Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Cycle hormonal & angoisse
Auteur Message
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
Petite question : est-il possible que le cycle hormonal chez une femme provoque une semaine avant la fin du cycle des angoisses fortes ? Est-ce un facteur favorisant parmi d'autres, enfin quelle est la place que l'on peut donner aux hormones par rapport aux phénomènes d'angoisse ?

Merci pour vos réponses.


_________________
“Quand je commence à comprendre quelqu'un, c'est que j'ai la trouille. (...) Or le problème n'est pas de comprendre mais d'écouter, d'entendre”. P. Fédida, Humain déshumain.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
Chère Manamana,

Laisse-moi te faire partager ma plus totale ignorance sur la question, en espérant que quelqu'un de plus compétant t'aidera !

Bises,


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
Hello  sourire


Il semble effectivement qu'il existe une corrélation cycle hormonal/anxiété/dépression, mais on ne peut pas en dire plus.
Ça doit être le dernier domaine dans lequel la parité n'est pas encore acquise  Mr. Green ...


_________________
Aussi longtemps que les ours n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.
(proverbe africain, personnalisé)
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
Le syndrome dysphorique prémenstruel comprend au premier plan de l'anxiété et une humeur dépressive - il concernerait environ 5% des femmes.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
Merci beaucoup pour vos réponses  sourire

Autres questions, en général ça se manifeste une semaine avant et peut durer toute la semaine ou c'est plus court ?

J'imagine bien qu'il y a plein des variations de durée et intensité... mais bon juste pour avoir une idée.

Sinon les symptômes, ça associe donc dysphorie, anxiété, mais vraiment angoisses ?
Il y a d'autres symptômes en corrélation, sans quoi on éliminerait cela comme syndrome ?
Ou ça reste très flou comme Grosnounours semble l'indiquer ?

Est-ce qu'on peut postuler que cela peut accentuer des symptômes
névrotiques ou psychotiques ?

Et si ça dure + de 1 semaine, genre 2 semaines ?


_________________
“Quand je commence à comprendre quelqu'un, c'est que j'ai la trouille. (...) Or le problème n'est pas de comprendre mais d'écouter, d'entendre”. P. Fédida, Humain déshumain.
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
C'est apparemment très variable, comme toujours, mais le DSM, qui l'avait à l'étude dans le IV-TR, retient il me semble une semaine avant les règles.

Pour les symptômes retenus à l'étude :
1. Humeur dépressive marquée, sentiments de désespoir ou autodépréciation (idées de dévalorisation).
2. Anxiété marquée, tensions, impression d'être nouée, tendue, nerveuse
3. Labilité émotionnelle marquée (p. ex.., brusque sentiment de tristesse, envie de pleurer, hypersensibilité au rejet)
4. Colère ou irritabilité marquée et persistante ou augmentation des conflits interpersonnels.
5. Diminution de l'intérêt pour les activités habituelles (p. ex., travail, école, amis, loisirs).
6. Difficultés subjectives à se concentrer.
7. Léthargie, fatigabilité excessive ou perte d'énergie marquée.
8. Modification marquée de l'appétit, hyperphagie, envie impérieuse de certains aliments.
9. Hypersomnie ou insomnie.
10. Sentiment d'être débordée ou perte de contrôle.
11. Autres symptômes physiques tels que tension ou gonflement des seins, céphalées, douleurs articulaires ou musculaires, impression d'enfler, prise de poids.

Concernant l'interaction avec un trouble déjà existant, il y a un flou artistique intéressant :
"La perturbation ne correspond pas seulement à l'exacerbation des symptômes d'un autre trouble comme un trouble dépressif majeur, un trouble panique, un trouble dysthymique ou un trouble de la personnalité (bien qu'elle puisse se surajouter à chacun de ces troubles)".
Entre le "pas seulement" et le "bien que", on pourrait remplir des pages...

Sur un plan perso, c'est dans les périodes où je n'étais pas au top que je l'ai éprouvé, sur un versant dépressif - au point de me demander ce qui me faisait plonger à ce point avant de réaliser que j'étais sur le point d'avoir mes règles.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
De mon expérience pas du tout scientifique ( )(si c'était la pousse des poils de barbe qui provoquaient ça je suis certaine qu'on trouverait des tas de sous pour étudier la chose scientifiquement, je sais pas pourquoi...) je constate que dans les quelques heures avant je peux changer subitement d'humeur sans raison, me mettre à gueuler ou à pleurer sans savoir pourquoi, en gros que je suis d'une humeur massacrante parce que très angoissée.

Et ce qui réduit le phénomène, ce n'est pas la thérapie pour moi mais le fait que depuis quelques années selon mon médecin, j'ai des hormones de vieilles. Enfin plus exactement et si j'ai bien compris l'explication, j'ai une baisse d'hormones féminines. D'où le fait que j'ai remplacé le caractère de cochon par un gros bide de femme pré-ménopausée, enfin je cumule plus précisément, le premier qui me prend la tête je lui met un coup de ventre (c'est chouette d'être une femme )


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
 
Citation:

(si c'était la pousse des poils de barbe qui provoquaient ça je suis certaine qu'on trouverait des tas de sous pour étudier la chose scientifiquement, je sais pas pourquoi...)


C'est vrai ! Laughing

Et sinon, est-ce que la majorité des hommes se désintéressent des questions liées aux menstruations ?
Enfin, moi quand j'avais une copine, j'y pigeais que pouic aux cycles etc.

Je sais même plus trop quelles sont les périodes d'ovulation etc. Je crois que ça dure 28 jours c'est ça ?
En même temps, normal, nous n'étions pas censé nous poser la question liée aux enfants.


Bonne journée tout le monde.

(et désolé pour le squattage de fil, Manamana. Hé Hé.)

Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
 
Citation:

Sur un plan perso, c'est dans les périodes où je n'étais pas au top que je l'ai éprouvé, sur un versant dépressif - au point de me demander ce qui me faisait plonger à ce point avant de réaliser que j'étais sur le point d'avoir mes règles.


lol tu viens de décrire exactement l'expérience de mon amie la plus ancienne et moi  content


c'est devenu tellement habituel qu'on se le précise quand on se parle et fait le bilan des semaines passés, "ouf j'étais soulagée, c'était bien parce que j'allais avoir mes règles"


Bon mais sérieux, il n'y a que 5% des femmes qui vivent cela comme ça ? C'est vrai que ma cops et moi je vois bien qu'on a toujours eu apparemment (sous-entendu à ce que je sais) + de fatigue et émotion, agacement etc que d'autres (je crois que chez elle c'est plus fort que chez moi)


Sinon, c'est amusant de voir ça DSM'isé en trouble

Perso des fois j'ai rien du tout de tout ça, au contraire, et des fois je suis un paillasson toute la semaine.

Là j'ai été très angoissée hier mais ma conclusion c'est que c'est pas tout à fait "ce" type d'angoisse
Le truc c'est que j'ai baissé mon médoc à 20 parce qu'en vacances c'est compliqué de casser les cachets tout ça (j'étais censée descendre à 30).
En général c'était plus facile de le prendre correctement quand j'étais à 40mg, puisque du coup quand tu as pris le premier, il en manque un dans la rangée, et quand tu as pris le deuxième, tu passes à la prochaine rangée. Je me demandais donc si tout simplement j'avais pas oublié de prendre mon médoc quelques jours ou quoi... et comme les dates coincidaient je me posais la question si c'était un oubli ou si c'était quelque chose que je pouvais mettre sur le dos de la semaine pré-menstruelle. Un peu es deux sans doute. J'ai fini par reprendre un cachet dans le doute et force est de constater que je me sens mieux aujourd'hui.

Séverine : MDR ! ah mais baisse de testostérone =aussi bidons mou et gras Mr. Green et bon je reconnais bien là mes"symptômes" de vieille hahaha.

Manu : bah franchement on va pas demander à nos hommes de tenir un petit carnet de notre cycle, pour moi c'est aussi ridicule que l'homme qui prend des cours d'accouchement avec sa femme (pas en l'accompagnant, ça je trouve ça normal à la rigueur, mais qu'il fasse le truc lui même, c'est grotesque, non vous avez pas de vagin basta ! Je ne vois pas en quoi ce serait "solidaire" de se soumettre à un tel ridicule). Mais bon ça fait partie du quotidien des couples.


_________________
“Quand je commence à comprendre quelqu'un, c'est que j'ai la trouille. (...) Or le problème n'est pas de comprendre mais d'écouter, d'entendre”. P. Fédida, Humain déshumain.
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
moi je dois faire partie des 95%, mais les hommes de mon entourage, eux... de temps à autre se permettent de me dire : " tu est de mauvaise humeur... tu as tes regles???" et ça a le don de m'ennerver encore plus


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
Et tu leur mets pas un coup de ventre boule  ?
Excuse moi je suis pas un farouche défenseur des droits des femmes, mais je trouve ça débile comme réflexion...
Tu leur demandes toi, si ils sont pas de mauvaise humeur parce qu'ils ont pas t...é leur coup ?

Enfin bon, moi je vois ça comme une marque d'irrespect. Quelqu'un qui se permet de me dire un truc du genre, il zappe direct de mon carnet d'adresse.
Pour moi mauvaise humeur = anxiété, donc inutilité de ce genre de réflexion.

Manamana, non mais bon se renseigner sur ce que sont les règles des menstruations. (jeu de mot.)
Ces notions sont toutefois abordées au collège, me semble t-il...
Enfin pour moi ça regroupe des connaissances essentielles sur la biologie de l'être humain. Puis c'est important pour différentes choses.
J'entends aussi par là d'aborder les questions liées à la sexualité. (éducation sexuelle ça me gène, est-ce qu'on va apprendre aux gamins les positions du Kamasutra homologuées par le ministère de l'éducation ?) Je parle donc pas forcément des comportements sexuels.. (quoi que, question intéressante. Un avis là-dessus, vous tous ? Par exemple ce qui a trait à la législation, entre autre ?)
Enfin voilà... donc je parle plutôt de la sexualité sur un plan biologique et aussi vis à vis des MST...

Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
Bah moi j'ai eu des cours d'éducation sexuelle dès l primaire, c'était très anatomique et biologique, on te parle pas de positions lol, c'est pas pour les petits.

Il m'est arrivé de tomber sur un film de cul en pellicule à un anniversaire de gosses, je devais avoir dans les 7 ou 8 ans je pense, je sais pas trop, c'est le gosse dont c'était l'anniversaire, ils avaient une salle de projection super 8 dans la cave, et on regardait un dessin animé, et il a voulu rigoler et nous a montré sa "découverte".

Moi j'ai RIEN compris à ce que j'ai vu MDR.

J'ai eu des cours d'éducation sexuelle au Danemark aussi. Là ils te parlent de prévention, te montrent les différents moyens de contraception, + le préservatif comment le mettre et les choses à prendre en compte pour que ça se déchire pas etc, discussion-débat sur l'avortement avec AVORTEMENT FILMÉ (curetage) à l'appui, et pareil pour l'accouchement. C'est bien parce que ça ouvre le dialogue entre filles et garçons, qui se rendent aussi mieux compte de leur responsabilité par rapport à ce que risque de devoir subir la femme (c'est pas fun l'avortement). Ensuite ils donnent les adresses des planning familiaux pour plus ample info ou pour trouver de l'aide, évidemment. C'est très bien.

Là-bas il y a des gens qui font des livres de sexualité pour les jeunes, avec des explications très bien faites sur les différentes positions, comment atteindre l'orgasme, que faire si le jeune homme "ça marche pas", ou si ça marche trop vite, prendre son temps blabla. Enfin il y a tout ce qu'il faut pour que les jeunes s'épanouissent sur ce point.
Cela n'empêche pas, bien sûr, les avortements, les grossesses d'adolescentes, mais quand même, c'est tout de suite une autre maturité quand on parle avec une fille de 16 ans là-bas qu'avec une fille de 16 ans ici. Quoi que, depuis l'époque, ça oit bien avoir un peu changé en France (j'oublie mon age !).

Voilou voilou.




Pour le cycle, je sais jamais trop à partir de quel jour faut compter, mais il me semble que c'est à partir du jour où les règles commencent (car la fin des règles, c'est toujours un peu flou), puis tu comptes environ 28 jours, mais il y a des femmes qui ne les ont que tous les 35 jours par ex, ça a été mon cas plus jeune pendant plusieurs années.

Normalement c'est environ à la moitié du cycle que l'ovulation a lieu, mais ce n'est pas toujours le cas, certaines femmes ovulent plus tôt (ce qui peut poser problème pour avoir des enfants dans les cultures ayant un règlement par rapport au laps de temps nécessaire pour être autorisé à avoir de nouveau des relations sexuelles avec son mari, une histoire de "pureté", ben oui les menstruation en fait dans toutes les cultures c'est considéré comme une souillures, et malgré les progrès dans les mentalités, ça traîne encore dans le subconscient collectif).

Normalement, jusqu'à deux jours après les règles, tu ne PEUX pas tomber enceinte. Mais il y a toujours un risque. En tout cas on nous dit ça ais c'est quand même un peu de la désinformation, histoire de faire peur aux fifilles qu'elles aillent pas devenir mère-fille et gardent bien ancré cette crainte de déshonneur absolu, lol. Enfin bon, disons qu'aujourd'hui c'est peut être un peu davantage une histoire de promotion de la pilule vs pilule du lendemain ou, au pire, curetage. Pour avoir connu ça, je ne le souhaite à personne. Bref, vaste sujet.




JADE, oui alors le mec qui se permet de me dire un truc pareil, pour moi c'est un gros naz et soit il se prend une énorme baffe, un massacrage verbal car quand on franchit des limites avec moi, je peux devenir très très très méchante et gore, soit bon je ferme ma gueule et je remercie Dieu de ne pas avoir à fréquenter la personne en question. Car, à priori, j'ai pas de ça dans mon entourage, qui est, faut le dire, restreint...

 


 


_________________
“Quand je commence à comprendre quelqu'un, c'est que j'ai la trouille. (...) Or le problème n'est pas de comprendre mais d'écouter, d'entendre”. P. Fédida, Humain déshumain.
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
Sans parler longuement du cycle féminin, il serait bon que que les femmes ai conscience de plusieurs points:
- l'ovulation est déclenchée 14 jours AVANT le début des règles suivantes (donc en cas de cycles non réguliers, on ne peux savoir quand cela se passe (sauf anaylse))
- l'ovulation peut se déclencher à tout moment (et même pendant les règles !! )
Donc : rapport non protégé = risque systématique (mais évidement très faible 2 jours après ses règles, et très fort en milieu de cycle !!)

pour en revenir aux problèmes générés lors de la période prémenstruelle, je me permet de donner un conseil en aromathérapie simple ( pour éviter de prendre des traitement plus agressifs et qui marchent que rarement):
- 2 gouttes de sauge sclarée par voie orale (ou 3 gouttes sur le bas ventre) tous les soir pendant la période en question, voire à commencer un peu avant.

Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
ah quel mystère que le corps de la femme, surtout pour elles-mêmes hein. lol.


_________________
“Quand je commence à comprendre quelqu'un, c'est que j'ai la trouille. (...) Or le problème n'est pas de comprendre mais d'écouter, d'entendre”. P. Fédida, Humain déshumain.
Répondre en citant
Message Cycle hormonal & angoisse 
oui c'est sûr, et il n'y a pas d'age pour apprendre comment l'on fonctionne!  quand vous avez vu des filles de 18 ans venir chercher un test de grossesse le lendemain d'un rapport, on a tout compris lol.

Message Cycle hormonal & angoisse 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation