisation et le traitement des processus cognitifs et émotifs.

La différence de ces 4 pathologies est l'âge d’apparition des symptômes, qui est lui même la conséquence de l'âge du développement du trouble.

Toutefois, les résultats de recherche suggèrent également que le revêtement de ces troubles peuvent dépendre d'événements qui déclenchent son développement à des niveaux différents,

afin d'expliquer ces manifestions chez les personnes qui y sont prédisposés, mais non exposés aux facteurs.

Le point commun dans le schéma de fonctionnement cérébral, causé par cette structure est l'incapacité importante à communiquer normalement avec leurs pairs

et une forme de comportement inadapté constant, qui ne correspondent pas à l'attitude adoptée par la grande majorité de personnes...

Certains de ces comportements sont issus de ce qu'on appelle des sous-programmes (propreté, territorialité, ...) sont apparus dans le cadre de l'évolution de notre espèce.

Normalement, les informations fournies par les organes sensoriels (la vue, les sons, odeur, touché..) suffisent de modérer ces sous-programmes.

Mais si certaines zones dans le cerveau ont une anomalie (origine génétique…), certains sous-programmes peuvent tourner encore et encore, et développés des TOC, des balancements, rituels, routines...

et selon l'âge devient un trouble de la personnalité, du développement ou un syndrome....

Ces conditions affectent la façon dont le cerveau traite l'information ainsi que le moulage de l'émotionnel et les habiletés de communication nécessaires à la vie quotidienne :

Ceux-ci n'aiment pas les changements, sont très consciencieux, se focaliser sur les détails, difficultés de flexibilités, d'adaptation font qu'il est difficile de maintenir une relation à long terme avec eux.

Il existe cependant de grosses différences dans les comportements... qui sont donc plus liés à l'age du développement de la maladie...

Répondre en citant
Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 
dans le text en anglais : OCPD = Obsessiv compulsiv personnality disorder en français Trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive
Attention vision très pessimiste

Beaucoup de gens souffrent d'un trouble de la personnalité obsessionnel-compulsif (OCPD). Un autre nom serait le trouble de la personnalité perfectionniste. Près de 8% de la population adulte répond aux critères du trouble de personnalité obsessionnelle compulsive. OCPD se produit deux fois plus souvent chez les hommes que chez les femmes

Il est facile pour quiconque de repérer une personne qui a OCPD, sauf pour la personne qui l'a. Cette personne passe trop de temps sans relâche et la gestion de l'énergie, des listes, des règles, ordres du jour, plans et la vérification des erreurs.

Ils sont rigoureusement ordonné, organisé et ont désespérément besoin d'être en contrôle et la maitrise.

Ils exigent la perfection, non seulement d'eux-mêmes, mais également de tous ceux qui y sont associés.

Bien et le mal est leur devise de fonctionnement, en particulier, ils ont raison, les autres ont tort. Si elles le jugent une personne mauvaise , ils deviennent souvent en colère, hostile et rancunier.

Ils examinent tout et n'importe quoi, en accordant une attention démesurée aux détails les plus minutieux. Les horaires et les règles deviennent plus importantes que la tâche ou un projet. Il n'y a tout simplement pas de gris dans le monde pour quelqu'un avec OCPD, tout est noir ou blanc.

Ils sont convaincus qu'ils sont les seuls à faire le travail correctement, voir que vous souhaitez attribuer tout le mérite pour le même. Toutefois, les personnes OCPD sont fondamentalement incapable de voir la forêt caché derrière l'arbre. Si vous travaillez avec ou pour ce type de perfectionniste, vous n'êtes probablement pas très heureux.


La force motrice derrière le trouble est d'éviter d'être mauvais. Les perfectionnistes ont du mal à prendre des décisions (doute); tout mauvais choix pourrait mettre en péril leur projet final. Garder le contrôle est essentiel. Ils ont du mal à déléguer des responsabilités aux autres, parce que personne ne peut faire le travail le plus parfaitement possible. Ils sont très exigeants et besoin de maitriser.

Par exemple : Ils insistent qu'il n'y a qu'une seule façon de rédiger un rapport, nettoyer votre voiture, tondre une pelouse, un magasin de rabais, etc

Ils ne vont pas autoriser d'exceptions, peu importe la façon dont ils peuvent être légitimes. Le terme "rétention anale», comme Freud inventé la première fois pour les personnes OCPD, leur va comme un gant Ils deviennent très anxieux dans les situations sans règles clairement définies; ces situations intensifier leurs craintes de faire une erreur et par conséquent d'être puni pour cela.

Malheureusement, les personnes OCPD souvent progressent dans les échelons de contrôle. Ils sont polis avec leurs autorités. Leur dévouement suprême à leur carrière et le respect des règles est remarqué par leurs superviseurs.

Les personnes atteintes de OCPD voir le monde et d'autres comme, au mieux, des erratiques et, au pire une menace. Leur point de vue des auters conduit souvent à l'isolement, peu d'amis peut résister à l'exigence perfectionniste. Les conversations sont tendues parce que la personne s'accroche OCPD à leurs propres croyances fixes liés à la morale, les valeurs et l'éthique. Ils sont simplement intolérants et peu souple et des difficultés d'adaptation.

Ils voient les autres comme étant incompétent, trop désinvolte, irresponsable, complaisant, et impulsif.

OCPD ne doit pas être confondue avec des troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Le TOC est un trouble anxieux qui conduit à des préoccupations et des comportements répétitifs. Trouble obsessionnel compulsif n'implique pas obsessions ou de compulsions spécifiques. Les personnes atteintes de OCPD peut adopter un comportement obsessionnel, mais cela est dû au besoin de l'individu pour le perfectionnisme et une incapacité à faire preuve de souplesse. Les personnes atteintes de trouble obsessionnel-compulsif se rendent compte que leurs comportements et leurs pensées ne sont pas normales. Toutefois, les personnes ayant un trouble de personnalité obsessionnel-compulsif sont sûrs que leur mode de vie est la façon correcte et unique.

Les symptômes et les caractéristiques des OCPD

Une personne atteinte de ce trouble de la personnalité a des symptômes de perfectionnisme qui commencent habituellement à l'âge adulte tôt ou fin de l'adolescence. Certains des signes courants de OCPD comprennent:

    Le perfectionnisme qui nuit souvent à finir une mission de
    autodiscipline excessive
    très performants
    Inflexible
    rigidité comportementale
    La préoccupation de détails, des règles, l'ordre, des listes et des détails mineurs
    dévotion excessive au travail au détriment des activités sociales et familiales
    évite de déléguer, craignant la perte de la responsabilité
    Procrastination
    Indécision
    Agressive / la concurrence
    sens chronique des contraintes de temps
    Incapacité à se détendre
    Contrôle des autres et des situations
    attitude rigide et inflexible à l'égard de la morale ou code d'éthique
    Difficulté à intégrer les informations nouvelles ou changeantes
    Pharisaïque
    Tenaces et inflexibles dans les relations
    Manque de spontanéité
    Peu d'amis
    Critique sévèrement
    Recherche de problèmes
    Méprisant les autres qui n'ont pas les mêmes croyances
    rancunes longtemps
    exprime peu son affection
    accumule argent et biens
    Avare (avec soit)
    Incapacité de jeter les choses, même lorsque les objets n'ont pas de valeur, usés ou non utilisés

Ils se détachent comme un jugement, froide et distante. Ceux qui les entourent se sentent en cage ou ne cessent de marcher sur des oeufs ou sur un champ de mines... Le prix pour le franchissement des normes inflexibles une OCPD peuvent être excessivement élevés. Des excuses sont rares ou forcés. Après tout, ils n'ont rien fait de mal, leurs actions sont toujours explicables et rationnelle.

Dans le milieu de travail, les subordonnés sont souvent intimidés et réprimandé. Ce type d'environnement peuvent être extrêmement étouffant. La créativité est souvent découragée. Insistent sur le respect de la réglementation la plus insignifiante, devint plus important que la vision plus large d'un projet/objectif.

conjoints et les parents avec OCPD sont dominateurs et brutaux. Cchangements ou modifications aux règles sont tout simplement pas toléré. Si le perfectionniste croit qu'il ou elle a été lésé il peut avoir violence physique ou verbale et / ou l'humiliation sont pour eux des conséquences justifiée. Exprime rarement de l' affection. Les personnes atteintes de OCPD sont également très radin, amasse l'argent pour une catastrophe future. Il y a des conflits conjugaux souvent à cause de l'argent.

Traitement
Les OCPD sont aussi exigeant avec eux-même : OCPD peut conduire à la dépression. À la base, le perfectionniste se concentre sur son ou ses échecs, ce qui conduit souvent à une mauvaise estime voir la haine de soi. rigide avec des croyances en noir et blanc, le bien et le mal, tout bon ou tout mauvais, ce qui peut aussi alimenter leur dépression.

Les personnes ayant OCPD cherchent rarement un traitement sauf si contraints par des menaces de licenciement, la rétrogradation, le divorce, etc L'individu est convaincu que le chemin n'est pas seulement le droit chemin, mais aussi la seule façon. Ils n'ont tout simplement pas comprendre pourquoi d'autres ne peuvent pas comprendre cela. Le traitement de la maladie est longue et complexe. traitement cognitivo-comportementale (TCC) est le traitement de choix. La TCC aide une personne à comprendre qu'il est tributaire de leur propre pensée, plutôt que de facteurs externes (personnes ou des situations), que les sentiments et les comportements cause. Les individus apprennent des façons calme et constructive d'accepter un problème afin d'être en meilleure position pour résoudre les problèmes. Les médicaments ne sont généralement pas indiqué pour les personnes avec OCPD sauf si elles répondent aux diagnostiques de troubles de l'humeur ou d'anxiété. Des groupes d'entraide ont été bénéfique pour de nombreux OCPD. Ces groupes permettent à la personne pour partager leurs expériences et leurs sentiments avec d'autres personnes qui ont des symptômes similaires.

Si vous vivez ou travaillez avec quelqu'un qui a OCPD, il faut savoir qu'il n'y a aucun moyen de pouvoir le changer complétement. OCPD représente un solide ensemble de croyances et de comportements qui sont un noyau essentiel de la personnalité de l'individu. Quoi que vous fassiez, il ne faut pas enfreindre les règles qu'il n'arrive pas à se libérer sans une grande souffrance...

Message Trouble de la Personnalité dite obsessionnnelle-compulsive 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation