Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages
Auteur Message
Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Relais d'une pétition en cours :

 
Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages ! 
Appel à signatures
 

Le lancement d’une nouvelle chaîne de télévision destinée aux enfants de 6 mois à 3 ans pose quatre problèmes graves.


1. Tout d’abord, nous savons aujourd’hui que le développement d’un jeune enfant passe par la motricité et la capacité d’interagir avec les différents objets qu’il rencontre. Alors que l’interactivité est intrapsychique chez l’adulte et l’enfant grand, elle a encore besoin de s’appuyer sur le corps et la sensori-motricité chez l’enfant jeune. L’intelligence, à cet âge, est en effet plus corporelle (sensori - motrice) que imagée ou conceptuelle. Il est à craindre que le temps passé par l’enfant devant les émissions d’une chaîne de télévision - qui rassurera les parents parce qu’elle est présentée comme fabriquée pour les tout-petits – ne l’éloigne des activités motrices, exploratoires et interhumaines, fondamentales pour son développement à cet âge.


2. Nous savons aussi que l’enfant ne se développe, et n’établit une relation satisfaisante au monde qui l’entoure, que s’il peut se percevoir comme un agent de transformation de celui-ci. C’est ce qu’il fait quand il manipule de petits objets autour de lui. Il est à craindre que l’installation d’un tout-petit devant un écran ne réduise son sentiment de pouvoir agir sur le monde et ne l’enkyste dans un statut de spectateur du monde.


3. Alors que les programmes proposés par cette chaîne existent déjà sous la forme de DVD, qui ont l’avantage de proposer une durée limitée, il est à craindre que la création d’une chaîne émettant en continu 24 heures sur 24 n’incite les parents à l’utiliser comme un moyen facile d’endormir leur enfant. Tous les parents savent comme le coucher d’un tout-petit est difficile : il rappelle, les parents y retournent, puis quittent sa chambre… pour revenir un peu plus tard, attirés par de nouveaux cris. Beaucoup de parents risquent d’être tentés par l’installation de la télévision dans la chambre de leur tout-petit comme un moyen de faciliter l’endormissement de celui-ci.


4. De nombreux travaux d’éthologie, y compris appliqués à la relation mère enfant, ont montré combien l’être humain est capable de s’accrocher aux éléments les plus présents de son environnement, dès les débuts de la vie, et notamment à ceux dont il a l’impression qu’ils le regardent. Il est à craindre que de jeunes enfants confrontés sans cesse aux écrans ne développent une relation d’attachement à eux qui les « scotchent » indépendamment de tout contenu. Ces enfants ne pourraient se sentir « bien au monde » - autrement dit sécurisés - que si l’un de ces fameux écrans est allumé près d’eux. L’argument qui consiste à dire que cette chaîne ne contient pas de publicité est particulièrement fallacieux de ce point de vue : les publicistes se rattraperont après, quand l’enfant plus grand ne pourra plus se passer d’une présence permanente d’un écran allumé à côté de lui.


En conclusion : cette chaîne, évidemment lancée pour les actionnaires, risque de séduire certains parents. Mais ce n’est certainement pas pour le bénéfice des enfants qui seront installés devant elle. A une époque où on parle beaucoup d’écologie, prenons conscience que protéger nos enfants du risque de développer une forme d’attachement à un écran lumineux est une forme d’écologie de l’esprit.
C’est pourquoi il est urgent de se mobiliser pour la création d’un moratoire qui interdise à de telles chaînes de diffuser des programmes pour tout petits en continu, 24H sur 24, avant que nous en sachions un peu plus sur les relations du jeune enfant et des écrans.



Articles, études, illustrations... peuvent être adressées à Squiggle qui les publiera.


Cet appel est lancé à l'initiative Serge Tisseron (Psychiatre, psychanalyste et Directeur de recherches à l'Université Paris X) avec Pr Pierre Delion (Chef de service de pédopsychiatrie au CHU de Lille), Philippe Duval (Psychologue Clinicien, Directeur de Publication du Jounal des Professionnels de l'Enfance), Sylviane Giampino (Psychanalyste, psychologue petite enfance, fondatrice d’A.NA.PSY.p.e.), Pr Bernard Golse (Chef de service de pédopsychiatrie CHU Necker-enfants malades, professeur Université Paris V), Vincent Magos (Psychanalyste, responsable de la Coordination de l'aide aux victimes de maltraitances - Belgique) et Pr Marie-Rose Moro (Chef de service au Centre Hospitalier Universitaire Avicenne).
 
Pour signer, voir les signataires, c'est ici : http://squiggle.be/appel/?petition=2


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Christine Bravo a parlé de cette télé chez Ruquier, elle a montré pas mal d'exemples d'émissions, et ils étaient tous consternants (du style, on voit un mobile tourner!! (autant que l'enfant en regarde un vrai) ou une mère qui lit une histoire à son fils).

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Bonjour et merci de nous avoir transmis le lien, il y a un article sur le journal de tv "téléstar" pour des avis pour et contre

Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Bonjour Jane,

Quels sont les arguments de ceux qui sont pour ? Je suis curieuse


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Alors c'est un certain Didier Pleux Psychothérapeute et docteur en psychologie du développement. (Auteur de "l'enfant roi à l'enfant tyran)
Telestar lui pose la question suivante : Quel est votre avis sur le contenu de Baby First ?
Réponse : En tant que spécialiste de la petite enfance je peux dire que cette chaine est bien conçue. Pour la première fois elle tient compte des dernières recherches neurocognitives.
Telestar c'est à dire ?
Réponse : A travers les programmes proposés l'enfant apprends à différencier les couleurs, comparer, classer,ranger raisonner.
Il acquiert des bases pour l'apprentissage de l'écriture et de la lecture. Les images diffusées sont lentes. Cette chaîne n'en fera pas de Einstein mais il ne faut pas négliger cet outil pédagogique.
Telestar cette chaîne n'est elle pas un moyen de désengager les parents ?
réponse : Un mauvais parent reste un mauvais parent avec ou sans Baby first pour les tout petit je préconise de ne leur faire regarder la télévision que deux fois trois minutes par jour et à partir d'un an on peut passer à une demi-heurepar jour.
Telestar : Comment expliquez-vous la levée des boucliers contre cette chaine ?
Réponse : Parce que c'est américain alors forcément nul ! si la chaîne était française soutenue par Arte ce serait intélligent Moi ce que je demande au PDG de Baby firs c'est de diffuser sur son antenne une émission pour expliquer aux parents comment interagir avec leur enfant une sorte de de mode d'emploi de la chaîne (un guide des parentssera bientôt disponible sur le site de la chaîne)

POUR INFO CE NE SONT PAS MES PROPOS J AI RETRANSCRIS L  INTERVIEW DE LA PERSONNE QUI EST POUR CETTE CHAINE

Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Merci Jane !

Le "deux fois trois minutes" par jour, ça me paraît malheureusement relever de la douce utopie... Il n'y a qu'à constater combien d'heures les parents laissent leurs enfants plus âgés passer devant la télé...


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
JE VOUS RETRANSCRIS MAINTENANT LA PARTIE CONTRE

Anne Bacus Pychologue et auteur de "votre enfant de 1 à 3 ans (éditions Marabout)

TELESTAR : Que pensez-vous de l'arrivée d'une chaîne destinée aux tout-petits ?
Réponse : Un petit enfant a bien d'autre chose à faire que de regarder la télé. Et surtout on ne met pas un enfant de 6 mois devant un petit écran c'est une abérration et c'est parfaitement inutile.
Téléstar : Etes-vous contre l'idée que cette chaine puisse s'avérer un outil d'éveil ?
Réponse : Ce n'est pas en collant un enfant devant la télé qu'on fait le plus pour son éveil il y a des enfants intélligents et éveillés depuis des milliers d'années et il n'ont jamais eu accès à la télévision. A cet âge-là ils ont besoin d'autres choses, d'intéraction, de feuilleter un livre sur les genous de papa ou maman, d'explorer de toucher de courir d'apprendre avec leur corps et leurs sens. 
Téléstar : Quel sont les risques d'exposer les enfants si tôt à la télévision ?
Réponse : Pour l'instant on manque de recul. Tout dépend du rythme de la durée d'écoute des programmes  regardés. Si la télé est un jeu parmi tant d'autres pourquoi pas mais pas avant 3 ans. Il ne faudra pas se plaindre plus tard que votre enfant passe trop de temps devant le petit écran.
Téléstar : Parmi  vos jeunes patients, rencontrez-vous des enfants qui souffrent des conséquences d'un trop plein de télé ?
Réponse : Parmi les collégiens surtout. Des ados qui zappent sans cesse qui restent des nuits entières collés devant leur ordinateur qui n'arrivent plus à se concentrer en classe. La télé : le plus tard possible c'est le mieux.  

Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Voilà Traviata l'intégralité du pour et contre mon avis est forcément contre nous déjà en tant qu'adulte nous n'arrivons pas à gérer le temps passé à regarder la télé alors les bébés ..... Sad

Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Je me souvenais d'avoir vu ça quelque part (les chiffres m'avaient sidérée) et je viens de remettre la main dessus : il s'agit d'études américaines sur la consommation de programmes télévisuels (Kaiser et al., 2003; Woodard, 2000).
Elles montrent que 30% des bébés américains (0-3 ans) ont une télé dans leur chambre, le pourcentage augmentant avec l'âge de l'enfant.
25% des enfants de 10-12 ans passent plus de 40 heures par semaine devant la télé, soit plus qu'ils n'en passent à l'école ! Pour aller dans le sens de l'argument télé = garderie, le samedi matin à 10h, 60% des enfants américains (6-12 ans) sont devant la télé !
Evidemment, toutes les études montrent que les jeunes enfants passent plus de temps devant la télé qu'à (chiffres combinés) lire, écouter des histoires, jouer...

On est loin de l'usage raisonné de la télé que prônent les défenseurs... Rolling Eyes


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Traviata a écrit:
Elles montrent que 30% des bébés américains (0-3 ans) ont une télé dans leur chambre, le pourcentage augmentant avec l'âge de l'enfant. 25% des enfants de 10-12 ans passent plus de 40 heures par semaine devant la télé, soit plus qu'ils n'en passent à l'école ! Pour aller dans le sens de l'argument télé = garderie, le samedi matin à 10h, 60% des enfants américains (6-12 ans) sont devant la télé !
Evidemment, toutes les études montrent que les jeunes enfants passent plus de temps devant la télé qu'à (chiffres combinés) lire, écouter des histoires, jouer...


Shocked  c'est énorme ! Je n'aurais même pas l'idée de mettre une télé dans la chambre d'un bébé...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Le problème, c'est surtout les parents. La télé en elle-même peut être bien utilisée. Chez nous, on n'avait pas de télé, mes parents ont décidé d'en acheter une le jour où l'instit à demandé qu'on regarde le JT, ma mère s'est dit qu'on allait être en-dehors de tout si on n'en avait pas. Mais on ne faisait que regarder Inspecteur Gadget puis La Vie tous les soirs (qui, pour rappel, duraient cinq minutes) et les dessins animés le dimanche matin (vu qu'on était lévé à 8h et que mes marents voulaient dormir encore un peu). La plupart du temps, on jouait, on n'a jamais passé des heures devant. Je n'ai jamais eu de télé dans ma chambre et je n'en ai pas été malheureuse. C'est aux parents à fixer des limites, à ne pas considérer la télé comme une baby sitter, ainsi on peut profiter des avantages de la télé sans en abuser.
Aujourd'hui, je ne pourrais pas me passer de télé, surtout que je vis seule, parce que j'aime regarder Ruquier quand je rentre et le JT, mais globalement je ne la regadre pas tant que ça, quelques séries, des émissions et des DVD, mais il est rare que je passe une soirée devant la télé. C'est vrai que trois minutes par jour avec un petit enfant, pourquoi pas, si l'émission est bien faite, mais comme dit Traviata, c'est illusoire dans la plupart des cas.

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 
Il y a eu, vendredi 21 décembre, une émission intéressante consacrée par "Les matins" de France Culture à ce sujet :

A l'heure des écrans multiples, les débats autour de la télévision, de son influence, de ses manipulations, du marketing dont elle est le théâtre, mériteraient-ils d'être élargis ? Et pourtant, plus de 95% des familles ont la télévision en France. Les téléspectateurs restent beaucoup plus nombreux que les internautes. Parmi eux, les enfants passeraient presqu'autant de temps devant l'écran qu'à l'école. Thomas Baumgartner reçoit aujourd'hui le journaliste Jean-Philippe Desbordes et le psychanalyste Michaël Stora.

Réécoutable (pendant 1 mois) ici : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/matins/fiche.ph…


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Un moratoire contre la fabrique des bébés téléphages 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation