Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
[presse]"Fumette junior, risque majeur"
Auteur Message
Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
"Fumette junior, risque majeur"
Epidémiologie. Une enquête française précise les usages du cannabis chez les préados.

Recueilli par CORINNE BENSIMON
QUOTIDIEN : mardi 19 février 2008


Qui fume des joints, quand, combien et à partir de quel âge ? En juillet dernier, l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, l’OEDT, livrait sa batterie annuelle de chiffres. Vue globale : la France, si répressive, se trouve parmi les plus gros consommateurs de cannabis en Europe, avec 1,2 million d’usagers réguliers (plus de dix fois par mois) et 550 000 usagers quotidiens. Au même niveau que l’Espagne, si libérale. Vue de détail : près de la moitié des jeunes de 17 ans en ont déjà fumé, 10,8 % sont des réguliers, et l’âge moyen du premier joint serait en légère baisse, se situant aux environs de 15 ans. Quid des fumeurs plus jeunes encore et de leur destin ?

Une analyse de trois grandes enquêtes de population menées sur les usages de diverses substances psychoactives en Europe et en France, récemment publiée dans la revue Médecine Science (1), a examiné cette question peu documentée. Elle démontre les liens entre précocité des premières expériences et risque d’addiction, notamment au cannabis. Entretien avec le spécialiste de l’épidémiologie des drogues François Beck, coauteur de cette étude, sociologue et statisticien au Cesames (Centre de recherche psychotropes, santé mentale, société, CNRS-Inserm-université Paris-V).


Ici : http://www.liberation.fr/transversales/futur/actu/310815.FR.php


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
salut traviata j'ai faiili prendre un doc sur le cannabis et l'adolescence a la bibliotheque,c'est marrant la coincidence.
Je ne fait pas l'apologie du canabis moi meme fumeur mais il existe pas de dependance meme psychique encor moins organique pour le psychisme il suffit de quelques jours pour ne plus etre dependant.
Le canabis est classé dans la classe 3 des substances addictive devant se situe l'alcool,la cigarettes et les ad,le canabis est egalment employé depuis longtemps en medecine au temps des grecs deja et je pense que la nature est bien faite nous possedons les recepteurs cb1 et cb2 propre aux thc comme toutes autres produits psychoactive et naturels.

j'ai pris du coup un dvd sur le blues,tu demandais la derniere fois des references de blues:jhonn lee hooker,muddy waters,big joe wiliam,otis rush...

Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
Un gamin sur 10 est fumeur régulier ?!?  Shocked
C'est énorme...

Si seulement cette enquête aidait aux politiques à changer leurs méthodes, mais j'y crois peu. Comme dit Sarkozy, supprimons quelques postes éducatifs pour les remplacer par des flics, tout sera comme il faut. Les jeunes ont bien appris à se cacher au lieu de discuter. Les bonnes gens peuvent dormir sur leurs deux oreilles, la police veille...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
Bonsoir Artaud !

Gentil, gentil le cannabis, c'est ce qu'on croit, c'est ce que j'ai cru pendant pas mal d'années.

Jusqu'au jour où je suis restée le cerveau scotché au plafond, j'ai mis presque une dizaine de jours à aterrir, et j'ai eu la trouille de ma vie. Je ne me voyais pas filer à l'HP comme les anciens copains qui ont abusé d'autres substances qu'on sait être plus méchantes (comme les champignons).

C'est marrant d'ailleurs parce que j'ai cherché vers tout le monde pendant des années ce qui avait bien pu m'arriver, personne n'en avait jamais entendu parler, et j'ai retrouvé il y a quelques années, au détour du net, une page qui décrivait très exactement tout ça sous l'appelation d'"intoxication au THC".

L'avantage, c'est que ça m'a calmée dans mes élans : je ne fume quasiment plus de cannabis depuis cette histoire (1 fois par an, quoi).

Mais du coup, quand j'entends le refrain que j'ai moi-même chanté pendant des années sur l'inoffensivité du cannabis, ben... non, quoi, des fois c'est méchant.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
C'est effarant oui, surtout quand on voit l'âge de début descendre en-dessous de 12 ans Shocked

Ce n'est pas tant la substance en elle-même Artaud (bien qu'elle ne soit pas anodine), que tout ce qui va avec en terme de dérive de ces jeunes... Je n'ai pas suffisamment d'expérience pour le garantir, mais les professionnels disent n'avoir jamais autant vu de très jeunes polytoxicomanes (cannabis, tabac, alcool...). Perso, j'en ai rencontré pas mal, dont récemment une gamine (d'un milieu socio-culturel très correct) en première année de fac qui commençait la journée avec un joint et une cannette de bière, et qui continuait au même régime toute la journée. Autant te dire qu'elle n'était pas claire à la fac et qu'elle avait une vraie demande d'aide, avec le sentiment d'être en train de bousiller sa vie sans trouver la force toute seule de vivre autrement...

Ces jeunes sont peut-être aussi mieux dépistés ou informés, donc mieux suivis, je ne sais pas...

C'est vrai que devant ce discours, un vieil infirmier se marrait en parlant des gamins des milieux ouvriers qui carburaient il n'y a pas si longtemps au vin rouge sur les chantiers, comme leurs pères... Enfin, ça, c'est un autre débat...

Merci pour les références de blues!


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
salut severine je ne dis pas que c'est innofensive comme tout produits psychoactif l'equilibre interieur est bouleversé simplement j'essaye de ne pas diabolisé la substances tant qu'elle reste un moyen recreatif je n'ai rien contre apres c'est vrai que le canabis est une drole d'experience je pense que c'est souvent un voyage introspectif contrairement a l'alcool qui a le pouvoir de deshinibé notre personnalité le cannabis est a l'inverse enfin pour ma part.
Ensuite en ce qui concerne des declenchement de maladie psychique je n'y crois pas.Simplement un facteurs de plus.

Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
Bonjour je me permet de remonter le post,comme dit ds bonjour j'ai pris une video sur le canabis et le cerveau,il se trouve qu'est elle sur le net,le doc est assez interessant entre autre sur la sciso il semblerait que le canabis serait benefique pour la schiso voir batel (le professeur en addictologie)il predise egalment que les medicament pour la psychiatrie aura les meme fonctions que sur les recepteurs du canabis tel que pour soigner les depressions,la sclerose l'obesité,une plante a moyen therapeutiques deja employé au canada,en suisse et ds certains pays d'europe.
je vous met le lien si cela vous interesse.
http://video.google.fr/videoplay?docid=3647198209312555886&q=canabis+et…

Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
Désolée Artaud je n'ai pas le temps de regarder la vidéo que tu mets en lien.

Mais d'une manière générale, l'avis de toute une communauté scientifique qui reconnait les effets dangereux du canabis me semblent plus plausibles que l'avis d'une vidéo laissée sur le net.

Sur la toile on trouve de tout, j'ai vu un forum tout à fait bien organisé qui prônait la pédophilie, ou encore un site tout à fait convaincant qui expliquait "scientifiquement" en quoi l'homme noir était "inférieur" au blanc, enfin de belles pelletés de balivernes pseudo-scientifiques, on en trouve pour tous les goûts.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
Salut severine en fait c'est  une video que j'ai pris a la bibliotheque au rayon medecine,je l'ai visionné et ensuite par curiosité j'ai voulu voir si elle etait sur le net il se trouve qu'une personne l'as encoder,j'ai voulu tout simplement la faire partager egalment mais c'est la meme que j'ai prise aujord'hui a la bibliotheque de la part dieu,la ou je ne sais pas si vous avez ecouter les infos il y a eu une terrible explosion de gaz.

Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
Oui, mais c'est le même P. Batel qui collabore à un questionnaire qui dit :
La consommation de cannabis peut favoriser l'apparition de troubles psychiques, psychologiques ou psychiatriques : Il favorise, par exemple, l'anxiété, les hallucinations, la panique, le sentiment de persécution, les bouffées délirantes, la dépresion, etc.

http://www.inserm.fr/fr/questionsdesante/manifestations/fdls/cannabis.swf


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 
En effet le questionnaire est en contradiction avec son discours que certains schiso se soigne grace au canabis.
Qu'as tu pensé en fin de documentaire que le principe du canabis serait surement utilisé comme pharmacopée en milieux psychiatries pour soigner des troubles tels que l'anxiété et autres pathologies?pour ma part je suis pour.

Message [presse]"Fumette junior, risque majeur" 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation