Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
jusqu'où va le droit d'un psy de CMP?
Auteur Message
Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Bonjour,
 

Mon  fils, 21 ans, a été hospitalisé en psychiatrie et est maintenant suivi au CMP, par une psychiatre. 2 problèmes se posent :
 

1) Sa psychiatre veut qu'il vienne la voir pr qu’elle lui prescrive son traitement, et qu'il consulte en ville pr parler, car elle dit qu'il doit payer pour être impliqué. Nous trouvons cela ridicule car cela oblige d’une part à bloquer 2 demies journées pr les RV ; d’autre part, mon fils a peu de moyens (il est étudiant) et nous ne partageons pas l'avis de ces psy qui disent que le patient doit participer financièrement pour la qualité de sa thérapie. J’ai moi-même vu des psychiatres, et le meilleur travail effectué avec un psy était un thérapeute exerçant en hopital et qui m’était intégralement remboursé par la SS. De plus il est très jeune et se voit mal négocier les prix avec un médecin (même un psychiatre).
 

2) Il ne se sent pas à l’aise avec cette psy et le lui a dit, lui demandant s’il pouvait voir un autre psy exerçant dans le même CMP. Cela résoudrait les 2 problèmes s’il voyait un autre thérapeute au CMP : il se sentirait peut être plus à l’aise et n’aurait pas ce problème financier. Mais elle ne veut pas qu’il voit quelqu’un d’autre au CMP et préfère qu’il aille en ville.
 

A-t-elle le droit de refuser qu’il voit un autre psy en CMP ?
 

Merci d’avance pour vos réponses
 

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Bonjour Bonbon,

Vous n'êtes pas très claire dans le premier problème que vous posez : je suppose que sa psychiatre veut le voir en libéral deux fois par semaines, et non remboursé ? Comme en psychiatrie on est remboursé par la sécu dans la mesure où il n'y a pas de dépassement d'honoraires, j'imagine qu'en fait, elle veut faire une psychanalyse qui n'est malheureusement pas remboursée. C'est pareil pour tout le monde.

Par contre, moi; je suis suivis par une psychiatre en libéral et qui me demande toujours le chèque de la séance pour son aspect symbolique bien qu'en ALD je sois autorisé à ne pas avancé les frais, mais je suis toujours remboursé.

Mais surtout, il y a le deuxième problème que vous soulevez et qui me semble beaucoup plus important que le premier : une bonne psychothérapie ne peut se faire que si on est bien avec son psy. Or d'après ce que décrivez, ce n'est pas le cas. Je crois donc qu'il devrait changer de psy. Essayez de demander si ce n'est pas possible de le faire avec un autre du cmp. Dans le cas contraire, demandez un du secteur 1 (sans dépassement d'honoraires) qui soit entièrement remboursé par la sécu.

Bonne chance et donnez nous des nouvelles de vos démarches. ET si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas !


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Bonjour bonbon88 et bienvenue,

Au CMP, il y a en effet quasi impossibilité de choisir son psychiatre ou d'en changer, c'est d'ailleurs le principe, on est suivi par une équipe (psychiatre, psychologue, infirmier...) immuable, pour favoriser la continuité des soins. Quand il y a vraiment incompatibilité d'humeur, quelques arrangements sont cependant possibles, selon la souplesse du CMP auquel on a affaire. Mais les changements sont surtout tolérés quand il s'agit de psychothérapie, pour le psychiatre prescripteur il est rare que les préférences (d'un côté comme de l'autre) soient prises en compte.

Il est habituel que le psychiatre prescripteur adresse le patient à quelqu'un d'autre pour la psychothérapie - ils sont eux-mêmes débordés et n'ont généralement pas le temps de s'y consacrer. En revanche, la psychiatre de ton fils pourrait adresser celui-ci à un de ses collègues, généralement un psychologue, au sein même du CMP. Il faudrait savoir pourquoi elle ne le fait pas, s'il y a par exemple des problèmes de disponibilité, etc. Le recours à un collègue en ville signifie souvent que le CMP est dans l'impossibilité de recevoir davantage de patients. Quant à s'adresser à soi-même un patient en consultation privée, ce n'est pas quelque chose de très acceptable à mon avis...

Concernant le problème du paiement, ce n'est pas à cette psychiatre d'en décider de toute façon. Cette question sera à discuter entre ton fils et son psychothérapeute, aucun tiers n'a à intervenir dans ce "contrat thérapeutique".

Il est possible d'effectuer une psychothérapie remboursée, ou partiellement remboursée, en ville, il faut alors choisir un psychiatre qui accepte de "faire des feuilles" - ils sont nombreux à le pratiquer et, selon ton lieu de résidence, il ne devrait pas être très difficile d'en trouver un. Si ton fils est étudiant, il peut aussi demander à rencontrer un psychothérapeute au BAPU (Bureau d'Aide Psychologique Universitaire) dont il dépend - les délais sont assez longs mais les prises en charge (par des psychiatres et psychologues) sont généralement de très bonne qualité et sont gratuites.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
C'est bizzare qu'il paye en ayant été hospitalisé et suivi au cmp,de mon coté lors de mon hospitalisation j'ai ete suivi et le suis toujours par le psy qui m'as suivi lors de mon hospitalisation,je n'ai jamais rien payé ni pour le psychiatre ni pour le psychologue et j'ai eu le droit de choisir le pschologue apres je suis libre aussi de changer de psychiatre je lui ai demander une fois il m'as dit que j'etais libre de choisir un autre psy peut etre est ce en liberal je ne veux pas m'avancer et celui ci payant bien sur mais au cmp c'est la gratuité une fois la personne hospitalisé enfin de mon coté cela se passe comme cela.

Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Au CMP c'est toujours gratuit Artaud. Le seul gros bémol c'est qu'ils n'ont pas assez de professionnels disponibles, ou trop de patients, et que mieux vaut espérer voir le père noël un jour que faire une vraie thérapie au CMP, ça me semble moins utopiste (en tout cas pour ce que j'en ai vu moi, du CMP).

Autrement pour avoir le 100% sur les soins après une hospitalisation, tu as peut-être une ALD qui a été mise en place lors de ton hospitalisation ? Mais c'est réservé pour des troubles psychiques prévisibles sur le très long terme, chroniques ou pas loin de l'être.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Salut severine c'est pour cela que je trouve bizzare que le fils de bobon paye au cmp apres c'est vrai que le psychologue ne m'as pasaussi apporté qu'un psy liberal malgré qu'il etait competent je n'ai pas trop avancé avec lui mais j'ai aussi encore appris des choses nouvelles.
Je suis a 100% pour ma schiso je tiens a dire pour ceux ou celles qui ne le sait pas ou peut sur l'attestation de la secu ne pas montrer que l'on est pas 100% pour un employeur,on me l'as appris ce que je ne savait pas mais j'ai du qd meme insister au pres de la personnes de la secu pour que mon 100% ne soit pas divulguer aupres de l'employeur celui  de ce moment vu que j'ai du fournir mon attestation apres pour l'interim une simple photocopie de la carte vitale est suffisant on garde le respect de l'anonymat.
Je ne sais pas si vous etes pour ou contre la venue de la carte vitale 2?

Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Les employeurs n'ont normalement pas le droit de demander l'attestation sécu... normalement, parce que dans la réalité j'en ai eu un qui m'a virée parce que je refusais de lui montrer ce papier. C'est la Croix Rouge Française (oups, ça m'a échappé bien sur )

Autrement à ce sujet, j'ai appris depuis que sur les bornes de mises à jour de la carte Vitale on pouvait obtenir une attestation papier de notre affiliation à la sécu, et sans les notifications d'ALD.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
C'est bizzare pratiquement tous mes employeurs m'ont demander l'attestation a cause soit disant des falsifications de papiers ensuite l'interim et parfois les assos avec qui je bosse ce n'est pas la meme chose c'est plus cool!
je suis allé a la secu pour retirer a la borne mon attestation et meme avec une mise a jour j'ai du demander a la personne aux guichets de me le faire annulé sur son pc apres c'est un coup de malchance.


Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Mon psy m'avait parlé aussi d'obtenir une attestation sécu sans la mention ALD pour l'employeur, ça peut se demander !

Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Normalement, non. L'employeur a le devoir de nous demander le n° de sécu, pour les cotisations, mais l'attestation ne le regarde pas.

Les attestations qui ne comportent pas l'ALD sont un service assez récent, je crois que ce sont les militants contre le SIDA qui ont demandé, et obtenu ces attestations de la sécu.

C'est toujours sympa d'arriver chez un patron en présentant une attestation marquée ALD risque 7 (qui signifie "j'ai le SIDA", à quelque chose près), ou risque n° ceci ou cela, dont n'importe qui peut constater grâce à Google que ça signifie "j'ai un cancer, une psychose, une cirrhose,...". A l'heure où on nous resserre de l'intégration sociale à tous les repas, c'est un peu indigeste ces exigences de petits patrons...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Salut rose noir pour ma part je l'ai demander au guichet de cacher l'ald sur l'attestation,c'est vrai que l'employeur doit nous demander que le no,mais en realité c'est autrement.

Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Je n'ai pas été explicite, apparemment...

La psychiatre qui suit mon fils est une psy exerçant au CHU où il a été hospitalisé ET au CMP. Il la voit donc au CMP. Il ne paie rien du tout. Par contre elle veut le voir UNIQUEMENT pour lui faire des prescriptions et veut qu'il consulte un psy de ville (à Paris. Ns habitons ds le 94) pour sa thérapie. Mon fils lui a dit qu'il n'avait pas les moyens financiers d'aller voir un psy car il est étudiant, et qu'il préfèrait voir un autre psychiatre au CMP.

Il l'a vue hier et ELLE REFUSE qu'il voit un autre psy au CMP. Nous sommes devant un mur!

Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Bonsoir Bonbon,

C'est fréquent d'avoir un psychiatre prescripteur et un psy pour la thérapie.

Par contre, si le fait que la psy l'envoie chez un confrère en ville me semble banal, je ne comprends pas bien cette histoire d'argent dont il était question dans ton premier post.

Tu as peur que ton fils doive payer de sa poche en allant consulter un libéral, ou c'est cette psy qui parle de payer ?


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Dans un CMP, comme on te l'a dit, les psychiatres ne font pas de thérapie, ils n'ont pas le temps (ils ne gardent les patients que le temps de voir comment fonctionne le traitement, pour l'ajuster ou le renouveler). Si elle refuse de l'adresser à un psychologue au CMP, c'est probablement qu'il n'y a pas de place (ce qui est fréquent aussi).

Consulter en ville ne signifie pas qu'on ne sera pas remboursé, dans la mesure où on engage une thérapie avec un psychiatre qui accepte le principe du remboursement. Comme je le disais dans mon précédent message, ton fils a le choix pour sa thérapie de rencontrer un psychiatre qui veut bien faire des feuilles ou, en tant qu'étudiant, de consulter un psychiatre/chologue au BAPU dont il dépend.

Pour sa thérapie, il n'est pas obligé de prendre quelqu'un conseillé par la psychiatre - il suffit qu'il lui dise qu'il va lui-même trouver quelqu'un (même s'il est parfois préférable que le psychiatre prescripteur et le psychothérapeute travaillent en harmonie) - et ce n'est pas non plus à elle de décider des modalités de la thérapie.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 
Tu sais, bonbon, quand sa psy parle de "payer", je crois que c'est symbolique, parce que même s'il devait avancer l'argent, un psychiatre est remboursé à 70 % par la sécu, et à 100 % avec une bonne mutuelle. Pour certains psy, il est important que le patient fasse la démarche de payer pour la thérapie, il refusent donc de prendre la carte vitale et dont des feuilles de soin, ou toute autre démarche qui rende le fait de payer le plus actif possible. N'empêche que c'est remboursé. S'il peut avancer l'argent le temps d'être remboursé, mieux vaut qu'il voit un psychiatre libéral pour faire sa psychothérapie, et sa psychiatre n'a aucun pouvoir de l'en empêcher !

Message jusqu'où va le droit d'un psy de CMP? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation