Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Temoignage d'un homme qui souffre (enfin je croie)
Auteur Message
Répondre en citant
Message Temoignage d'un homme qui souffre (enfin je croie) 
Bonjour,


Je souffre de TOC du couple.


Depuis que j’ai changé de logement mes TOC on disparue (phrases magique, lumieres, facons de marcher, lavages de mains, rituel avant de dormir etc) et se sont retourné contre mon esprit et mon couple.


Durant la distance et la relation a longue distance (séparation très stressante car longue et incertaine de sont retour dans les 6 mois) j’ai commencé à stresser, angoisser, psychoté.


Peur de ne pas l’aimer, peur de mal l’aimer, fantasme incontrôlable sur d’autre filles (d’on une que j’ai eu un coup de foudre il y a longtemps mais je ne désir pas du tout faire ma vie avec, sauf dans mes tocs), coupable de mes désir pour d’autres, peur d’être homo, pervers, co-dépendant, violent, je pensai être foncièrement mauvais, incapable d’aimer vraiment, je pensais jouer la comédie de l’amour, sociopathe etc j’avais énormément de culpabilité et j’avais l’impression de lui mentir et de la manipulé, peur de tomber dans le schéma de mes parents , culpabilité face a mon passer, remise en question de toute ma vie, doute de mes choix de vie, d’amis, de sentiments pour mes proches, de mes goux, de mon emploi, tout.


Choisir c’est renoncer, et quand je choisie j’ai des TOC sur se en quoi j’ai renoncé, même si je sais que je n’aime pas les autres choix et que j’ai fait le bon.
J’étais sur que mes pensées était véritable voir même proche de l’acte, et j’ai douté.


Le doute (de tout) a toujours fait partie de ma vie et m’empêche d’avancer, quoi que il m’apporte une perspective asses grande d’un événement quand je control se doute (je prends mon temps et pèse toutes les portions de vérités).
Mais en état anxieux  se doute se transforme en quasi névrose.
Je perds toute activités a se moment la, mes actions se coupe, je fuis.


Je savais que je remettais cela sur elle pendant la crise, je m’étouffai moi-même en pensant que c’était elle…idiot je suis, coupable je suis.
Je la pensai responsable et cela ma fait croire que j’étais un pervers narcissique, ou impossible d’aimer et j’y ai crue, je me suis auto plombé.


Durant ma crise elle a rompu avec moi alors qu’elle m’aime incroyablement et n’ayant aucun argument en m’a faveur a se moment la et ayant tellement peur de lui faire du mal j’ai accepté la séparation, confus, je bafouai, j’étais perdu, (on allait se marié dans 2 mois si elle pouvait revenir en france) de peur de la brisé elle et sa vie j’ai laisser faire.



Je la vois mère de mes enfants, on avait le projet d’une petite fille (bon sa se commende pas un pti gars c’est bien aussi)J la séparation ma re-ouvert les yeux sur mes sentiments (don jetait sure avant la crise), ils étaient déjà la avant biens sure et même pendants la crise.


J’ai commencé a croire que, si je ne pensai pas a elle tout le temps non stop, cela était une preuve d’un amour faux…mais comme c’est faux de pensée cela !
Je ne profitai plus de moi, je vivais dans le passer et le futur, j’étais absent avec moi.
Ma logique ma tuer.
Je croyais que l’amour était un sentiment inébranlable du cœur, alors que je sais très bien que même dans l’amour on ne peux pas ressentir l’amour 24h sur 24, 7j sur 7,  toutes les secondes.
Parfois on s’occupe de sois hehe


J’étais en crise, je croyais au contraire de se que je suis et se que je veux être, mes pensées ayant une influence mystique sur moi-même.


Puis.


Je l’aime, au début j’ai douté car je n’ai pas eu de coup de foudre et de toute façon je doute tout le temps, et je ne croie pas au coup de foudre, en faite je l’aime et c’est tout, avec mes doutes et mes certitudes.
Je ne suis concentré que sur la mauvaise énergie, plutôt que sur la bonne.
Le même genre de doute et de certitudes que j’ai y compris pour ma propre famille…
Je l’aime pour ce qu’elle représente mais aussi pour se qu’elle est vraiment, j’aime son âme.
Je l’aime parfois mal, parfois bien c’est sure (ne m’aimant pas moi-même tout le temps), mais comme tout le monde.


Tout cela ma enfermer sur moi et ma empêcher d’être moi et a déclencher ma crise (mes peurs etc, le changement de maison que j’avais fait pour elle et l’attente incroyablement pénible de sa venue avec son fils).


Elle est parfaite pour moi, elle est rare et notre couple formai un couple que je qualifie de rare (et notre entourage aussi, tout le monde pensai qu’on se connaissait depuis longtemps, on était vraiment bien ensemble, comme deux logo imbriquer, un amour une amitié une sensibilité, la même imagination, fantasme en commun, vision de la vie, rêves, complicité, désirs, je me sentais famille, je m’occupai de son petit bout.


Mes doutes, mon stresse et enfin ma crise on aussi été déclencher aussi par le fait que on a pas eu le temps de tester la vie de couple très longtemps avant, si nous avions été plus longtemps ensemble dans un ménage avant, mes crises aurait surement été gérable, je pense.

Mais l’engagement me fait peur, la relation aussi, je sais que une relation ne peux pas être fusionnel tout le temp, mais j’en ai peur en même temp.
J’ai peur de la vie, mon ventre et ma digestion (et ma colopathie) me le disent tout les jours.
Mais avec elle je n’avais pas eu de problème de ventre quand elle était la.


Mes tocs me font mal, il on eu raison de ma relation, je ressens un regret immense, une peine énorme, un rêve détruit, une petite mort.
Mais je garde espoir, je sais que cette relation est une perspective d’évolution pour moi et pour m’affirmer dans mon amour et notre amour, et si ce n’est pas le cas, dans ma vie avec elle ou une autre.
Mais je la veux elle.
Parce que elle peut m’accepter mais surtout parce que je l’aime et qu’elle m’aime, qu’elle est la femme de mes enfants dans mon esprit, qu’elle est unique.


Mais je me refuse de gâcher sa vie, alors je vais voir si cela est viable avec du travail, et si elle accepte se problème en moi, pourquoi pas.
Je lui dirai tout, pour ne pas qu’elle soi déçus, je ne vais pas me mentir.
Je dois la protéger de ca, et si je ne peux pas la rendre heureuse, alors j’accepterai qu’elle ne veuille pas de cette vie, et je ne pourrai pas lui en vouloir pour ca.


Mais mon avenir est devant moi, je ne suis pas une victime de toc, je suis toqué, mais je ne suis pas une victime de mon passer, je suis.


Je ressens de la culpabilité à m’aimer moi-même, mais comment aimer bien les autre si vous ne vous aimer pas vous-même ? Cette femme me donne envie de m’aimer, pour mieux l’aimer elle.


Je me haï quand je pense haïr, je m’aime quand j’aime, et j’aime.
Avec tout l’amour que je lui porte je ne veux que sont bonheur, et si sont bonheur ne peux pas passer pas par moi, je ne peux que accepter sont choix d’adulte (car elle m’aime mais pense aussi a elle, et du coup, au autre et sont effet dessue).

Il y a d’autres femmes c’est sure, mais c’est elle que je veux maintenant, aujourd’hui, dans mon présent, elle est rare, unique, je la voie, je la veux, je la sens.
Je sais que en repartant avec elle en relation et si elle souhaite mes TOC vont revenir, mais je ne vais pas me laisser faire, ca va être dure mais je vais devoir me concentré sur le moment présent et sur les cotés positifs de mon choix, qui est le bon, même si je fantasme sur les autre choix, que je ne veux pas, qui sont l'illusion de mes troubles.


Voila se que fait l’amour : il donne la capacité de s’ouvrir il est l’essence et la force de vouloir faire les choses pour sois et pour l’autre, c’est l’énergie la plus incroyable qui permet les plus grande choses de la vie, belle ou mauvaise, triste ou heureuse.
Je l’aime.
Je le sais, même quand je ne le sais pas.
Et si elle ne veux plus de moi, je ne n'oublierai jamais et je serait reconnaissant toute ma vie, pour tout l'amour que l'on a échanger et qui nous a illuminé notre sois intérieur.

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Temoignage d'un homme qui souffre (enfin je croie) 
Qu'il est dure de passer d'un amour normal, a un amour névrotique causer par sont passer pour ensuite retenter de passer du cotée lumineux et non vampirise de l'amour.
Dure mission mais pas impossible avec du travail, communication, compréhension mutuel, échange, amour dans tout ses états.
Mais pour cela il a un maitre mot : action !

Message Temoignage d'un homme qui souffre (enfin je croie) 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation