Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
je deviens folle...
Auteur Message
Répondre en citant
Message je deviens folle... 
Je remercie par avance tout ceux qui auront le courage de me lire jusqu'au bout, je suis au bout du rouleau, en détresse et je ne sais pas vers qui me tourner prise par la honte de mon comportement.
J'espère trouver une écoute ou peut être, quelqu'un qui aurait vécu une situation similaire à la mienne.


Il y a bientôt deux ans je suis venue m'installer à Paris pour percer dans la milieu du mannequinat et poursuivre mes études. Très vite, j'ai abandonné mes études pour me consacrer au premier. Je voulais vivre une année de folie dans la capitale comme célibataire. Mais voilà; j'ai rencontré mon chéri actuel très vite. Un fossé s'est vite creusé entre nous: je voulais sortir, m'éclater, je me faisais très souvent draguer, complimenter, je voulais « ne pas me prendre la tête » pour un début, normal! MAIS je restais très loyal et honnête: je lui racontais tout et lui étais fidèle malgré toutes les tentations. Je suis quelqu'un de principe et je lui ai répété maintes et maintes fois que la base de tout dans la vie était à mes yeux l'honnêteté et la loyauté.
Lui de son côté, me parlait bébé et mariage au bout de 3 jours; il avait eu un coup de foudre. Il était jaloux maladif, n'avait pas d'amis; il ne voulait pas que je sorte, pas que je fasse de photo, que je coupe les ponts avec mes ex, avec mes pots qui me complimentaient, avec le milieu du mannequinat. Au début j'étais réticente, j'étais même totalement distante, je ne lui parlais plus et le provoquais à longueur de journée. il a enchainé crise sur crise et a voulu arrêté. J'ai donc décidé de m'investir plus et de couper les ponts comme il le souhaitait; car mon intuition au fond de moi me disait que c'était Lui.


Petit à petit je ne voyais plus personne, mes amis ne comprenaient pas ma distance ils m'ont renié, j'arrêtais la photo, je n'avais plus rien à faire, je passais mes journées seule enfermée dans mon studio car même me balader lui posait parfois problème (je risquais de me faire daguer) Je pleurais souvent, je pense que je déprimais. Je l'attendais tous les soirs (très vite il est venu s'installer chez moi). Mais je culpabilisais car lui me répétait qu'il n'avait besoin que de moi. Ma mère tombe gravement malade par la suite. Je décide de rester pour lui à la capitale malgré tout. Ma mère m'en a voulu, je l'ai toujours su.


Cependant voilà; j'apprends quelques semaines après que tout ceci n'était que mensonge. J'apprends qu'il n'a jamais partagé mes valeurs, au contraire, il a toujours été infidel avec ses ex. De même, j'apprends qu'il n'avait jamais coupé les ponts lui, il leur parlait régulièrement et était même allé dormir chez l'une d'entre elle lorsqu'il était en déplacement. Il en a revu deux trois fois plusieurs également. Il se livrait même avec certaines a des jeux de séductions virtuels , ces « petits compliments » qu'il ne supportait pas qu'on me fasse. Je me suis sentie trahie, poignardée. Je vivais malheureuse depuis plusieurs mois pour me couper du monde mais lui en fait vivait tranquillement en me mentant.
Je précise qu'il m'a assuré et prouvé qu'il ne s'était jamais rien passé avec aucune: mails, textos, j'ai tout lu, il m'a donné login mdp pour que je vois et parle en son nom même si je le désirais pour vérification. Il m'a avoué qu'au début, alors que je sortais tout le temps et me faisait draguer il était jaloux de ma vie. Et que je ne lui parlais pas. Lui était seul et personne ne le draguait, il se plaisait donc à reparler a des ex et parfois tester son pouvoir de séduction sans qu'il ne se passe rien, pour se rassurer. Et que lui, ses ex étaient toutes moches et « nulle au lit , des coincées »donc qu'il n'y avait absolument aucun risque.


Suite à cela je lui ai proposé de garder contact mais de m'autoriser à en faire de même, il a refusé est devenu fou. Et a insulté toutes ses ex violemment en leur disant qu'il ne voulait plus jamais en entendre parler. Mais voilà, cela est resté dans ma tête; et encore pire en sachant cela. Si j'avais su qu'elles étaient belles ou qu'elles assuraient , j'aurai pu comprendre qu'il soit tenté alors que je ne le faisais pas rentrer dans ma vie. Mais sachant que ces filles étaient des filles d'un physique très repoussant je ne comprenais pas pourquoi il avait ce besoin de les séduire. S'il voulait se tester vers ses filles c'est car j'étais pire qu'elles?! Dans ma tête tout se mélange. Alors que je devrai peut être juste accepter le fait qu'il avait besoin de parler et que je n'ai pas su être là pour ça.
Je dois préciser que je n'avais JAMAIS ressentie ce genre de chose. Je n'ai jamais été jalouse, au point qu'on me surnommait « la folle »: mon ex était un homme séduisant qui se faisait aborder à chaque sortie. Je me souviens l'avoir engueulé un jour et avoir demandé à une ex à lui (une bombe sexuelle il faut le dire) de venir dormir chez lui alors que je n'étais pas la car elle n'avait nulle part où aller.




Enfin, jusque là ça « allait ». Même trahie, j'avançais et décidais de lui pardonner. Mais voilà; mon ex voulait me récupérer. Avec des pots a lui, ils ont piraté les comptes de mon copain, ont pris les adresses de toutes les filles qu'il avait dans ses contacts, et ont en gros reparlé à toutes ses exs . Globalement c'est un groupe de très beaux mecs. Alors en leur parlant, leur montrant leurs photos, ses ex ont toutes plongées sans exception: elles ont cassé du sucre sur son dos à tout niveau: physique, sexuel, comportement, etc etc. Puis mes amis insistant en répétant qu'ils ne les rencontreraient que si elles avaient une info qui pourrait me pousser à le quitter, toutes, ont dit des choses: certaines ont même inventé qu'il m'avait trompé (jusqu'à m'en faire douté). Certaines m'appelaient anonymement pour me dire des choses mauvaises sur lui. Et pendant un an et demi, chaque semaine, maximum deux semaines il se passait quelque chose: je recevais messages, mails ou appels me dictant des choses dites par certaines. Et je voulais à chaque fois savoir ce qu'on avait à me dire, dans la peur d'apprendre quelque chose de vrai.


L'accumulation a fait que je suis aujourd'hui devenue totalement folle. Au début je pleurais juste. Après je m'énervais. Aujourd'hui je fais de véritables crises de nerfs, d'hystérie, je deviens folle, j'hurle, je crache sur mon copain, je le frappe (bon je sais qu'il n'a pas mal il est très robuste et moi une crevette) et je l'insulte de tous les noms, je dis des choses HORRIBLES; je me transforme, je suis quelqu'un d'autre, je suis un monstre vraiment. Ces crises sont de pire en pire. Je crois que je serai capable de me jeter par la fenêtre durant ces moments. Je n'en peux plus. Mes anciens pots, ses exs, tout le monde se moque de moi et me surnomme « la cocul » cela m'atteint, me bouleverse, je me sens dénigrée et humiliée. Mes anciens pots précisent même « la cocul à cause de thons coincées » Je me sens rabaissee; savoir que ces gens pensent qu'il m'a trompé ou aurait voulu aller plus loin avec ce genre de fille... je n'arrive pas à l'admettre et à me dire « je m'en fou tant que moi je sais la vérité ». Je voudrai que la vérité soit rétablie et qu'on arrête de raconter des conneries.


Bref voilà le cercle vicieux. Chaque semaine il se passe quelque chose. J'apprendrai encore quelque chose dans pas longtemps d'une d'entre elle surement qui est prête à tout dire dans l'espoir de se faire baiser. Mon copain veut les choper mais j'ai peur que cela parte en vrille et tourne mal.


Je suis désespérée, à bout de force. J'étais déjà de nature menue, j'ai perdu 10 kg en quelques mois et ai un physique d'anorexique auj. Je tombe régulièrement dans les pommes, je perds l'appétit. J'étais quelqu'un de si vivant... je pleurais de rire au moins une fois par jour auparavant... auj c'est de nerf... j'en suis devenue jalouse maladive complètement malade. Alors que j'étais si bien avant, si confiante.


Que dois je faire? Pourquoi suis je devenue folle? Pourquoi je me sens si humiliée? Qu'est ce qui cloche chez moi? Peut-on passer du tout au tout comme ça? De confiance aveugle à jalousie maladive? De vivante à dépressive? De « normale » à folle alliée? Je me fais peur, vraiment...
je remets en plus souvent les histoires sur la table dans des moments de doute, alors qu'il ne se passe rien et je pète un plomb toute seule en disant « pouruqoi elle dirait ça si c'est faux???, » je sens la colère et la tristesse m'envahir, monter, jusqu'à ce que j'explose. Alors qu'à part ses histoires qui nous gachent la vie, et ses erreurs du début, il est l'homme de ma vie, j'en suis certaine.

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message je deviens folle... 
Tout d'abord, bienvenue Boloo, et félicitation pour la qualité de ton écriture qui ne faiblit pas malgré la longueur de ton témoignage, mais au contraire le rend plus lisible et plus fort.

Je comprend que tu aies le sentiment d'être folle, mais je ne crois pas que tu le sois. Je penses juste que tu as les émotions exacerbées (ce qui peut éventuellement se corriger) et que tu as du mal à les maîtriser. Mais ce que tu dis de ta perte de poids devrait t'alerter, pas sur le fait d'une possible folie, mais sur le fait que ton comportement proche de l'anorexie doit être traité, et pour ça pousser la porte d'un professionnel de santé. Je crois que c'est le mieux.

C'est en effet important que tu consultes. Il faut que tu racontes tout ce que tu viens de nous écrire à un professionnel pour te décharger de toutes ces émotions que tu n'arrives pas à maîtriser, "réduire la toile", comme j'aime à dire pour moi et traiter les symptômes qui te font perdre du poids...

Quant à ta relation avec cet homme, il y a des moments où j'avais envie de te dire dans ton texte de le virer... Mais je ne peux décider à ta place ! Et puis j'exerce le droit de réserve lié à mon statut d'homme marié (et fidèle et pas jaloux)...


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message je deviens folle... 
Merci beaucoup pour ton accueil et ta réponse. Je ne pensais pas que quelqu'un me lirait jusqu au bout.
La vérité est que je n'aurai jamais le courage de prononcer ces paroles; tellement j'ai honte. Mais pour mon poids oui; j'essaie déjà de manger trois repas par jour; meME en faible quantité; mais des que je reçois une "nouvelle" bah rebelotte...

Répondre en citant
Message je deviens folle... 
Bienvenue boloo,

Tu n'as pas à avoir honte, tu n'as rien fait de honteux... En revanche, toute cette histoire semble t'avoir considérablement blessée et fragilisée et, comme Space, je pense que ce serait bien pour toi d'en parler avec quelqu'un qui t'aiderait à y voir plus clair.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message je deviens folle... 
Le plus dur au début, c'est de commencer à en parler. Il y a des gens pour qui c'est plus difficile que pour d'autres. C'est ainsi. Mais une fois que C'est débloqué, ça va beaucoup mieux. J'espère que tu y arriveras!

Il n'y a pas de honte à raconter tout ça. Les psys sont fait pour ça ! En tout cas, il y a par exemple des choses que je préfèrerais raconter à ma psychologue qu'à des amis à cause de son secret professionnel ! Mais tout ça, c'est subjectif. Tu peux commencer par écrire ce que tu ressens dans un journal, et le jour où tu te sentiras prête, tu pourras l'apporter à un psy et en discuter librement.

C'est aussi important que tu soignes ton anorexie. Si tu somatises trop et que tu perds trop de poids, il devrait être envisageable de t'hospitaliser mais j'espère que tu n'en n'est pas à ce point...

Et si le seul lieu où tu arrives à t'exprimer, n'hésites pas revenir ! Nous sommes là pour ça...

Portes-toi bien, sourire


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message je deviens folle... 
Merci beaucoup traviata :)

L idée du journal peut être intéressante effectivement! Deja ecrire ici m'a soulage; comme si je me vidais d un poids. Non je ne suis pas a ce point la; par exemple la; le moral est remonte donc je mange a ma faim et reprend du poil de la bête; j essaie de ne pas penser a la probable chute qui arrivera bientôt. Dans deux mois je reviens auprès de ma famille pour tout l été; je crois que cela me fera le plus grand bien d' être entourée.

Message je deviens folle... 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation