Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Protéger mes enfants de leur père
Auteur Message
Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
Bonjour,

J'ai vécu pas mal d'années avec un un homme qui correspond en tous points au critères du pervers narcissique. Grande intelligence, inscrit à MENSA.
Nous avons eu plusieurs enfants ensemble. Il a commis des actes indélicats envers ma fille qui entrait dans la puberté.
On s'est séparés.
Depuis, il se désintéresse complètement d'un autre enfant, ne lui a pas donné de nouvelles depuis deux ans. Un autre enfant encore, il l'a retourné contre lui à force de brimades et de mesquineries financières. Et il a d'abord rejeté l'appel à l'aide du dernier, qui voulait vivre chez lui, pour maintenant vouloir à tout prix le récupérer.
Mes questions :

si ma fille intente quelque chose, est-elle (sommes-nous) en danger de représailles ? Cet homme a des armes.

et

comment protéger mon dernier, sachant qu'il est actuellement placé, en quête d'un père mais très angoissé à l'idée d'aller vivre chez le sien.
les personnes qui s'occupent de lui à l'ASE ne m'écoutent pas quand je leur parle du danger. Elles pensent que je veux juste me venger. Ce qui est arrivé à ma fille, personne ne veut l'entendre non plus. je suis très inquiète pour cet enfant, qui est ado, ne connait pas son père vu qu'il ne s'occupait jamais de lui, mais qui ressent fortement le malaise quand il lui rend visite. Son père fait pression sur lui en lui disant que financièrement, il ne peut plus payer le foyer.

merci

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
Bonjour Léo,

Ton dernier est à la meilleure place pour être protégé.
Il est vrai que les intervenants auprès de l'enfants n'apprécient pas trop ce qui se dit entre membres d'un ancien couple. Ca ne signifie pas qu'ils ne protègent pas ton enfant, au contraire. Sans doute préfèrent-ils constater par eux-même les choses, mais ils iront de toute manière avec prudence.

Je pense qu'il serait bien que tu profites de cette aide pour t'occuper de ce qui te tracasse, en-dehors des enfants.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
"Je pense qu'il serait bien que tu profites de cette aide pour t'occuper de ce qui te tracasse, en-dehors des enfants."
Je ne comprends pas....
Rien ne me tracasse en dehors des enfants en fait.

Et concernant le placement qui protège mon dernier, il n'y a pas de jugement qui en décide. Si le père veut le récupérer, il suffit qu'il ne signe pas la prolongation. Sauf si l'ASE voit un danger pour l'enfant, ce qu'ils n'ont pas l'air de voir actuellement. Ils considèrent comme bénéfique l'intérêt soudain de son père.

Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
Oui l'intérêt d'un père pour son enfant est considéré comme une bonne expérience à prendre pour l'enfant. Il vaut mieux une expérience décevante à un moment où ton enfant est entouré plutôt qu'un espoir qui dure des années pour finir par faire cette même expérience seul.

Tu dis que rien ne te tracasse en-dehors des enfants, pourtant tu as vécu avec un homme que tu considères nocif et éventuellement dangereux, et tu as demandé un soutien pour t'occuper du dernier. Je suppose donc qu'il y a quelques problèmes sur lesquels tu peux profiter de ce temps pour te pencher.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
ça fait deux ans que je me fais suivre, j'ai réussi à me reconstruire, à retrouver une estime de moi, un équilibre et une éthique correcte. Mon ex avait ébranlé tous ces domaines.
C'est pour cela que je dis que pour moi, ça va.
Mais je sais que pour ma fille et mon autre enfant, ça ne va pas du tout. L'une a besoin d'être reconnue comme victime, et l'autre est angoissé à l'idée de vivre chez son père.
Et je n'estime pas juste de m'en désintéresser en me disant que c'est leur problème. Il faut donc que je les aide, d'une manière ou d'une autre, non ?
Par ailleurs, je n'ai lu nulle part que côtoyer un pervers narcissique soit une expérience constructive, et certainement pas pour un enfant. Même s'il s'agit de son père. Et comme le père en question a réussi à embrumer ceux qui s'occupent de mon enfant, ces derniers sont dans l'incapacité de le soutenir. Au contraire, ils essaient de pousser cet enfant vers son père, lui présentant comme preuve d'amour ce qui n'est que démonstrations calculées et intéressées. Mon enfant est donc seul dans son face à face avec son père.

Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
léo a écrit:
 Et comme le père en question a réussi à embrumer ceux qui s'occupent de mon enfant, ces derniers sont dans l'incapacité de le soutenir. Au contraire, ils essaient de pousser cet enfant vers son père, lui présentant comme preuve d'amour ce qui n'est que démonstrations calculées et intéressées. Mon enfant est donc seul dans son face à face avec son père.


Tu présentes les professionnels comme étant au service de ton ex. Ils ne sont ni séduit par lui, ni au service de ce qu'il veut montrer.
Leur rôle c'est d'accompagner ton enfant dans son seul bien à lui. Ca peut passer par une mise en relation avec son père, mais c'est du bien-être de ton enfant qu'ils se soucient.

Je suppose que tu as formulé le souhait d'être aidée dans l'éducation de ton dernier auprès d'un travailleur social. Tu pourrais retourner le voir pour évoquer tes craintes. Si les professionnels autour de ton enfant s'occupent exclusivement de ton enfant sans tenir compte de tes souhaits, la personne qui a mis en route cette aide sur ta demande est là pour toi. Tu pourrais lui exprimer tout ça.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
J'ajoute que la politique éducative en France privilégie le maintien du lien entre l'enfant et ses parents, qui que soit le parent. Personnellement je n'adhère pas trop à cette idée, je pense que certains parents sont tellement néfastes qu'il vaudrait mieux privilégier le "pas de parent du tout" à "un parent à la carte et sous surveillance" qui ne sert qu'à venir injecter régulièrement une piqûre de rappel empoisonnée à l'enfant.
Mais bon, ce n'est que mon opinion et je ne suis pas du tout spécialiste en la matière. Et la majorité des professionnels et de toute manière, toute la politique autour de la protection de l'enfance prône le maintien du lien parental, ça a été pensé comme ça avec les avantages et les inconvénients qui en découlent.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
Merci de ces réponses. Je ne sais pas si ça éclaire mes propos, mais je précise que le placement de mon enfant est peu conventionnel, enfin je pense.
Il fuguait à répétition de mon foyer (recomposé), provoquant en moi une angoisse extrême, étant donné que j'avais déjà perdu un enfant. Une fois, en désespoir de cause et parce que l'enfant était pour, je l'ai apporté chez son père pour qu'il y reste, le père me l'a rapporté, ne voulant pas de lui. J'ai demandé de l'aide à un éduc d'une association, mais mon enfant le fuyait. Mon enfant voulait aussi aller chez ses grands-parents, mais ils ont refusé. Ne restait que le foyer, mais je ne voulais pas en faire moi la demande, parce que ce que j'aurais vraiment voulu, c'est d'une aide à domicile, avec un éducateur. Donc mon enfant est allé lui-même voir l'assistante sociale, et nous, ses parents avons signé pour un placement volontaire. Le résultat est que j'ai commencé par perdre le droit de le voir pendant au moins six mois, puis je le revoyais mais en séance accompagné, perdant peu à peu le lien avec cet enfant, qui de très proche ne me parlait plus.
Et là, ça va mieux avec lui (au bout de deux ans), mais durant cette période, le père a récupéré la garde auprès du JAF et entend sortir l'enfant du foyer, alors qu'en parallèle cet enfant se braque contre son père, dont il décèle les motivations malsaines.
Je n'ai quasiment pas voix au chapitre en ce qui concerne les éducateurs en charge du "dossier". Effectivement ils prônent l'intérêt majeur de mon enfant, mais tentent maintenant de le "chasser" du foyer et de lui faire choisir d'aller vivre chez son père. Mais ils ne veulent pas connaître qui est réellement le père, n'ont jamais seulement consulté le reste  de la fratrie à ce sujet (ni à aucun autre sujet d'ailleurs).
Je ne me sens vraiment pas sereine devant le suivi qui est fait.

ceci étant, que pensez-vous de la situation pour ma fille également ? Si elle porte plainte, le père ne risque-t-il pas de se montrer dangereux pour elle ?

Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
C'est d'abord à ta fille (tu ne précises pas son âge) de considérer si elle souhaite porter plainte ou non, si elle en ressent le besoin et si elle est prête à en assumer les conséquences. Il est rare que la personne accusée se livre à des actes de violence, mais il peut nier en bloc et s'en tirer sans peine significative, ce qui est extrêmement difficile à vivre pour une victime. Par ailleurs, s'il est condamné, ce n'est pas toujours facile à vivre non plus... Bref, c'est une question tellement complexe que personne ne peut décider pour quelqu'un d'autre. Si ta fille décide de le faire, il serait important qu'elle soit accompagnée sur le plan psychologique.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
elle a 22 ans, en ressent le besoin impérieux, mais pour le satisfaire il lui faut que son père soit condamné (peu importe la peine). elle ne veut pas de suivi psychologique et a très peur de son père, de ce qu'il pourrait lui faire par vengeance.
moi non plus je ne suis pas bien rassurée en fait.. j'ai peur d'un pétage de plomb car il a beaucoup à perdre : sa nouvelle femme, son nouveau travail. J'ai aussi peur qu'il s'en prenne aux enfants qu'il voit encore (deux sur les quatre).

Répondre en citant
Message Protéger mes enfants de leur père 
S'il a une nouvelle femme et un nouveau boulot à perdre c'est plutôt rassurant. Ce n'est pas un dépot de plainte qui lui fera perdre parce qu'il garde la possibilité de se taire ou de nier, et ça protège du pêtage de plomb. Et s'il devait être condamné, vu qu'il reste la liberté à perdre il n'y a presque aucun risque.

Pour ta fille je pense que l'aide psychologique devrait passer avant tout. Si elle ne sent pas prête à regarder son histoire en face je crois qu'un dépôt de plainte sauvage sans un soutien derrière ne peut que la mettre en danger. De se retrouver face à cette histoire sans s'y être préparée, d'être niée dans sa souffrance, et de s'écrouler seule.
Les plaintes à l'âge adulte pour des faits qui se sont passés dans l'enfance sont le plus souvent classés sans suite. Et quand il y a condamnation, c'est (à mon goût) plutôt léger quand il s'agit d'un membre de la famille, un passage à l'acte prouvé coûte à peine un tirage d'oreilles avec sursis mise à l'épreuve, en clair trois fois rien tandis que la victime repart avec son fardeau.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Protéger mes enfants de leur père 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation