Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
le grain de sable dans le rouage
Auteur Message
Répondre en citant
Message le grain de sable dans le rouage 
Je ne sais pas par ou commencer,ni par ou finir donc je vais expliquer mon cas comme il vient tout en essayant de pas donner trop de détails au cas ou je soit reconnu (non je suis pas un chanteur ni rien,juste que je raconte ça à tout les gens que je connais depuis plusieurs années,bref...)


J'ai 23 ans,je suis un garçon,j'habite une grande ville,après 6 ans d'université et un changement de parcours je termine ma licence,
j'ai mon propre studio ou je peux vivre sans avoir ma mère sur le dos,quand je m'y sent trop seul ma mère est toujours très heureuse que je retourne chez elle,je mange à ma faim,j'ai à peu près la santé,je bois pas je fume pas je prends aucune drogue,


la vous vous dites "mais pourquoi il vient nous faire chier celui la encore un petit bourgeois qui vient pleurnicher?"


oui je viens pleurnicher


mon souci est que je n'ai jamais su comment avoir une vie sociale,des problèmes familiaux dans l'enfance on fait que je n'ai jamais appris par mimétisme à me sociabiliser,n'ayant jamais été avec mes parents chez des amis,dans des fêtes de mariage,rien,nada


ça c'est fait on y garde de côté


mon deuxième gros problème celui qui me pourrit vraiment la vie est la solitude,certes je suis fils unique mais ce n'est pas cette solitude la,je parle d'une solitude affective et sexuelle


pour l'affectif effectivement je trouverais toujours des gens qui veulent me faire croire qu'ils sont mes amis car ils m'ont en contact sur facebook qu'ils m'y parlent chaque jour (ou par sms) mais ont toujours une bonne excuse pour ne pas me rencontrer (et je les comprends,un mec qui sait pas se sociabiliser et cacher ses émotions,ça craint),mais évidemment ça ne me convient pas,je suis un perfectionniste et je ne trouve pas de vrais amis (ceux qu'on peut appeler à 2h du matin pour leur dire qu'on va pas bien,ou plus simplement ceux à qui on peux dire "on va boire un verre tout à l'heure" et qui répondront pas "désolé je sors déjà avec des gens" (en gros tu peux pas venir)




MAIS TREVES DE DIGRESSION


j'aimerais savoir comment faire pour ne plus penser à mon célibat,je suis loin d'être un garçon précoce,premier bisou en colo à 16 ans,première fois à 18 sur un coup d'un soir innatendu qui est finalement devenu ma plus longue relation (mais à distance mais la plus forte quand même)


bref,je me soule moi même en écrivant ce texte je vais faire un résumé :


moi y'en à marre célibat,moi vouloir savoir si médicament pour plus penser au célibat ou regarder les femmes par manque de sexe et mieux me concentrer sur ce qui me fait plaisir dans ma vie à moi


le bromure est-il encore prescrit? je dois vraiment en parler à mon généraliste si je veux pas payer plein de frais en plus en allant directement chez un sexologue? à quoi rime ce poste? bref j'en sais rien moi même,si vous avez le courage de me demander des trucs précis je pourrais répondre,on sait jamais que je guérisse et ne pense plus jamais à être amoureux d'une femme.


POST SCRIPTUM : les "ça arrivera quand tu t'y attendra pas" ou les "te prends pas la tête" je les entends depuis que j'ai 13 ans
et ça a souvent le don de m'énerver et que je casse tout les objets à proximité,merci d'avance d'éviter ce genre de remarques connes,et oui je suis défaitiste,et oui je devrais être heureux de mesurer 1m62 pour 84kg et aller draguer en boite tout en pratiquant le binge drinking mais désolé c'est pas mon éducation


désolé de mon agressivité,mais pas de sexe pendant un an et demi ça doit jouer sur mes sautes d'humeurs je pense


cordialement


anonyme

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message le grain de sable dans le rouage 
Bienvenue anonyme,

Pour les femmes et le désir sexuel, je n'ai pas d'idée mais ne pense pas que te donner des traitements en soit une bonne.

Ce qui me paraît plus important serait de traiter ton anxiété sociale, dont les conséquences risquent d'être d'ailleurs plus étendues que la sphère des conquêtes féminines. Il y a toutes sortes de techniques thérapeutiques adaptées à cette problématique et sur lesquelles un(e) psychologue pourra t'éclairer. En tant qu'étudiant, tu peux consulter au BAPU si tu manques de moyens pour consulter en ville.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message le grain de sable dans le rouage 
*reviens après quelques heures de sommeil réparatrices*


tout d'abord merci pour ta réponse,j'ai conscience qu'un traitement parait abherrant à mon age et sachant que je suis tout le contraire d'un violeur,au contraire j'ai trop de respect pour les femmes parfois j'ai l'impression (alors qu'elle ne le méritent que très rarement)


j'aimerais vraiment trouver un médicament qui ne me fasse plus penser au désir ni à rien de tout ce qui peut avoir un rapport avec l'amour ou les sentiments,ce manque j'en souffre trop d'ou ma volonté de ne plus y penser,jamais


concernant une thérapie/un suivi,j'ai accès à tout,je connais déjà la chanson,j'ai du faire une hdt pour ma mère 4 ou 5 fois je ne compte plus,donc maintenant le monde des psys tout ça je suis bien renseigné,les médicaments qui transforment les gens en loque aussi


j'ai été suivi il y a longtemps quand mes parents se sont séparés (et heureuseument qu'ils se sont séparés) pendant 5 ans,ça n'as absolument rien changé,je me voyais mal dire "ma mère vit dans son bordel mais c'est toujours mieux que d'aller avec mon père amateur d'héroine" à 8/10 ans... remarque j'aurais du rien que pour voir la tpete du psy,mais trop risqué,je laisse la dass à d'autres


donc voila mon experience d'un cabinet de psy qui ne m'as absolument pas donné envie d'y retourner même si j'en ai surement besoin pour de multiples raison,je préfère être maitre de mon destin,mais sans médicaments je n'ai pas le choix je vais continuer comme ça,en essayant de pas y penser,heureusement que j'ai trouvé un boulot,je commence lundi et je fini fin juin,me reste plus qu'a réussir mon rattrapage à l'université ! 

Répondre en citant
Message le grain de sable dans le rouage 
Ben tu peux rester maitre de ton destin, et à côté de ça avoir besoin de te faire aider. Vu ce que tu décris de tes soucis à mon avis ça ne serait pas de trop, et surtout la méthode Coué (ou plutôt la méthode de ne pas y penser) . bof bof.


Bon courage, et bonne journée à toi.

Répondre en citant
Message le grain de sable dans le rouage 
merci sourire ! je vais essayer !

Message le grain de sable dans le rouage 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation