Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
[presse]Le traumatisme du bizutage
Auteur Message
Répondre en citant
Message [presse]Le traumatisme du bizutage 


Le traumatisme du bizutage


Entretien avec Solenn Colleter, auteure de Je suis morte et je n'ai rien appris, chez Albin Michel.

LE MONDE | 28.08.07 | 13h17  •  Mis à jour le 28.08.07 | 15h46

"Voici venu le temps de la rentrée scolaire et, pour certains établissements, des bizutages. Interdits par la loi du 17 juin 1998, ces délits, passibles de 7 500 euros d'amende et de six mois d'emprisonnement, perdurent. En attestent les témoignages que reçoit régulièrement le Comité national contre le bizutage. Des écoles d'ingénieurs, des facultés de médecine, de pharmacie, des classes préparatoires, mais aussi des lycées professionnels perpétuent ces agissements, parfois sous couvert de semaine ou de week-end d'intégration".



Lire l'article : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-948431,0.html


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message [presse]Le traumatisme du bizutage 
Personnellement, je sais que je n'aurais jamais survécu à un bizutage parce que je suis trop sensible. Et je le condamne fermement !


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message [presse]Le traumatisme du bizutage 
j'ai  passé ma première année de fac pas très fière j'avais entendu dire qu'il y avait du bizutage dans l'air ce qui était faux mai les premières heures de cours m'ont été pénible, j'avais vraiment peure du bizutage 

Répondre en citant
Message [presse]Le traumatisme du bizutage 
Ce qui est tout à fait scandaleux, c'est que les us et coutumes passent par-dessus les lois  

Au lieu de chercher à trouver sans cesse de nouvelles lois qui ne feront rien avancer, nos politiques devraient peut-être commencer par faire appliquer les lois existantes.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message [presse]Le traumatisme du bizutage 
J'ai ce bouquin et je compte le lire bientôt. C'est un sujet qui me fascine même s'il est morbide, cette façon de passer de victime à bourreau l'année d'après, j'ai du mal à comprendre.
Le bizutage me faisait peur dès l'enfance, j'avais peur de faire des études à cause de ça, de me retrouver exclue, et je sais que les humiliations m'auraient détruite. Mais dans ma fac, on ne le faisait que si on voulait rentrer dans une régionale (ils organisent des soirées, se retrouvent entre eux, etc...) et tout le monde se parlait au cours. De toute façon, ce sont les baptisés qui seraient exclus s'ils ne voulaient pas adresser la parole aux autres car il sont en (grande) minorité. Par contre, il y a des facs, de vétérinaire surtout, qui sont connues pour leur bizutage, et ceux qui le refusent ne reçoivent pas les polycopiés car ce sont les régionales qui gèrent tout ça, en accord avec les profs qui sont eux-mêmes d'anciens baptisés. On en reparle toutes les x années, quand il y a un mort. Ca me fait froid dans le dos .

Visiter le site web du posteur
Message [presse]Le traumatisme du bizutage 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation