Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Débat : RSA, quel bilan ? [Rfi]
Auteur Message
Répondre en citant
Message Débat : RSA, quel bilan ? [Rfi] 
Pour écouter le débat sur le RSA, suite aux propos de Wauquiez:


Par Jean-François Cadet

Avec :


- Luc Jerabek, directeur général de l’Agence Nouvelle des Solidarités Actives.
- Bertrand Nouel, avocat honoraire et expert à la fondation IFRAP.


En complément : revue de presse

Les Échos : RSA : l'UMP circonscrit la polémique

France Info : RSA, une polémique utile ? (Wauquiez vs Hirsch, dissonances dans la majorité)

France Info / Les invités de France Info : Martin Hirsch, RSA : "Il y a des excédents, où vont-ils ?"

20Minutes : "Martin Hirsch dit des bêtises", les chiffres du RSA selon Baroin en réponse à l'itv de Hirsch sur France Info

Le Monde 07/06/11 : RSA : les propositions de l'UMP sont-elles applicables ?

Le Monde 08/06/11 : Polémique entre MM. Hirsch et Baroin sur le financement du RSA

L'Humanité 9/06/11 : Martin Hirsch n'en finit pas de manger son chapeau - il se range finalement derrière les ténors de la majorité présidentielle

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale : Actualité du RSA, journée nationale consacrée à l'insertion des bénéficiaires

L'Humanité 28/04/11 : 8 millions de français vivent sous le seuil de pauvreté



Intéressant dans le débat :

- Harmonisation des aides entre les territoires (région, conseil général, état...) : tout le monde est d'accord mais dans les faits très difficile à mettre en place.
C'est à dire Allocation globale = une allocation en fonction du coefficient familial plutôt qu'une somme d'aides et d'allocations toutes différentes et délivrées par des guichets différents (allocation énergie, logement, familiale, transport, rsa socle...), ensuite les bénéficiaires choisissent à quoi allouer l'argent. Permettrait plus de visibilité budgétaire pour les ménages (par ex, quelles pertes en budget lors d'un changement de situation).
À ne pas confondre avec l'Allocation universelle (où tout le monde aurait une somme d'argent versée quelle que soit sa situation, idée de Jacques Marseille, remise sur le tapis par Villepin).

- L'engagement de tout bénéficiaire du RSA socle à retrouver un travail (le fameux "contrat d'insertion") existe déjà, il faut juste le rendre un peu plus effectif au lieu de chercher d'autres raisons et d'autres façons de le rendre effectif. Pour bénéficier du RSA socle, obligation de s'inscrire au Pôle emploi. Face à la difficulté de trouver un emploi quand il y a 500.000 offres pour 4 millions de sans emploi.

- De plus, il existe déjà un contrait aidé d'insertion (contrat unique d'insertion, co-financé par argent d'état, à 20h par semaine, plus gratifiant que 5h/semaine...) sans compter qu'il faudra un jour et demi de travail d'une autre personne pour trouver le dit boulot à 5h, donc un dispositif qui coûtera au final plus cher.

- Dans l'Hérault, le CUI garantit une aide de l'état à l'employeur seulement si le contrat dépasse 30h/semaine = cela marche bien, forte demande des demandeurs d'emploi et le score à la transformation en contrat de travail durable et sans aide est supérieur à tous les autres CUI.

- Ces deux spécialistes estiment que les 5h par semaine obligatoires sont un calcul politique avant toute autre chose car cela n'a aucun intérêt ni économique ni social.


- Plus de 600 mille personnes qui sont au RSA activité, + entre 80 mille et 200 mille personnes qui passent du RSA socle au RSA activité d'un mois à l'autre, totalité 1millions4 personne qui ont eu du RSA activité au moins un mois dans l'année = les gens acceptent même pour un mois des activités à 1h - 10h de travail. La majorité des personnes vont vers l'emploi quand elles en trouvent.

- Le total des prestations sous conditions de ressources : plus de 80 milliards environ par an. Le RSA représente 10% de cela soit environ 8milliards par an, prime de retour à l'emploi exceptée (qui est versée une fois à l'acquisition d'un emploi de x heures, il me semble un mi-temps minimum). En terme de coût-bénéfice cela demeure incontestablement positif d'après Bertrand Nouel, mais il estime que toutes prestations sociales comprises, il y a une prise en charge par l'état énorme.  Luc Jerabek quand à lui aimerait qu'on calcule ce que cela coûterait si ce minimum n'était pas garanti.

- D'après Martin Hirsch, une taxe a été spécialement créée pour financer le RSA complémentaire, c'est à dire une taxe pour que les gens qui travaillent aient un complétement de revenu. Cette taxe a rapporte 1milliard et demi par an, dont 1milliard d'excédent en 2010 a été mis de côté au lieu d'être utilisés pour le RSA. De son point de vue, la France a les moyens de financer le RSA.
Il craint que l'argent du RSA ne soit utilisé pour alléger l'impôt de solidarité sur la fortune.

- D'après Martin Hirsch toujours, une des raisons pour lesquelles des gens comme Wauquiez s'en prennent au RSA, est que lorsque Hirsch a créé le RSA, il a expressément souhaité que le demandeur de RSA soit obligé de s'inscrire au chômage, alors qu'autrefois, les bénéficiaires du RMI ne le devaient pas et étaient ainsi masqués en tant que chômeurs.



Dernière édition par Manamana le Jeu 9 Juin 2011 - 13:53; édité 7 fois

_________________
“Quand je commence à comprendre quelqu'un, c'est que j'ai la trouille. (...) Or le problème n'est pas de comprendre mais d'écouter, d'entendre”. P. Fédida, Humain déshumain.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Débat : RSA, quel bilan ? [Rfi] 
Quand j'en entends parler, j'ai envie de voter communiste... 


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message Débat : RSA, quel bilan ? [Rfi] 
Salut hervé,
Rien à voir mais le revenu universel est dans le projet des verts.

À contrario, le seul parti de gauche, quasiment, qui ne souhaite pas de sortie du nucléaire, c'est le PC.

Lors des assises du nucléaire, le ps a laissé entendre qu'il pouvait être favorable à une sortie du nucléaire à moyen terme tout en restant volontairement flou. (comme d'hab?) Les verts posent comme condition préalable à toute discussion une sortie du nucléaire.
Merci Manamana pour ton texte sur le rsa..

Répondre en citant
Message Débat : RSA, quel bilan ? [Rfi] 
Le nucléaire ne peut être qu'une énergie de transition entre les énergies fossiles et les énergies renouvelables. On doit aussi veiller à réduire au maximum la consommation d'énergie, histoire d'avoir à moins produire, cqfd.

En matière d'emploi, c'est aberrant de favoriser l'emploi précaire et pauvre au détriment de l'emploi pérenne qui paye des impots. Ainsi proposer de faire quelques heures de travail par semaines par des gens à l'aide sociale, c'est détruire ce type d'emploi !

Mon modèle politique, c'est Joschka Fischer... Il y a des jours où l'on envierai presque les allemands...


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Message Débat : RSA, quel bilan ? [Rfi] 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation