Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
AIDE DIAGNOCTIC ma copine, bcp pb de couple
Auteur Message
Répondre en citant
Message AIDE DIAGNOCTIC ma copine, bcp pb de couple 
Bonjour 


Je vais vous raconter une histoire avec beaucoup de détails qui peut paraitre compliquée, mais tel que je l'ai vécu. Si vous pouvez m'éclairer sur ce que pourrai avoir ma copine comme trouble ou maladie.




J'ai 26 ans je suis avec une fille de 25 ans depuis un an (je suis son premier petit ami), complicité très élevé dès le début, je tiens beaucoup à elle depuis le début je m'investi beaucoup dans notre relation, elle aussi a sa facon.
 
Depuis le début ca se passai très bien les 6 premiers mois, juste souvent je lui faisait remarquer que elle pensai + a elle et était egoiste, elle me retorquai à chaque fois que je lui en demandai trop que ca allait trop vite, que elle faisait déjà beaucoup d'éffort.
 
6 mois après je suis allé en vacance en avion la ou elle habite sur une ile, j'ai loué mon logement et ma voiture. Au téléphone, elle refusai que je vienne et la premiere grosse dispute à commencé, elle était très virulente et méchante et a tout fait pour que je ne vienne pas. J'y suis quand meme allé, en me disant de toute facon si elle veut pas me voir et bien tanpi je mocuperai sans elle je connaissai qq personne la bas déjà.  Arrivé la bas je rencontre les parents dès le premier soir, tout se déroule bien, je la voit tt les jr et aussi ses parents. 
Pendant mon séjour je lui reproche de jamais venir me voir et que c'est tjr moi qui vient chez elle la voir (elle a du venir q peine qq fois me voir dans mon logement que javai loué), nouvelle dispute, a chaque fois elle devient un mur de silence ou bien pleure ou bien plus rarement s'énnerve (idem au téléphone avant de venir sur l'ile). Le séjour se passe plutot bien coté sortie, mais parfois j'étai obligé de lui laisser prendre l'initiative car sinom c'est tjr moi qui devait tt décider et sa me faitguai. Elle avait du mal a se motiver, se ramenait souvent a 11h du matin chez moi, alors que j'etai réveillé depuis 7h, je la comprenai pas javais fait un gros effort financier pr venir la voir et profiter d'elle et de l'ile mais elle dormai tt le temp, le matin jusqua très tard, et le soir assez tot elle me lachai, elle disai etre fatigué. Elle m'a dit a deux reprise, "dans un an je t'expliquerai". Mais sur mon séjour de 1 moi, je voyai bien quelle avait pas d'entrain et pioncait tt le temps. Un autre pb m'est apparu, elle avait jamais envie de moi, et notre sexualité était chaotique et inexistante, elle me disai elle a pas envie. Après moulte questions et reproche de ma part, et une grosse dispute ou j'ai du quitter sa maison la nuit a 23h car elle m'a dit "quest ce que tu fais encore ici en eteignant la lumiere de chez elle", je me suis tiré dans mon logement en furreur, elle ma finalement rejoint chez moi (elle ne venait jamais), m'a avoué prendre un antidepresseur la paroxetine depuis 3 ans pour l'anxiété a cause de ses études et de son travail qui la stress beaucoup, et qu'elle était hyperémotive hypersensible. Ce médicament est préscrit pour les dépression majeur, trouble obsessionnel compulsif, attaque de panique,anxiété généralisée, stress post traumatique jai vu sur internet.
Un medecin generaliste lui a prescrit la molecule, elle m'a avoué aussi avoir consulté un psy à ce moment la quand ca allait pas (cb de temps jen sai tjr rien, un psychiatre ou psychologue je ne sait pas). En regardant les effets secondaire du médicaments je me suis dit que ca exliquai son envie de rien faire, sa fatigue, et labsence de désir et l'absence davoir envie de moi et de sexe. 
 Je lui ai pardonné, en lui disant que elle aurai du me le dire avant que ca aurai évité beaucoup de disputes... Elle m'a dit que elle avait peur que je parte en courant. Elle m'a aussi avoué ne pas avoir réussi a arreter son medicament depuis 3 ans, 2 fois elle a tenté darreter mais elle les reprenai, la actuelement elle ne travail pas du tout pour l'année a venir. Elle a décidé d'arreter delle meme assez rapidement en 2 semaines je crois en diminuant les doses. On s'était dit que elle allait redevenir elle meme les semaines ou mois a venir. A ce moment la elle mavait dit un truk bizare, comme quoi je l'aimerai peut etre plus quand elle sera plus sous ttt et redevenue normale, j'avai rien pigé a ca sur le moment.
 
 Elle disait renaitre les premieres semaines, se redécouvrir. Mais la suite est assez chaotique, les 3 mois suivant l'arret du médicament elle avait des jours ou ca allait bien et était de bonne humeur joviale et tout se passai bien pour nous deux, mais dautres jours horrible ou elle restait chez elle et ne voulais pas me voir (elle était très dur et méchante a chaque fois en disant je men fou on est pas obligé de se voir h24, j'ai pas envie de te voir je veux rester seule ect ect). C'était très dur pour moi, je lui faisait le reproche qu'elle sen fichait de moi qu'elle était méchante et égoiste. La sexualité était tout aussi chaotique que sous médicament meme 3 mois après. 
J'avais essayé de lui faire dire ce quil se passait dans sa tete et se quelle ressentai, elle restai la plupart du temps silencieuse ou pleurait ou bien on se disputai ca menervai et après elle senervai aussi. 
 
 
Je vais vous décrire tout les problèmes ce que j'ai pu constater depuis 3 mois :
- Absence de communication de sa part ou très peu de communication, silence le + svt ou bien elle dit je sais pas ou bien elle pleure. Je lui ai demandé de faire un effort sur la communication que c'est le + important.
- Disputes multiples du a l'envie de rester seule chez elle sur son ipad toute la journée, en me disant je veux pas te voir. Disputes multiple du au fait qu'elle ne suporte plus aucune remarque importante de ma part, Intolérence complète à la frustration ou a une remarque banale et peut s'emporter violement ou bien reste muette. Après chaque dispute (parfois pour des raisons débiles) elle m'ignore et s'isole chez elle pendant un jour ou plusieurs jours, sans revenir vers moi.
- Un peu obsessionnel sur les bord : a des rituels chez elle, ranger tout les objet au mm près, passe très souvent laspirateur, passe son temps a ranger alors que tout est deja trop rangé.
- Apathie, anesthesie emotionnel  , anesthesie affective. Le plus dur a suporter pour moi. Completement insensible à ma souffrance, je peut pas me confier a elle sinom elle dit des propos très blessant en disant c'est pas la peine de la faire culpabiliser elle sen fout ques que je fait encore avec elle.
- Capricieuse, enfant gaté. M'a avoué un jr aimer contredire et faire du mal au gens quelle aime : car quand on est mal, faire du mal aux autres permet de se sentir mieux. Elle ma dit  le faire avec sa famille et a eu des pb de nombreuses disputes, a une période de sa vie vers 20 ans (enfance adolescence jen sai rien).
- Est dans le dénie. Est + préocupé par limage quelle donne a son entourage, cad quelle essaira de faire du mieux quelle peut pour paraitre normale et bien ds sa peau.
- Ne percoit pas vraiment la réalité, elle peut dire des propos vraiment très blessant et sen foutre completement ca lui fait ni chaud ni froid.
- Troubles sexuels : absence totale de libido et de désir, absence de sensation, anorgasmie les rare fois ou on la fait, et une aversion sexuelle. Elle a jamais voulu me sucer ou me masturber aussi. Elle dit se forcer a faire l'amour pour moi.
-labilité emotionnelle, insensibilité emotionnelle
- Un jour elle m’a dit parler toute seule (regulierement) quand elle est seule chez elle. Mais depuis que on est ensemble je ne lai jamais vu parler tte seule.
-anhédonie = incapacité d'un sujet à ressentir des émotions positives lors de situations de vie pourtant considérées antérieurement comme plaisantes, 
- Devenu très peu bavarde ces derniers mois : aphasie absence de paroles
- avolition perte d’énergie et de volonté, clinophilie rester dans le lit
-discours désorganisé, parfois contradictoire, difficile de regler un pb, incapacité ou refus d' exprimer le oui ou le non lors dune question.
-carrence affective surement, familiale je ne sais pas, mais a manqué d'amis au lycée et début duniversité c'est tout ce que je sais.
-Ma dit que elle aime pas le sexe et s’en passe, et que ca ne changera pas faudra faire avec (étonnant qu'elle prédise le futur?)
-Ma dit un jour que elle marche a lintuition pour prendre des decision ou faire des choix, que sa sexplique pas, comme si un truk se passe tt seul dans sa tete.
-Hesite beaucoup pour prendre une décision banales, genre choisir des aliments au supermarché. Elle réfléchie beaucoup beaucoup trop pour des choses banales, l' anxiété?
-Compte ses centimes alors que elle a plein de poignons.
-Ma dit un jr que elle prefererai travailler dans un laboratoire (car n'aime pas son métier actuel), métier en contact avec personn quoi.
-faccultés mentales conservés, ne se néglige pas, fille très inteligente, éducation très élevé, et métier haut niveau actuel.
 
Je pense que ma copine fait peut etre une dépression, mais dans ce cas la pq elle arrive quand meme a travailler, a avoir une vie sociale, elle a jamais eu denvie de suicide et aime bien sa petite vie quand elle s'isole chez elle.


Donc jy connait pas grand chose mais tout ces petits pb se retrouve un peu dans pas mal de trouble :
- trouble de la personnalité mais jy connait rien j'ai juste jeté un oeil : ca ressemble a un mix entre schizoide/anxieuse ou evitante ca ressemble/ un peu obsessionel/borderline j'en sai rien. 
-ou alors trouble psychotique = shyzophrénie ou autisme peut etre


??????


J'aimerais aussi savoir si vous pensez que cest juste une dépression, ou bien que elle a une autre pathologie psychiatrique ou psychologique? Si oui laquelle ca ressemble? Je pense que le pb est beaucoup plus antérieur a ca, et que cest pour ca que elle a eu des relations houleuses ds le passé avec ses parents, et maintenant avec moi la personne qui la connait le mieux après eux.
 


Quelle attitude je dois adopter. Je ne veux pas la perdre je suis très attaché a elle.
Je vie très mal la situation, ca va finir par me rendre dingue aussi cette histoire. 
Je viens de comprendre mon comportement inadapté a la situation depuis 3 mois, que il lui fallait de l'air et pas lui courrir après et attendre que elle aille mieux et surtout pas lui demander du sexe ou lui faire de remarque désobligeante car ca ne l'aide pas. Mais je lui reproche de ne pas être sincère et honnete avec moi sur le sujet, car pas mal de disputes aurai pu etre évité si elle men avait parlé spontennement un peu. Et peu etre n’aurai du t’elle jamais arretter son ttt medicamenteux ?
 
 


 
 
Merci

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation